Côte d’Ivoire: Le Cojep appelle à la reprise du dialogue pouvoir/opposition

Le président intérimaire du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Joël Poté était face à la presse.

Vendredi 24 Mai 2013 - 06:44


Charles Blé Goudé, le leader du COJEP
Charles Blé Goudé, le leader du COJEP

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour de cette rencontre tenue, mercredi 22 mai 2013, à Yopougon. Il a souhaité que « le dialogue pouvoir/opposition reprenne dans les meilleurs délais. Ce, dans  l’intérêt supérieur des Ivoiriens ». 

M. Poté a indiqué que le Cojep prépare « un grand rassemblement » et que « la jeunesse annoncera  les couleurs » le 8 juin 2013 au baron de Yopougon. « Il s’agira d’inviter l’ensemble des Ivoiriens à militer pour la prise d’une loi d’amnistie générale qui va conduire à la libération de tous les prisonniers politiques », a précisé Joël Poté. Après cette date, plusieurs autres activités du mouvement vont suivre pour demander la libération des prisonniers, a-t-il ajouté.

Interrogé sur la dernière sortie de Bly Roselin, Joël Poté s’ est dit étonné qu’il soit « un président intérimaire qu’on démet chaque mois ». « Parce que démis et radié en avril, aujourd’hui, je suis suspendu. Je me demande bien si nos amis sont en possession de toutes leurs facultés intellectuelles. C’est un comportement qui frise le ridicule », a-t-il craché. « Charles Blé Goudé m’a désigné. C’est à lui que je rendrai des comptes. J’ai la responsabilité de ramener ces camarades à la maison. C’est un devoir pour moi », a fait savoir Joël Poté.

Il s’est aussi prononcé sur la question des alliances politiques. « Il n’y a rien de nouveau sous nos cieux. Il n’y a pas d’alliance contre nature en politique. Dans la vie, il est facile de faire la distinction entre le bien et le mal. Mais en politique, par moment, entre deux maux, il faut choisir le moindre mal. 2015, ce n’est pas maintenant, mais 2015 se prépare maintenant. Le Cojep se prononcera au moment opportun », a affirmé M. Poté entouré de ses collaborateurs. Relativement à son leader, Charles Blé Goudé, Joël Poté a dit que « l’organisateur et l’acteur de la caravane de la paix de 2007 n’a pas sa place en prison». 

 

SYLLA A.

Source: Soir Infos

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !