Côte d'Ivoire: Militants du FPI, arrêtez de vous faire peur

Lundi 17 Mars 2014 - 06:19


Pascal Affi N'Guessan
Pascal Affi N'Guessan
De plus en plus un vent de panique, de frilosité et de peur gagne les militants du FPI. Et pourtant, ils sont de véritables combattants de la liberté et de la démocratie.
        En politique, dit-on, on ne fait pas la passe à l’adversaire. Toutes les occasions sont bonnes pour supplanter et anéantir si possible celui qui est en face et qui est gênant. Le RDR, le parti d’Alassane Ouattara, l’a si bien compris qu’il a utilisé tous les moyens pour parvenir à ses fins, bien sûr avec l’aide de la France. Pour se maintenir au pouvoir, ce parti emploiera tous les stratagèmes possibles. Alors, faut-il croiser les bras et se laisser endormir par ces manœuvres dilatoires  ? Je crois que non. La vie est un perpétuel recommencement et une lutte permanente. Il n’y a que les courageux et ceux qui sont convaincus d’un idéal qui avancent et qui gagnent.
        Le FPI revient de loin. Tout était mis en œuvre  pour détruire le parti de Laurent Gbagbo. La coalition France, Etats-Unis et ONU a tenté le tout pour le tout pour l’anéantissement du Front Populaire Ivoirien (FPI). Mais hélas  ! Comme ces pays et cette organisation internationale sont habités par l’esprit du mal, ils ont échoué. M. CHOÏ, le représentant de l’ONU en Côte-d’Ivoire lors des élections présidentielles de 2010, celui-là même qui était chargé d’exécuter le plan diabolique conçu pour faire chuter le régime de Gbagbo, avait annoncé la mort du FPI. Voilà que ce parti est ressuscité au grand dam des ennemis. Il devient le parti le plus populaire, le plus adulé. Le FPI est aujourd’hui  incontournable dans la vie politique ivoirienne. Chose qui n’était pas prévisible. En outre, son leader charismatique, Laurent Gbagbo qu’on a accablé de tous les maux est réclamé par tous les ivoiriens.
        Sentant le danger, le RDR sort un autre faux débat  : Affi N’guessan veut faire oublier Laurent Gbagbo. Les partisans d’Alassane Ouattara devraient plutôt s’en réjouir puisque Gbagbo est un épouvantail qui fait peur. Quel est donc leur problème  ?
        Malheureusement, des militants du FPI sautent sur cette occasion et se lancent dans les discussions stériles et oublient l’essentiel  : redynamiser le FPI dans l’union et la cohésion. L’objectif des militants du FPI est la reconquête du pouvoir. Au lieu de travailler dans ce sens, certains militants pensent que le pouvoir est à leur portée maintenant et qu’ils vont occuper des postes juteux. Pour cela, ils taxent les autres de traitres, de militants qui ont pactisé avec l’ennemi. Ils parlent à longueur de journée de trahison. Affi N’guessan est en train de faire sa campagne au lieu de mener le combat de la libération de Gbagbo. Mais diantre  ! Quand est-ce qu’ils comprendront qu’il faut taire leurs querelles intestines pour faire bloc et détruire la machine à broyer du RDR  ? Le président Pascal Affi N’guessan est en train de faire un travail de fond. Il faut le soutenir et non l’accabler. Les positionnements viendront après. Quelles que soient vos erreurs, vos divergences de vue, vos opinions, ayez à l’esprit la reconquête du pouvoir. Peu importe celui qui sera le porte-flambeau. Laurent Gbagbo, de son lieu de détention, vous sera reconnaissant. Son combat pour la liberté et de la démocratie ne sera pas vain. Faut –il faire le culte de la personne au détriment de l’idéologie  ? Laurent Gbagbo est mortel. Nous ne l’oublierons jamais. C’est notre leader charismatique à nous tous. Pendant que vous menez le combat de la survie du parti, vous lutterez également pour sa libération. Mais il ne faut pas attendre sa sortie de prison pour continuer le combat. L’ennemi est aux aguets. Prêt à compliquer la tache. Pour l’instant, sauvez les meubles.
        Pour arriver à prendre le pouvoir, les militants du RDR ont été très solidaires dans le mal. Beaucoup de nos amis du nord, militants du RDR, savaient qu’une rébellion se préparait. Mais ils sont restés muets comme une carpe. Ils ont même infiltré les activités et le ‘’gouvernement’’ FPI pour des informations supplémentaires.
        Alors pourquoi dans cette traversée du désert, les militants du FPI ne resteraient pas soudés pour faire face à l’adversité  ? La victoire n’aime pas les bruits et les palabres. Ne suivez pas les manœuvres diaboliques de l’adversaire d’en face qui ne respecte pas les règles du jeu de la démocratie. De votre détermination dépendra la réaction de la communauté internationale manipulée par la France. Parfois on doit agir comme un monstre pour venir à bout d’un autre monstre. Souvenez-vous, le régime de BEN Ali en Tunisie était soutenu par la France de Nicolas Sarkozy. Mais il a suffi d’une volonté populaire pour faire basculer la position de la fameuse France.
        Hommes de FPI de peu de foi, pourquoi laissez- vous aller au déchirement pendant que la victoire s’approche  ? Aussi dramatique que soit la situation, on ne fait que l’aggraver en perdant espoir. Ressaisissez-vous et mener le combat qui vaille la peine. Le RDR est un géant aux pieds d’argile. Son temps de règne sera très court. C’est pour cette raison le rattrapage ethnique est son crédo. Une maison construite sur du sable et du mensonge ne résiste pas au vent. Vous ambitionnez de fonder une société plus juste et plus égalitaire. L’occasion est donc bonne de bannir les suspicions et de vous mettre ensemble pour tracer les sillons du FPI émergent à l’horizon 2015.
            G. OURA Kouakou
                                    ourandrin@yahoo.fr





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !