Côte d'Ivoire: Le monstre s'effrondre

Vendredi 9 Août 2013 - 16:11


Côte d'Ivoire: Le monstre s'effrondre
Produit d’un amalgame d’intérêts inconciliables, le Montre Ivoirien amorce sa chute, seulement deux ans après.

Les différents tenants internationaux des pièces du puzzle politique ivoirien, en oubliant dans une cellule de la Haye la pièce angulaire, n’ont pu donner un visage humain à leur construction. Ainsi, en commençant par les Etats Unis, le Monstre se démonte pièce par pièce.
Le groupe pétrolier américain Chevron exprime en 2012 au Congrès de son pays, ses désagréments dans ses négociations avec le gouvernement d’Abidjan. Allié de la France dans la conjuration qui emporte le régime GBAGBO, les américains supportent mal l’hégémonie française. Devant l’impasse, ils brandissent la menace de faire comparaître SORO à la CPI. Passé le cap des avertissements, les Etats Unis dénoncent ouvertement la justice des vainqueurs en CI, accusent le gouvernement de corruption et forment dans leur ambassade du 8 au 11 Juillet 13 une vingtaine de personnes au journalisme d’investigation en vue d’’éveiller les consciences.
La France, étonnamment, par un rapport de son ambassadeur à Abidjan, informe le ministère de l’économie française de l’ampleur de la corruption. Si la France, principale bénéficiaire du favoritisme et des dérives administratives du régime d’Abidjan se contente d’une mise en garde, l’Union Européenne et la Banque Mondiale,  précédemment soutiens clés du régime, dénoncent la passation des marchés public de gré à gré dont le taux est monté de 40% en 2012 à 60% en début 2013.
Le français Bolloré, bénéficie seul des deux terminaux à conteneurs du pays sans appel d’offres et sans que, selon Billon, ministre de OUATTARA, l’Etat craigne les effets d’un monopole. L’impuissance de fait de la justice, met en péril la sécurité des contrats et amplifie la mauvaise gouvernance. Les informations livrées ici ont pour source Jeune Afrique, hebdomadaire qui couvrait jusque-là l’aspect médiatique de la conjuration anti-GBAGBO. Une fête d’indépendance sans discours en CI ! Le silence que OUATTARA garde sur la libération des prisonniers en dit long sur les causes de leur remise en liberté: Une injonction de l’extérieure. Même au sein du RHDP, malgré les diatribes du porte-parole du RDR, qui semble souffrir d’handicapes autres que physiques, l’échafaudage a donné lieu à un échafaud de l’union ‘‘maudite’’.
KKB se heurte de moins en moins à un mur d’incompréhension. Bédier et BANNY se réjouissent de la libération des prisonniers politiques. La CPI, directement visée par une critique collective africaine, décide d’être une Couronne Pour l’Innocence. Du moins, c’est tout le présage de sa décision.
Mais enfin, pourquoi se détour gratuitement ensanglanté pour une désillusion collective si précoce? Pourquoi, de tous, l’ange de l’expiation doit-il fouetter l’innocent pour l’édification des autres? C’est simplement parce que seul le sang de l’innocent est pur, et seul lui permet le rachat suprême, le rachat collectif. Même le marabout, ne demande-t-il pas pour le sacrifice un mouton immaculé (tout blanc en guise de pureté).
Nous, tous que nous soyons les victimes sociaux d’une flagrante injustice, sommes en fait les ingrédients choisis, placés dans les hauts fourneaux de la cuisson divine, pour l’avènement d’une CI meilleure. C’est tout le mystère de Jésus qui donne la Vie par la Mort.           
 
Sery Zadi Aurelien
Politologue-Juriste


Source: www.cameroonvoice.com




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !