Côte d'Ivoire : Ouattara peut-il ramener le FPI dans l'arène ?

Le président ivoirien Alassane Ouattara doit négocier avec le FPI, la formation de Laurent Gbagbo. Mission impossible ?

Jeudi 24 Octobre 2013 - 12:00


Côte d'Ivoire : Ouattara peut-il ramener le FPI dans l'arène ?
Alassane Ouattara a décidément fort à faire. En plus d’apaiser les craintes de ses alliés du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), qui s’estiment mal récompensés du soutien qu’ils lui ont apporté en 2010, le chef de l’État doit gérer les revendications de ses opposants du Front populaire ivoirien (FPI). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça n’est pas gagné.
En avril, il n’avait pu empêcher le parti de Laurent Gbagbo de boycotter les élections municipales. Sans doute espérait-il que la libération de Pascal Affi N’Guessan, le président du FPI, et de treize autres proches du président déchu, en août, serait un geste d’apaisement suffisant. Et peut-être même un premier pas vers une participation à la présidentielle de 2015 – laquelle n’en serait que plus crédible.
C’était aller un peu vite en besogne… Le 24 septembre, des délégations des deux bords (respectivement conduites par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, et par Sébastien Dano Djédjé, vice-président du FPI) se sont rencontrées à Abidjan, et les participants n’en sont pas vraiment sortis réconciliés. Le 8 octobre, Kablan Duncan évoquait sur RFI deux points de blocage : l’amnistie générale et la rencontre entre le président Ouattara et son prédécesseur dans sa prison de La Haye – toutes deux souhaitées par le FPI.




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !