Côte d'Ivoire: Le pouvoir Ouattara pris en flagrant délit de manipulation de l'information

Mardi 19 Novembre 2013 - 02:41


Dans la nuit du 14 au 15 Novembre 2013,le journaliste Désiré Oué a eté assassiné à son domicile alors qu’il rentrait de travail. A peine l’ information a t- elle été rendue publique que www.lementor.net , un site internet très proche du Rdr publiait une dépêche indiquant que le journaliste a été abattu par les FRCI de Ouattara.Selon la dépêche Désiré OUE ,recherché depuis, aurait ouvert le feux sur ces hommes en armes ,refusant de comparaitre devant la justice pour faits délictueux commis pendant la crise post electorale.Ces allégations d’une grossièreté évidente ont eté rapidement démenties par des informations de source familiale décrivant dans des détails précis le crime crapuleux commis.

Prenant la mesure de la gravité des faits ,le pouvoir Ouattara cherche à reprndre la main ; C’est le Ministre de la communication Affoussy Bamba qui monte la première au créneau sur BBC et Africa N°1 parlant d’un simple braquage . lementor.net, aux ordres du RDR fait changer sur son site le premier article par un autre parlant cette fois -ci de braquage et biffe les passages visiblement compromettants .Le CNP de Rapahel Lakpé rentre alors dans la danse et menace de suspendre  le quotidien  « Notre voie» qui a levé le lièvre au motif que le premier papier du site RDR n’a jamais existé . Comparez vous-même et ayez pitié pour la cote d’Ivoire !!! Nos recherches continuent.

Article actuel

http://www.lementor.net/?p=6198

Un Milicien, Animateur Des Parlements Et Agoras Abattu

AUTEUR Jean Pierre Assa   SOURCE Lementor.net

 

Désiré Woué, milicien et secrétaire général du parlement d’Angré,  qui s’était illustré de façon très négative lors de la crise post électorale dans cette zone a été abattu  apprend t-on par des bandits en pleine rue alors qu’il rentrait chez lui.

D’autres sources politisant l’affaire  avaient vu la main d’un assassinat des FRCI ou d’une arrestation qui aurait mal tourné. Mais après avoir joint des sources policières,  la rédaction de lementor.net est à mesure de dire que ce dernier a été victime d’un braquage qui aurait mal tourné.

« Il avait disparu comme plusieurs de ses camarades lorsque les forces de Gbagbo étaient en mauvaise position. Durant la crise postélectorale, il faisait parti de ceux qui en plus de mettre des barrages, procédaient  à  des fouilles corporelles et incitaient les jeunes à dénoncer tous ceux qui ne pensaient pas comme eux » nous a indiqué un habitant du quartier au téléphone répondant au initial de P.M.


 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VOICI L’ARTICLE INITIAL de « www.lemntor.net »

« AUTEUR Jean Pierre Assa SOURCE Lementor.net
Un Milicien, Animateur des Parlements et Agoras abattu

Désiré Woué, milicien et secrétaire général du parlement d’Angré, qui s’est illustré de façon très négative lors de la crise post électorale dans cette zone a été abattu alors qu’identifié, il avait ouvert le feu sur des éléments des FRCI venus procéder à son arrestation.

« Il avait disparu comme plusieurs de ses camarades lorsque les forces de Gbagbo étaient en mauvaise position. Durant la crise postélectorale, il faisait parti de ceux qui en plus de mettre des barrages, procédaient à des fouilles corporelles et incitaient les jeunes à dénoncer tous ceux qui ne pensaient pas comme eux » nous a indiqué un habitant du quartier au téléphone répondant au initial de P.M.

Pour ces raisons, il était recherché depuis un moment par les forces de sécurité afin de répondre des ses actes devant les tribunaux comme la plupart de ceux qui ont pu être mis aux arrêts. Seulement, selon notre source, Désiré Woué n’entendait pas se retrouver devant la justice. Au vue des FRCI venus pour sa mise aux arrêts, il a ouvert le feu sur les FRCI afin de couvrir sa fuite. Malheureusement, mal lui en prit, plus malin que lui, les FRCI après une course poursuite ont fini par avoir raison de ce milicien qui avait endeuillé plusieurs familles.

Ainsi donc après cette longue poursuite, il a été abattu dans les rues d’Angré. Pour l’instant, ces complices qui ont changé de quartier ou de lieu d’habitation continuent d’être recherchés afin de répondre de leurs actes devant la justice. »


Par une Correspondance particulière

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !