Côte d'Ivoire: Débat sur le retour des exilés politiques.Pasteur Koré Moïse: "Rentrer au pays oui, mais pas à n'importe quelle condition."

Samedi 21 Décembre 2013 - 23:10


Côte d'Ivoire: Débat sur le retour des exilés politiques.Pasteur Koré Moïse: "Rentrer au pays oui, mais pas à n'importe quelle condition."
Rentrer au pays c est le désir de tous les exilés mais pas à n'importe quelle condition.
1/ que fait- on de tous ces pauvres gens civils et militaires qui sont en prison, il me semble qu'avant d’ aller chercher des réfugiés dans d'autres pays, il serait quand même utile de penser à ceux qui se meurent ou sont agressés chaque jour à la Maca et dans diverses prisons du pays.
2/ pourquoi ne dégèle t -on  pas les avoirs de tous ceux qui ont déjà été libérés provisoirement? ou alors on veut ramener tout le monde au pays pour comme toujours utiliser l'arme économique pour créer des défections qui vont fragiliser la lutte.
3/ que fait- on des cas du président GBAGBO, de son épouse et des frères comme Blé Goudé, Dibopieu et autres qui étaient aussi en exil et qui sont au frais sans qu'on sache ce qu'ils deviennent et en leur déniant leur droit le plus élémentaire, celui d'avoir accès à leurs avocats?
4/ ne sont ce pas les mêmes qui après avoir accepté des points de convergence lors du dialogue direct, se sont rétractés par la suite? De quelle garantie nous parle t- on? S'ils se sont reniés hier, pourquoi ne le feraient- ils pas aujourd'hui?
5/ pourquoi les discussions qui étaient perçues comme une perte de temps sont elles d'actualité soudainement? Les 10% qui leur faisaient perdre du temps sont ils devenus plus nombreux subitement pour qu'il y ait urgence à négocier avec eux? Quid des EGR?
6/ les problèmes fonciers à l'ouest ont- il été réglés? Les populations Wè en particulier et ivoiriennes ont elles été rétablies dans leur droits? Les nouvelles lois sur le foncier et l'acquisition de la nationalité, sources de problèmes annoncés ont elles été débattues sur une base consensuelle, puisqu'elles engagent même l'avenir de notre vie future en tant que nation? 

Nous savons tous que les dates butoirs des mandats des dirigeants actuels sont proches, ce qui explique les différentes annonces et discussions actuelles, mais entre nous lorsqu'on aime son pays et qu'on veut le guérir de cette maladie qui dure depuis plus d'une décennie, ne serait il pas plus sage de s'asseoir pour discuter globalement de toutes les difficultés et y trouver une solution globale? Plutôt que de prendre des morceaux et les raccommoder les uns après les autres dans une solution NZASSA. Les tensions qui en résulteraient nous ramèneront au point de départ. La fracture sociale actuelle ne mérite t- elle pas qu'au nom et pour la Côte d'Ivoire qu'on s'asseye pour discuter sérieusement entre fils de cette nation? Au lieu de nous servir du mépris et de la dérision à tout bout de champ?
Que Dieu nous aide car à ce rythme l'avenir demeure incertain et chargé de lourds nuages.

Pasteur Koré Moise,
Exilé




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !