Côte d'Ivoire / Laurent Gbagbo appelle à l'union de la gauche :" Le combat de la vérité qui s'impose au FPI nous impose un front uni de plus en plus large"

A l'occasion du dernier Comité Central du FPI (Front Populaire ivoirien) tenu le samedi 02 avril, le Vice-président du FPI, Aboudramane Sangaré a délivré un important message du président du parti, Laurent Gbagbo. Dans ce message, le président du parti, incarcéré dans la prison de Scheveningen, appelle à l'union de la gauche par la création d' "un front uni de plus en plus large". Nous publions pour nos lecteurs le communiqué final du Comité Central.

Lundi 4 Avril 2016 - 14:10


A l'occasion du dernier Comité Central du FPI (Front Populaire ivoirien) tenu le samedi 02 avril, le Vice-président du FPI, Aboudramane Sangaré a délivré un important message du président du parti, Laurent Gbagbo. Dans ce message, le président du parti, incarcéré dans la prison de Scheveningen, appelle à l'union de la gauche par la création d' "un front uni de plus en plus large". Nous publions pour nos lecteurs le communiqué final  du Comité Central.
A l'occasion du dernier Comité Central du FPI (Front Populaire ivoirien) tenu le samedi 02 avril, le Vice-président du FPI, Aboudramane Sangaré a délivré un important message du président du parti, Laurent Gbagbo. Dans ce message, le président du parti, incarcéré dans la prison de Scheveningen, appelle à l'union de la gauche par la création d' "un front uni de plus en plus large". Nous publions pour nos lecteurs le communiqué final du Comité Central.
Comité Central  Ordinaire 01/2016
Communiqué final


1. Sur convocation du Secrétariat Général, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en sa 1ère session ordinaire de l’année 2016, élargie au Comité de Contrôle,  le samedi 02 avril 2016, à Abidjan-Cocody Riviera Golf, de 10h00 à 14h15, sous la présidence effective du camarade Abou Drahamane Sangaré, Président par intérim, assisté du camarade Alphonse Douati,  Secrétaire Général, Porte-parole  du Parti.   

2. L’ordre du jour de cette session a porté sur les points suivants :
-Le  procès à La Haye  
-La vie du Parti
-La situation nationale
-L’investiture des nouveaux membres du Comité de Contrôle.

  3. Ont répondu présents à cette session ordinaire, en dehors des excusés pour des contraintes d’exil, de maladie et d’emprisonnements politiques, toutes les structures du Parti  membres statutaires du Comité Central  et le Comité de Contrôle. En termes d’effectif, 262 membres statutaires sur 418 ont répondu à l’appel.

 4. Dans son propos liminaire, le Président Abou Drahamane Sangaré a tenu à rappeler au Comité Central l’indisponibilité du Président du Parti, le camarade Laurent Gbagbo, détenu injustement à la prison de la Cour Pénale Internationale (CPI) à La Haye, ainsi que celle de  Hubert OULAYE, président du Comité de Contrôle, des Viceprésidents Simone Ehivet Gbagbo, Moïse Lida Kouassi et  Assoa Adou, du Secrétaire Général Adjoint KOUA Justin  et du Secrétaire National DAHI Nestor.

 5. Le Président Abou Drahamane Sangaré a, par ailleurs, informé le Comité Central de ce que le Président Laurent Gbagbo en procès à La Haye aux Pays-Bas, se porte bien physiquement, moralement et intellectuellement.  Il continue de faire confiance à la Direction du Parti dont il est le président et s’indigne de la dégradation sans cesse croissante des libertés individuelles et collectives en Côte d’Ivoire.

6. le Président Abou Drahamane Sangaré, a délivré un important message que lui a adressé le camarade Laurent GBAGBO, président du Parti. Un message d’encouragement et d’exhortation des militants dont la teneur suit : «le FPI doit demeurer en vie, debout et en mouvement. Le Parti que nous avons fondé et que l’écrasante majorité de nos militants  connait est celui-là, c'est-à-dire un parti de combat et non de compromission. En aucune manière, notre propriété comme celle de l’écrasante majorité des militants sur ce parti ne doit être discutée au profit de ceux qui ont choisi une voie autre que la nôtre. Nous devons leur montrer  ainsi qu’au pouvoir  qui les soutient que seuls le terrain et les militants confèrent  la légalité et la légitimité aux dirigeants du FPI. Personne d’autre. Je t’encourage donc à poursuivre  les tournées à l’intérieur du pays pour maintenir nos militants mobilisés. Je te recommande par ailleurs d’aller vers d’autres organisations  car le combat de la vérité qui s’impose au FPI à la tète duquel les militants m’ont placé au congrès de Mama nous impose un front uni de plus en plus large… ».  
Il a en outre exhorté le Comité Central à redoubler de vigilance et de détermination face à la propension du pouvoir actuel à dénier au FPI le droit d’exister et de se  mobiliser pour la libération du président Laurent Gbagbo et du ministre Blé Goudé. Il a enfin félicité les militantes et les militants pour la grande mobilisation à Adzopé lors du meeting de lancement de la tournée dans la ceinture d’Abidjan avec une distinction particulière aux Secrétaire Nationaux et à tous les responsables locaux du Parti.

 7. Abordant le 1er point de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu une communication du Secrétariat Général présentée par le Vice-présent Séri Gouagnon.  

 8. Dans cette communication relative au procès à La Haye, le camarade Vice-président  rappelle que ledit procès a été suspendu après l’audition du 5ème témoin à charges.

9. Le Comité Central a pris note du calendrier du procès qui reprend le 9 mai  pour s’achever le 14 juillet, puis reprendra à nouveau le 29 aout 2016.

 10. Le Comité Central affirme, persiste et signe que la  CPI a été instrumentalisée par le Gouvernement français de Nicolas Sarkozy pour punir des africains progressistes et insoumis incarnés par le Président Laurent GBAGBO. Il note que les vrais responsables des tueries qui ont eu lieu en Côte d'Ivoire, se retrouvent dans le camp d’Alassane Ouattara ; ils sont toujours en liberté et continuent de jouir des délices du tapis rouge qu’on leur déroule.

11.  En ce qui concerne les dossiers en cours à la justice nationale, le Comité Central note la libération définitive des camarades passés devant les tribunaux, la période de leur détention préventive couvrant les peines à eux infligées. Cependant, Samba David  est toujours en détention parce qu’il lui a été collé une nouvelle charge, après avoir purgé la peine des charges pour lesquelles il a été condamné. Plusieurs affaires sont encore pendantes devant les tribunaux en Côte d’ivoire et à la cour de justice de la CEDEAO concernant notamment la camarade Simone Gbagbo. Le Comité Central a été par ailleurs informé de l’assignation de M. Affi NGuessan devant le tribunal du commerce d’Abidjan pour utilisation abusive du logo et sigle du FPI, propriété intellectuelle d’un citoyen ivoirien. L’audience se tiendra le 7 avril prochain et opposera ledit propriétaire à l’assigné.

 12.  Le Comité Central, après en avoir débattu, a adopté entièrement les conclusions de cette  communication ;
13. Le Comité Central appelle les militants et les démocrates du monde entier à toujours demeurer dans une posture d’éveil  politique afin d’éviter que toutes les affaires judiciaires en cours connaissent  un enlisement et des dénis de justice. Il demeure saisi de ces questions.

14. Le Comité Central a entendu une deuxième communication présentée par le viceprésident Ettien Amoikon, relative à la tournée du Parti dans les fédérations de la  ceinture d’Abidjan.  Le Comité Central note que la tournée qui a débuté le 26 mars et qui se termine le 16 mai 2016, concerne onze (11) fédérations pour 43 localités à visiter par deux (2) délégations renforcées. Il se félicite de la mobilisation des militants à l’occasion du meeting de lancement de cette tournée à Adzopé et adresse ses félicitations aux Vice-Présidents Léon Emmanuel Monnet et Ohouchi Clotilde pour leur sens élevé du militantisme et la grandeur d’esprit dont ils ont fait preuve à travers les messages respectifs adressés aux populations Akyés .

15. Le Comité Central a marqué une vive préoccupation face à la propension d’Alassane Ouattara et son gouvernement à recourir systématiquement à la violence et à la répression permanente des activités légales du FPI comme celle du 26 mars 2016 à la place ″nouvelle gare″ d’Adzopé.  A l’occasion du meeting de lancement de la tournée, le président Sangaré Abou Drahamane, l’imposante délégation de 150 personnes réparties dans 40 véhicules qui l’accompagnaient ainsi que les militants et populations d’Adzopé fortement mobilisés ont été dispersés par les forces de l’ordre usant des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation, causant de nombreux blessés.  

16. Le Comité Central, tout en se félicitant de la promptitude du Secrétariat Général à mettre en œuvre ses instructions, condamne énergiquement les violations répétées des libertés et interpelle Alassane Ouattara et son Gouvernement à plus de retenue, d’agissements républicains et de grande responsabilité dans le respect des libertés individuelles et collectives en Côte d’Ivoire.

17. Dans cette optique, le Comité Central condamne l’interdiction faite encore à la Viceprésidente Marie Odette Lorougnon de sortir du pays, dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2016, alors qu’elle se rendait Paris, à l’invitation de la délégation UNG de France. Il apporte solennellement son soutien à la camarade Vice-Présidente et l’assure de sa solidarité militante.

18. Le Comité Central interpelle le pouvoir Ouattara sur la nécessité de se concentrer assidument  sur les questions d’insécurité qui menacent de plus en plus les citoyens et les habitants de la Côte d’ivoire, hypothéquant sérieusement son développement, au lieu de chercher à réprimer à tout prix les militants des partis d’opposition, ce qui ne peut être un Programme de Gouvernement sérieux et responsable.

19. Le Comité Central instruit le Secrétariat Général de tout mettre en œuvre pour  mobiliser et tenir en posture de lutte toutes les structures du Parti ainsi que les militants, les sympathisants et les démocrates sur l’ensemble du territoire national afin que la suite  du programme de la tournée se déroule comme prévu, conformément aux droits et obligations reconnus aux citoyens par la constitution. Il demeure saisi de la question.

20. Relativement au projet de programme et de budget du Parti pour l’année 2016, le Comité Central donne son accord au Secrétariat Général pour la présentation dans les plus brefs délais, d’un programme d’urgence assorti de budget focalisés sur le procès à La Haye.

21. Le Comité Central donne en outre son accord au Secrétariat Général et l’instruit d’organiser diligemment un  séminaire de restitution des résultats des travaux du 3ème Congrès Extraordinaire tenu à Mama, le 30 avril 2015.  

22. Le Comité Central, rappelant les défis majeurs pour l’année 2016, instruit le Secrétariat Général d’activer la mise en œuvre de la réflexion sur les échéances électorales et d’autres enjeux nationaux  à venir  afin que le FPI prenne une décision  opportune conforme aux intérêts de la Côte d’ivoire.

23. Le Comité Central, informé de la préparation d’une pétition pour la libération au plus tôt du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé, approuve cette louable initiative des personnalités de la société civile ivoirienne et internationale  et donne mandat au Secrétariat Général pour soutenir cette démarche et d’impliquer  l’ensemble du Parti pour sa réussite.

 24.  Abordant le troisième point de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu plusieurs communications du Secrétariat Général relatives à l’attaque de Grand-Bassam (Sud), au conflit interethnique de Bouna (Nord-Est), à l’Enseignement Supérieur et au phénomène des « microbes » dans la commune d’Abobo présentées respectivement par les camarades Kambou Stanislas (Secrétaire National chargé des Fédérations de la région du Bounkani), Komono Béré David (Secrétaire National chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique) et Gba Tiémoko (Secrétaire National chargé des Fédérations du district d’Abidjan).

25. Sur toutes ces questions, le Comité Central a marqué sa satisfaction sur la pertinence des analyses et des recommandations formulées. Il a adopté les conclusions des différentes communications.

26. Relativement à l’attaque perpétrée à Grand-Bassam, le Comité Central réitère les termes de la déclaration faite par le Parti dès la survenue de ce grave évènement et invite le Gouvernement à s’abstenir de toute récupération politique d’un évènement qui a engendré tant de victimes avec de nombreuses pertes en vie humaine, de nombreux blessés graves et ayant causé des traumatismes dans la population et d’importants dégâts économiques.

 27. Le Comité Central déplore en outre les graves évènements en cours à Bouna et dénonce le désintérêt suspect d’Alassane Ouattara et son Gouvernement face à cette tension intercommunautaire dangereuse pour la cohésion sociale. Le Comité Central est d’autant plus indigné de l’inertie du Gouvernement que ce conflit occasionne tous les jours de nombreuses pertes en vie humaine et de nombreux blessés. Tous les jours les populations sont contraints à des déplacements massifs à l’intérieur de la Côte d’Ivoire et dans les pays voisins principalement au Burkina Faso.

 28. S’agissant du phénomène de ‘’microbe’’ qui sévit à Abobo et dont un pic a été à nouveau atteint le 30 mars 2016, le Comité Central en attribue l’entière responsabilité à Alassane Ouattara et son régime pour avoir couvert, négligé à dessein et même encouragé jusqu’au pourrissement, un phénomène menaçant l’ensemble des populations de la Côte d’Ivoire. Ce phénomène n’est qu’une des nombreuses facettes des milices du régime destinées à casser de l’opposition, le FPI en particulier et qui aujourd’hui échappe à son contrôle. Le Comité Central exige des mesures vigoureuses pour mettre immédiatement fin à cette situation.

 29. Le Comité Central note que dans ces évènements,  d’innocentes personnes ont perdu la vie et d’autres continuent de souffrir dans les hôpitaux. De telles situations inacceptables  auraient pu être évitées si le régime Ouattara avait la culture de l’anticipation, de la prévention maximale et surtout si des personnes non habilités ne détournaient pas des armes à des fins politiciennes.

30. Le Comité Central s’incline devant la mémoire des nombreuses personnes qui ont perdu la vie, présente ses condoléances aux familles endeuillées et apporte sa compassion aux innocentes victimes de la barbarie inutile et dangereuse qui tend à prospérer de façon intolérable dans notre pays. Il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

31. Le Comité Central tient le Gouvernement pour responsable des dérapages dans la situation sécuritaire et sociale dans le pays en général. Il lui demande avec insistance de gérer avec responsabilité les questions qui touchent à l’intégrité physique, matérielle et morale des populations à l’exclusion de tout acte de propagande.

  32. Le Comité Central instruit par la même occasion le Secrétariat Général d’être très attentif sur ce qui se passe dans le système éducatif ivoirien, particulièrement à l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique. Il interpelle M. Ouattara et son Gouvernement sur les graves dérives constatées dans la gestion de cet ordre d’enseignement et l’appelle  à y mettre un terme de toute urgence  et  de façon durable.

33. Le Comité Central a enfin procédé à l’investiture des membres du Comité de Contrôle,  conformément au mandat à lui donné par le 3ème Congrès Extraordinaire tenu le 30 avril 2015 à Mama. Vingt (20) nouveaux membres non présents à Mama sur un effectif désormais de cinquante et un (51) ont sacrifié au cérémonial et se sont déclarés prêts à servir loyalement le Parti conformément à ses textes fondamentaux.

34. Le Comité Central, sans mettre en collusion l’exécutif et le contrôle au sein du Parti, a tenu à souhaiter une collaboration militante et harmonieuse entre tous les organes.

35. Le  Comité Central enfin, demande à chaque militante et à chaque militant en Côte d’ivoire et  à l’étranger,  dans les  organes dirigeants, les structures de base, les structures spécialisées et d’activités, de cultiver la confiance, la persévérance, la perspicacité, de se tenir prêts et toujours mobilisés.  

Fait à Abidjan, le 02 avril  2016           

 Le Comité Central




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !