Côte d'Ivoire: Les ivoiriens se rejouissent de défaite de la France face au Portugal

Mercredi 13 Juillet 2016 - 23:34


L'Equioe nationale du Portugal à l'Euro 2016
L'Equioe nationale du Portugal à l'Euro 2016
La journée du dimanche 10 juillet 2016 a été particulièrement riche en émotion et en enseignement. Et pour cause, la défaite de la France face au Portugal en finale de la coupe d’Europe, ‘’EURO 2016’’.
        La composition de l’équipe de France, en majorité de joueurs noirs, a fait dire à certaines personnes qu’il s’agissait d’une équipe africaine contre le Portugal. Pour d’autres, le changement climatique a eu un impact sur la France au point où presque tous ses joueurs sont devenus noirs. Tout ceci pour ironiser et confondre la grande France. Bref.
        Après avoir battu l’Allemagne en demi-finale, la France, comme à son habitude, a commencé à se prendre pour le nombril du monde oubliant du coup qu’elle n’a plus la sympathie de la plupart des pays africains. Ses sales coups perpétrés à travers le monde, particulièrement en Afrique en y installant pauvreté et misère morale ne sont plus du goût des nègres. Ses fait et gestes sont mal perçus par eux, car la France est une sangsue sans vergogne.
        Dans un passé récent, les ivoiriens ne juraient que par la France et la supportaient dans toutes ses compétitions officielles. Aujourd’hui, la donne a changé. Depuis son intervention militaire pour bombarder la résidence officielle du président de la Côte-d’Ivoire, Laurent Gbagbo, et le livrer par la suite aux buveurs de sang de Alassane Ouattara, les ivoiriens ne portent plus la France dans leur cœur. C’est le désamour total. Cela s’est vérifié une fois de plus lors du match France-Portugal. Il a suffit que le Portugal par le truchement de son joueur numéro 9, Eder, ouvre le score pour que tout Abidjan et l’intérieur du pays explosent de joie. Ce n’est pas l’ambassadeur de la France en Côte-D’ivoire qui dira le contraire. Le coq arrogant et suffisant venait d’être plumé par le ‘’petit’’ Portugal. La joie des ivoiriens étaient à son comble. Chacun y allait de son commentaire. Les bars et les maquis ont été pris d’assaut pour fêter l’événement. Un internaute, présentant une photo des supporters français saisissant leur tête et presqu’en larme après le but Portugais, disait ceci  :  «  ça n’arrive pas qu’aux autres. Façon on a attrapé nos têtes quand vous avez bombardé Gbagbo, c’est comme ça vous aussi vous allez attraper vos têtes jusqu’àààààààh. Ce n’est que le début du commencement  » tout simplement pour traduire le ras-le-bol des ivoiriens.
         Pendant le match, lorsqu’un téléspectateur disait plus par ironie que par conviction le nom de la France, c’était une clameur d’indignation. «  Des faiseurs de coups d’état, des assassins, des antidémocrates…..  », on entendait dire.
        Au plus fort de la crise ivoirienne provoquée par la France, l’avocat français, feu maître Vergès, avait prévenu la France qu’elle creusait son propre tombeau en s’attaquant à la Côte-d’Ivoire. Il ne croyait pas si bien dire. La réalité est là, palpable. La France est vomie par les ivoiriens et beaucoup d’africains qui jurent de venir à bout de la légende qu’on avait bâtie sur elle. Plus rien ne retient personne. Les populations africaines sont prêtes à en découdre avec la France qui vole et pille les richesses du sous-sol de l’Afrique. L’équipe française est composée à 99% d’africains. Cela démontre que la France est dépendante de l’Afrique. Et pourtant, ce pays dit pays des droits de l’homme n’a aucune considération pour les pays africains.
        Vu la situation qui prévaut, le désamour entre la Côte-d’Ivoire et la France, il aurait fallu que cette dernière ménageât sa source d’approvisionnement qu’est la Côte-d’Ivoire que de venir par la violence et de jouer le plus fort. Aujourd’hui la France est dans les cordes. Avec le départ de la Grande-Bretagne de l’union européenne  ; une union européenne sur le point de se disloquer  ; la loi sur le travail en France contestée par la population, la France qui n’a pas appris à voler de ses propres ailes risque d’être reléguée au second plan. C’est pour cela nous mettons un point d’honneur à dire à la France de rétablir la vérité dans la crise ivoirienne. La libération du Président Laurent Gbagbo s’impose car les ivoiriens se reconnaissent lui. Par ricochet, il faut mettre fin au règne de Alassane Ouattara qui exerce dans l’inégalité et dans l’illégitimité. Il y va de la survie de la France.
                                                                                                         


  G.Oura Kouakou
                                                                                                             ourandrin@yahoo.fr
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !