Côte d’Ivoire/ La difficile marche d’une opposition à trois têtes (Affi-Sangaré-Moriféré)

Dimanche 23 Octobre 2016 - 00:13


Le Cap-UDD de Gervais Coulibaly dans tous les pelotons

 

Face au seul et même projet de la nouvelle constitution, ils sont au total trois (3) groupes de partis politiques qui se disputent le leadership de l’opposition en Côte d’Ivoire. D’abord l’Alliance des forces démocratiques de Côte d’Ivoire (AFD) pilotée par le FPI version Affi Nguessan et qui s’associera avec d’autres partis tels que Lider de Mamadou Koulibaly ou le Cap Udd de Laurette Traoré Boété pour devenir le collectif Démocratique de Côte d’ivoire (CODE), qui regroupe près de 23 partis politiques. C’est bien ce groupe qui a entamé l’agenda de la contestation de la nouvelle constitution par la marche de protestation le samedi 8 octobre dernier à la place des Martyrs à Adjamé.

Ensuite, le Front du refus (FDR) piloté par l’autre aile du FPI gérée par Abou Dramane Sangaré. Dans ce front, on retrouve Boni Claverie (URD), membre de l’AFD, Lider de Mamadou Koulibaly, l’Ung, le Mfa de Anaky Kobena et plusieurs personnes de la société civile dont, KKB, Niango Kacou, Kouadio Siméon ect. C’est ce groupe qui vient de manifester le jeudi 20 octobre dernier. Sa particularité réside dans ce qu’il exige le retrait purement et simplement du projet de constitution.

Enfin, la Coalition du Non (CDN), pilotée par Bamba Moriféré . Qui regroupe tous les partis de la CNC et une fois encore le Lider de Mamadou Koulibaly et le Cap Udd de Laurette Traoré Boété entre autres. A la différence du Front du refus, le CODE et la Coalition du non invitent les ivoiriens à sortir massivement le 30 octobre prochain pour voter « NON ».

Mais aux dernières nouvelles, les deux visions (retrait ou le Non) semblent se rejoindre après l’annonce du vote au référendum avec deux bulletins. Hier vendredi 21 octobre, les deux leaders, Abou Dramane Sangaré et Bamba Moriféré ont harmonisé leur point de vue. C’est bien ce qu’ils exprimeront ce samedi 22 octobre 2016 à la Place CP1 de Yopougon Sicogi non loin du commissariat du 16 e arrondissement de police.

Il faut noter que le Cap-udd parti de l’opposition et qui participe à toutes ces manifestations a été fondé par Gervais Delinpelna-Coulibaly. Après son élection au poste de 2e vice président de la CEI, Laurette Traoré Boété en est devenue la présidente par intérim. Elle est aussi 4e adjointe au maire de la commune de Marcory. Le Cap Udd présentera une dizaine de candidatures aux prochaines élections législatives dont celle de Laurette Traoré Boété dans la commune de Marcory.

Le Cap-Udd, précédemment Cap Ur Lg, membre de la LMP de Laurent Gbagbo (Gervais Coulibaly fut le porte parole de Gbagbo) est aussi membre de l’alliance progressiste. Un réseau mondial des partis progressistes, Sociaux- Démocrates et Socialistes proche de l’international socialiste fondé à Leipzig le 22 mai 2013 à l’occasion des 150 ans du SPD allemand. L’alliance Progressiste réunit 80 partis sociaux-démocrates et progressistes, syndicats et Ong.

 

Philippe Kouhon (journaliste et consultant en communication politique)

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !