Côte d’Ivoire: Lettre ouverte au président Alassane Ouattara ( Koffi Nestor).

CIVOX.NET
Samedi 25 Février 2017 - 14:05


Objet: Rép : Monsieur le président de la république, le salut de la Côte d’Ivoire 🇨🇮 passe par la réconciliation nationale.

Monsieur le président,

Rien n’est étonnant de cette grogne qui persiste, depuis le début de 2017. Les ivoiriennes et ivoiriens attendent de vous, votre promesse de mettre votre deuxième mandat sous le sceau de la réconciliation, pour ramener la cohésion sociale et de faire une politique inclusive, c’est celle là qui les intéresse, c’est surtout ça qu’ils attendent.

L’instauration de l’état de droit et donc la démocratie. Je pense qu’on vous fait croire que la réconciliation est faite et que la paix est là, or il n’en est rien. La preuve de changer de politique pour que tous les ivoiriens se sentent concernés est avérée par cette grogne sociale généralisée à toute les classes sociales à l’exception du petit groupe autour de vous qui en profite et en pense le contraire.

Donc ne soyez pas étonnés, de tout ce qui se passe. Vous savez , c’est pas souvent ceux qui tirent leurs marrons du feu , qui disent la vérité. Il vaut mieux s’appuyer sur les revendications de l’opposition pour être en phase avec l’aspiration du peuple souverain. C’est ce qui fait défaut dans la politique africaine , où on refuse de voir la vérité en face.

Aujourd’hui en Côte d’Ivoire 🇨🇮 , que demande le peuple depuis la crise poste électorale? C’est cette question que vous devriez vous poser pour apporter la vraie réponse en vue d’une réconciliation nationale. Celle qui prend en compte les ivoiriens de tous les bords politiques mais, surtout pas celle qu’on choisit soi-même qui ne prend pas en compte les désidératas du peuple souverain.

Alors que la grogne sociale a atteint son paroxysme, tous les indicateurs le montrent bien chaque jour qui passe et nous ne voyons pas les lignes bouger pour ramener cette paix tant attendue par les ivoiriens dans leur immense majorité.

En prenant ma plume pour vous parler de mon ressenti partagé par nos compatriotes, c’est pour vous dire d’écouter votre peuple comme le faisait le président FHB dont nous réclamons tous.

Quand on fait de la politique, c’est bien pour le bien être de son peuple et faire en sorte qu’elle soit équitable pour tous. Aujourd’hui les stigmates de 2011 sont encore très palpables. Dans ces conditions, que faire? Car à beau payer à coups de milliards les revendications, je pense que ce sont des solutions provisoires, qui ne pourront pas continuer car les fonds ne sont pas une source intarissable, donc infinie. Sans oublier que ces mesures nous endettent davantage pour longtemps sur des générations.

Alors que si vous attaquez aux vrais maux en écoutant les critiques, vous résoudrez les vrais problèmes des ivoiriens à travers le dialogue sans dépenser de l’argent que l’état n’a pas.

Quand on est président en Côte d’Ivoire 🇨🇮 , on l’est pour tous les ivoiriens, et on les écoute pour éviter de paralyser le pays. Là aussi, il faut qu’on se dise la vérité.

Vous êtes dans l’impasse et le pays est embourbé, comment en sortir ? Il faut se donner les moyens politiques lors que les moyens financiers ont échoué, car c’est pas tout qui peut se résoudre avec l’argent. Voilà pourquoi il faut aller dans nos pensées profondes pour chercher la solution idoine qui va satisfaire tout le monde pour qu’enfin on tourne définitivement dos à cette page sombre de notre histoire.

Monsieur le président, humblement je vous dis qu’à coeur vaillant rien d’impossible. Qu’est-ce à faire?

D’abord est-ce qu’on a réellement envie d’aller à la réconciliation? Si oui , quels sont les voies et moyens pour y parvenir? Quels sont les sacrifices à consentir ?

Jesus a payé le prix fort pour que l’humanité ait la vie en abondance. Et tous, on doit faire l’ultime sacrifice à commencer par le premier des ivoiriens. À ce niveau , aucun sacrifice n’est grand pour un pays si c’est pour ramener la paix, l’état de droit et la démocratie.

Monsieur le président, un sacrifice suprême à travers un dialogue direct inclusif a brisé la ligne imaginaire de la partition de notre en deux à Ouagadougou, ceci vous a permis d’accéder au pouvoir.

Monsieur le président, êtes vous prêt avec foi et amour à consentir le sacrifice ultime qui ramènera la réconciliation et la paix pour le bonheur de notre pays? Cela suppose une volonté politique sans faille et un don de soi et consiste aussi à une paix de braves.

Tes fils chère Côte d’Ivoire 🇨🇮 fiers artisans de ta grandeur, tous rassemblés pour ta gloire te bâtiront dans le bonheur. Si nous avons dans la paix ramener la liberté, notre devoir sera d’être un modèle, de l’espérance promise à l’humanité, en forgeant unis das la foi nouvelle, la patrie de la Vraie fraternité dit l’Abidjanaise.

Au regard de ceci, je suis tenté de vous dire monsieur le président de la république, la réconciliation et la paix sont exclusivement de votre fait. Si vous le désirez et le voulez, vous le pouvez: Je vous suggère de réconcilier les ivoiriens en libérant tous les prisonniers politiques, d’organiser le retour de tous les exilés en leur restituant leurs biens, faire des états généraux s’ils s’avèrent nécessaires.

Revenir sur votre cdvr qui était un instrument génial à cet effet, pour le confier à l’opposition, ce qui va faciliter la vraie réconciliation tant attendue par le peuple et pour le peuple. Mais à l’opposition qui pèse donc qui compte et pas celle choisie. Je vous propose une piste selon ma vision de celle ci. Michel Gbagbo générations FESCI, fils de l’homme qui en lui tout seul incarne l’espoir parce que jeune en est une des pistes.

La vraie réconciliation pour une vraie paix durable, monsieur le président est un impératif pour retrouver le mieux vivre ensemble.

Ainsi le débats est ouvert. Monsieur le président de la république , allons à la réconciliation pour le bonheur de tous.

Que Dieu bénisse notre Belle Côte d’Ivoire 🇨🇮

Nestor koffi

Membre du bureau politique du PDCI RDA.

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA