Côte d’Ivoire: Menace de grève illimitée dans le primaire -Kandia Camara catégorique : « la riposte sera sauvage et inoubliable »

CIVOX.NET
Mardi 20 Septembre 2016 - 08:20


 

La ministre de l’Education nationale Kandia Camara a animé une conférence de presse lundi à son cabinet pour réagir face à la menace de grève brandie par Mesmin Comoé, leader du Mouvement des Instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD), en signe de protestation contre la mesure prise par le Gouvernement de revenir au régime de 4 jours et demi de cours par semaine dans le primaire.
 

« Mesmin Comoé a décidé qu’il n’y ait pas de cours les mercredi malgré la volonté et le souhait de la majorité des enseignants. Allez dire à Mesmin Comoé que si lui et ses sbires mènent une grève sauvage et illimitée, la riposte sera sauvage et inoubliable pour lui et ses sbires », a mis en garde la ministre. « Trop c’est trop! S’il mène cette grève ce sera sa dernière greve au niveau de l’Education nationale », a-t-elle pursuivi.
 

Après les évènements de mercredi dernier au cours desquels des élèves du primaire se sont vus vidés des salles de classe par des instituteurs à Abidjan, la ministre Kandia Camara a indiqué que les auteurs qui ont été identifiés passeront en conseil de discipline. « Si on touche a un cheveu d’un enseignant, d’un élève ou d’un parent d’élève dans une école, l’auteur sera radié de la fonction publique », amis en garde Kandia Camara.
 

Si elle reconnaît que le droit de grève est constitutionnel, la ministre estime toutefois que le gréviste doit pouvoir respecter le droit d’autrui. « Qu’on respecte le droit de celui qui veut aller travailler. Nous ne voulons plus de terroristes à l’école », a dit Kandia Camara. Selon la ministre de l’Education, « Mesmin Comoé n’a jamais travaillé. Il ne connaît pas la souffrance et la douleur des enseignants qui se retrouvent avec la moitié de leurs élèves qui redoublent ou qui échouent à un examen ».
 

Poursuivant sa mise au point, la ministre a indiqué que « Mesmin Comoé crée des crises pour les monnayer après. A chaque crise il n’engrange que des millions. Son seul métier créer des crises pour engranger de l’argent ».
 

En sa qualité de vice président de la Mutuelle Générale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire (MUGEFCI), Mesmin Comoé percevrait 1,5 millions de F CFA par mois, à en croire Kandia Camara. Ses enfants fréquenteraient les meilleures écoles à l’extérieur, a-t-elle ajouté.
 

Selon la ministre de l’Education nationale, « un enseignement venu dans la profession par vocation a le souci de faire en sorte que les enfants puissent apprendre, avoir la bonne formation. Il met tout en œuvre pour la réussite de l’élève dont il a la charge ».


Elisée B.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !