Côte d’Ivoire: Enfin baptisée pays pauvre très endetté (PPTE)! La marque de 52 années de gabegie, de détournements et de corruption!Le PPTE n’est pas la solution…!

Mercredi 27 Juin 2012 - 07:13


Côte d’Ivoire: Enfin baptisée pays pauvre très endetté (PPTE)! La marque de 52 années de gabegie, de détournements et de corruption!Le PPTE n’est pas la solution…!
«Point d’achèvement PPTE/ La Côte d’Ivoire, haut les main!» (Le Mandat), «PPTE, enfin! La défaite est orpheline et la victoire a plusieurs pères. Ce qui a permis la victoire!»(L’intelligent d’Abidjan), «Ouattara décroche deux jackpots, Ouf le PPTE est là! Vives félicitations à Charles Diby Koffi. Des milliards de dettes annulées.» (Le Nouveau réveil) «Relance économique/ Et voilà le PPTE» (L’Inter) «La Côte d’Ivoire a le PPTE/ Le travail de Gbagbo récompensé» (Notre Voie) «Point d’achèvement de l’initiative PPTE/ On l’a, enfin!2000 milliards de la dette extérieures effacés. Ce que la Côte d’Ivoire gagne. Le RDR: «C’est parce que le pays a un président crédible». Ouattara, un président qui travail pour les ivoiriens.» (Le patriote), «Prime à la bonne gouvernance/ Ppte: c’est fait! (…)» (Fraternité Matin). Tels sont les titres qui font ce matin (mercredi 27 juin 2012) les Unes de plusieurs des principaux quotidiens d’Abidjan. Pour la plupart de ces quotidiens l’heure est à l’euphorie et à la panégyrie. Euphorie de savoir que des milliards de dette seront annulés, que le politique pour lequel ont milite ou on a de la sympathie est à l’origine d’une telle prouesse, d’une telle «victoire» économique. Le politique, père de cette victoire a donc droit à une sorte de panégyrie bien méritée.
Il y a chorus sur la positivité et les bienfaits de l’atteinte par la Côte d’Ivoire du point d’achèvement de l’initiative PPTE. Oui c’est vrai, l’annulation de plusieurs milliards de la dette extérieure revêt un caractère positif. L’argent qui servait au remboursement de la dette pourrait servir à des investissements prioritaires dans le sens du développement socio-économique, et dans l’intérêt des ivoiriens. Mais en marge de l’euphorie et de la transe extatique qui animent les uns et les autres, il faut bien prendre de l’altitude nécessaire pour poser le problème essentiel. Comment la Côte d’Ivoire, pays si riche par ses matières premières et par de nombreuses ressources naturelles ( cacao, café, or, diamant, manganèse, pétrole, gaz, etc..) a-t-il réussi l’exploit d’être classé dans le rang des pays pauvres très endettés? La réponse à cette question se trouve dans la politique de gestion de ses richesses et dans le mode de gestion des finances publiques. «Côte D’ivoire pays pauvre très endetté», bien que ce fait soit célébré par plusieurs comme une victoire, il n’est rien d’autre que la consécration de 52 années de gabegie, de détournements de deniers publics et de corruption généralisée. Constituent le vrai problème économique de la Côte d’Ivoire, tous ces milliardaires enfantés par l’administration publique, suite aux détournements et à la corruption, tous ces opérateurs économiques privés malhonnêtes et corrupteurs, rusant avec les impôts et les douanes. C’est pourquoi le PPTE n’est pas la solution! Tant que les gouvernants ne parviendront pas à régler le problème de la gabegie, des détournements de deniers publics et de la corruption généralisée, le pays restera éternellement pauvre et très endetté. A quoi serviront ces milliards de dette annulés, si l’argent qui devaient servir au remboursement doit servir à d’autres fins qu’au développement socio- économique du pays, doit se retrouver dans les comptes de bandits à col blanc? La vraie victoire économique qui servira mieux la Côte d’Ivoire sera celle obtenue sur la gabegie, les détournements de deniers publics, et la corruption généralisée en les éradiquant.
 
ZEKA TOGUI





Dans la même rubrique :
< >

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !