Côte d’Ivoire/ Colloque international: L’Ascad rend hommage à l’écrivain centenaire, Bernard Dadié

CIVOX.NET
Samedi 24 Septembre 2016 - 03:25


 
 

Bernard Binlin Dadié, le père de la littérature ivoirienne est célébré par ses pairs de l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (l’Ascad). Ce, à travers un colloque international que l’institution organise, en hommage à l’écrivain- centenaire ivoirien, du jeudi 22 au vendredi 23 septembre 2016, à la salle de conférences du centre national de l’ordre des architectes de Côte d’Ivoire, à Cocody.
 

Pendant deux jours, il s’agira, à travers ce colloque international intitulé ‘’Bernard Dadié: Hier, aujourd’hui et demain’’, de montrer les différentes dimensions du combat de Bernard Dadié et de présenter le caractère multidisciplinaire de ses œuvres et de leurs implications sociales. Cette rencontre parlera également de l’homme, sa famille et de son engagement politique, avec une approche générique de son œuvre et une approche thématique avec plusieurs communications.
 

À l’ouverture de cette rencontre internationale de réflexions sur les œuvres et la vie de Bernard Dadié, l’écrivain poète, romancier et dramaturge a été honoré par une excursion scénique et rythmée de vers, par l’homme de théâtre, Bienvenu Néba, sur son premier œuvre, ‘’Climbié’’. La cérémonie a été également marquée par la conférence inaugurale intitulée « Bernard Binlin Dadié, mémoire d’un homme siècle pour une société de partage », prononcée par Pr Séry Bailly, président du comité scientifique du colloque. Un tableau à son effigie a été rendu à Bernard Dadié pour son œuvre immense pour la Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde. Pr Aïdara Daouda, président de l’Ascad, par ailleurs initiateur et promoteur de la rencontre, visiblement heureux de cet hommage rendu à un ‘’académicien immortel’’, a expliqué les raisons nombreuses et éloquentes de ce colloque sur celui qu’il a qualifié de porte- parole de valeurs, carrefour de civilisations et de peuples, homme d’ouverture de la promotion des richesses de notre identité. «Le domaine de la littérature que tu as investi très tôt à partir de l’Afrique noire, laisse un profond impact dans la conscience de ce continent dans sa riche histoire dramatique avec les autres peuples.
 

A travers conte, poésie, théâtre, roman, tu as porté la voie à ceux qui n’en avaient pas, ouvert les yeux à ceux qui en étaient privés, secoué les consciences endormies et indiqué les voies du possible entre les espèces humaines appelées à une indispensable fraternisation». Selon Pr Aïdara, les lourdeurs de notre colonie et de nos ignorances, les conséquences de nos divisions, les faiblesses de nos volontés d’action sont doute en grande partie, le levier de commande de cette littérature militante que l’on découvre dans l’œuvre de Bernard Dadié. Plus qu’une esthétique de l’écriture, dira-t- il, Bernard Dadié offre à notre monde de controverse, des lettres de stimulation qui parlent au corps, à l’âme, à l’esprit et à la conscience.

L’hommage du ministère de la Culture et de la Francophonie

Dembélé Al Fousséni, directeur de cabinet, représentant le ministre de la Culture et de la Francophonie, à cette cérémonie, a exprimé l’hommage continuel du ministère au père de la littérature ivoirienne. «Honorer, tel est le maître mot de cette année 2016 que le ministère de Culture et de la Francophonie a dédié à l’illustre écrivain, Bernard Dadié. Honorer une haute figure des belles lettres et de la vie politique africaine, tel est notre devoir à tous, en ces moments où Bernard Dadié, fête son centenaire de naissance», a-t- il traduit. Ainsi, le représentant du ministre a rappelé qu’en 2015, d’éminents universitaires de Côte d’Ivoire et d’ailleurs, lui ont consacré un important colloque international, à l’Université de Bouaké et en février 2016, l’Unesco lui a attribué le prix Unam Jaime Torrès Bodet. Le mois prochain, a poursuivi le directeur de cabinet, il sera décerné à Paris, ‘’le prix Bernard Dadié’’ de la première plume et une rue à Cocody sera baptisée du nom de ce célèbre écrivain dans les prochaines semaines. Pour Dambélé Al Fousséni, ces spécialistes du savoir, à travers ce colloque- hommage, entendent questionner fortement l’œuvre et la vie de cet auteur et les analyser au regard de la rigueur et des exigences scientifiques. «Ecrivain prolifique, Bernard Dadié est un auteur vrai et profond comme Césaire, Senghor ou Damas qui furent ses compagnons de route à un moment où le nègre n’était pas considéré comme un homme à part entière, mais entièrement à part», a-t- il commenté. A l’occasion, un prix spécial de l’Ascad a été décerné au Pr Nicole Vincileoni, en guise de reconnaissance et d’encouragement, pour ses réflexions approfondies sur les œuvres de Bernard Dadié. Ce prix est doté d’un diplôme d’honneur et d’une somme d’un million de FCFA.
 

C.K

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !