Côte d’Ivoire : Ouattara appelle à la "consolidation" de l’alliance au pouvoir

Samedi 30 Novembre 2013 - 12:37


Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a lancé un appel vendredi à Bouaké, au centre du pays, pour la "consolidation" de l'alliance au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) en prévision de la prochaine élection présidentielle en Côte d'Ivoire.

Lors d'un meeting au stade de Bouaké, au dernier jour de sa visite dans la région du Gbêkê, Alassane Ouattara a adressé "tout particulièrement" ses "remerciements" au président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, qui a appelé ses militants à reporter leurs voix sur lui après le premier tour de l'élection de novembre 2010.

Selon M. Ouattara, ce soutien a permis à la Côte d'Ivoire "de sortir de la dictature et d'entamer à nouveau sa marche vers le progrès".

Alassane Ouattara, candidat déclaré à sa succession pour un deuxième mandat, a appelé à la "consolidation" et au "renforcement " de l'alliance RHDP, de tous les "enfants" de feu Félix Houphouët- Boigny (premier président ivoirien, 1960-1993) et de "tous ceux qui veulent rejoindre cette alliance".

Le RHDP comporte quatre partis dont le Rassemblement des républicains (RDR, de M. Ouattara), le PDCI présidé par M. Bédié ( ancien président, 1993-1999).

"Il s'agit de reconstruire la Côte d'Ivoire", a justifié Alassane Ouattara qui ajoute qu'"on ne change pas une équipe qui gagne".

Alassane Ouattara se dit "fier" du RHDP et indique qu'il "doit continuer en 2015" pour "faire avancer la Côte d'Ivoire".

Des dissensions sont apparues au sein du RHDP lors des élections législatives et locales de 2011 et 2012 où les différents partis sont allés aux élections en rangs dispersés.

Lors d'un conclave en août à Yamoussoukro (centre), le PDCI a demandé des "réglages" au sein de l'alliance, notamment, une " promotion équitable et équilibrée" des cadres du RHDP, dénonçant la "mise en chômage" de ses cadres et leur "remplacement systématique" par des personnalités proches du RDR ou du groupe ethnique de M. Ouattara.

A l'issue de son congrès d'octobre, le PDCI a décidé qu'il présentera un candidat à l'élection présidentielle de 2015 même si des analystes dénoncent le jeu trouble de M. Bédié (78 ans) réélu à la tête du parti et qui ne serait pas pour une candidature face à Alassane Ouattara, estimant lui aussi qu'"on ne change pas une équipe qui gagne".

Les élections présidentielles "auront bien lieu en octobre 2015 ", a annoncé Alassane Ouattara qui indique qu'il ne va pas essayer de "rattraper le temps" qui lui a été "volé" à cause de la crise post-électorale.

L'élection de M. Ouattara en 2010 face à Laurent Gbagbo a été suivie d'affrontements qui ont fait 3 000 morts entre 2010 et 2011.


Publié le samedi 30 novembre 2013  |  Xinhua




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !