Côte d’Ivoire: Il faut impérativement désarmer les cœurs et les plumes. Par Nestor Koffi

Lundi 27 Mars 2017 - 16:06


Notre chère Côte d’Ivoire 🇨🇮 est méconnaissable et pour cause, ses enfants sont plongés dans l’extrémisme, couplé d’un sectarisme communautaire très inquiétant. On se demande comment recoller les morceaux pour le mieux vivre ensemble?

À commencer par les médias du régime au pouvoir mais surtout le nouveau réveil très proche qui devient plus royaliste que le roi. Quelque soit le mal triomphant, quel digne patriote peut il être fier de voir ses concitoyens dans les geôles internationales surtout quand ceux-ci ont occupé des fonctions de premier plan? Il y’a une sortie hasardeuse du nouveau réveil qui nous laisse perplexe lorsque la CPI a suggéré une libération provisoire de nos compatriotes détenus consécutive à la crise poste électorale.

En quoi une libération provisoire, d’ailleurs vœux pieux des démocrates ivoiriens pour aller à la réconciliation et à la paix durable peut-elle constituer un séisme? Il faut qu’on évite les dérives qui vont renforcer la fracture sociale déjà importante, qui a mis à mal la cohésion sociale . Chez  nous , il  y’a un proverbe qui dit: lorsqu’on donne des conseils au renard , il faudrait en donner à la Poule .

Car les médias de l’opposition qui sont dans une revendication légitime, doivent aussi être désarmés de propos incendiaires dans leurs démarches . Le but n’est pas d’incendier le pays car on a l’impression que les ivoiriens sont devenus des pyromanes incontestablement. Il est temps de se ressaisir si nous le voulons et aimons vraiment ce pays.

J’en appelle au sens élevé de chaque ivoirien , rien que pour l’amour de notre chère Côte d’Ivoire 🇨🇮 à la retenue, mais surtout au régime de se mettre à l’écoute du peuple souverain, d’entendre leur cri qui sonne comme un ras le bol donc un désarois . Rien ne doit être figer car la survie du pays en dépend.

Désarçonné , l’ivoirien ne sait plus á quel saint se vouer. Il appartient aux acteurs politiques de  trouver la solution idoine qui va permettre le dialogue qui sauve. Nous n’avons pas le droit de rester dans l’immobilisme qui condamnera à jamais l’avenir et le devenir de notre nation.

C’est un impératif dans le pays du Président FHB de privilégier le dialogue et, l’ ultime recours et solution pour sauver ce qui peut l’être encore. C’est ce que j’appelle volontairement la volonté politique des braves. L’ultime solution pour parvenir à ce sésame si cher pour le bonheur inclusif de tous.

Ce désordre généralisé transforme notre beau pays en cimetière de déchets toxiques, faux médicaments, viandes avariées par l’argent et les gains faciles sont devenus le maître incontesté de ce pays. Que chaque ivoirien se mette devant sa glace pour faire son examen de conscience. C’est trop facile de jeter la pierre dans le jardin du voisin.
C’est pourquoi nous devrions rentrer dans nos pensées profondes pour sortir le pardon mutuel qui nous permet de nous réaliser et pour une résilience de notre pays que j’appelle de tous mes vœux.

Au régime qui détient le pouvoir d’emboîter le pas en tendant la main de la politique des braves aux ivoiriens pour la vraie réconciliation donc la paix. L’accalmie précaire et de façade, n’est qu’une vue d’esprit. Il faut transformer cela par une vraie volonté d’aller à la ️paix, c’est pourquoi je demande à tous , de se surpasser en désarmant les cœurs et surtout les plumes qui sont devenus redoutables et indubitablement pourvoyeurs de haines, ce qui ne facilite plus le vivre ensemble qui était notre credo jadis.

Politiciennes, politiciens qu’est-ce  que nous voulons que l’humanité retienne de nous lorsque pourtant , toutes les solutions se trouvent par prémonition dans notre chère Abidjannaise. Notre devoir sera d’être un modèle. De l’espérance promise à l’humanité, en forgeant unis dans la foi nouvelle, La patrie de la vraie fraternité.

Où est donc passée pour moi cette maxime qui sonne loin comme une symphonie inachevée? L’amour de notre patrie commande à tous La retenue. C’est un devoir et même un impératif dans l’intérêt suprême de notre pays, nos acteurs politiques plutôt que de chercher leur intérêt individuel, doivent poser les actes dans le sens de l’intérêt général qui sauve. À cœur vaillant rien d’impossible.

Aujourd’hui seule La volonté du pouvoir en place peut pendant qu’il est encore temps , faire le geste qui peut réconcilier et donc qui peut ramener la paix tant attendue. Tout est encore possible et jouable si tous nous nous inscrivons dans une volonté pour un pardon mutuel.

Sauver la Côte d’Ivoire 🇨🇮 est plus grand que nos ambitions personnelles.

La politique sans conscience et une dose d’humanisme vrai, sans être à l’écoute des critiques pourtant nécessaires pour l’état de droit et la démocratie, conduit à une dérive sectaire voire extrémiste et donc au désastre. Voilà pourquoi La sagesse commande que chacun de nous fasse un effort, un dépassement de soi, pour s’inscrire résolument dans une dynamique de paix avec foi et avec amour, solution ultime pour une Côte d’Ivoire 🇨🇮 qui tangue, mais que nous aimons par dessus tout.

Rien n’est plus beau que le mieux vivre ensemble.

C’est pourquoi ce désarmement des cœurs et des plumes est nécessaire pour un avenir radieux de notre chère Côte d’Ivoire. Si La 🇫🇷 France et l’Allemagne , puis le Japon 🇯🇵 et les 🇺🇸 USA l’ont fait pour être les meilleurs alliés, il peut en être de même entre ivoiriens pourvu que le pouvoir fasse de cela son credo et de pratiquer une politique inclusive en libérant tous les acteurs politiques dans les geôles sur le territoire pour donner un signal fort et organiser le retour des exilés en leur restituant leurs biens, puis, les deux compatriotes qui sont détenus à la Haye au non du pardon et la paix dans la fraternité.

La paix c’est pas un vain mot, c’est un comportement disait le père fondateur et d’ajouter que le dialogue est l’arme des forts. Nous savons que la paix passe par le dialogue autour d’une table ronde , pour régler tout conflit , malentendu, différend etc.

Que le dialogue nous conduise pour triompher afin demeurer dans la paix , l’essentiel de l’existence d’un humain accompli .

Vive La Côte d’Ivoire! 🇨🇮 
Nestor KOFFI 
Membre du bureau politique du PDCI RDA.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017