Côte d’Ivoire: Après son assassinat manqué, la première réaction du député d’Azaguié, ses parents sur pied de guerre

Mercredi 15 Mars 2017 - 13:16


 koaci.com – Mercredi 15 Mars 2017 -Alain Ekissi a failli perdre la vie suite aux évènements survenus lundi et mardi à Azaguié  dans la région de l’Agneby Tiassa.

Il a été attaqué par des jeunes « Malinkés  » à son domicile situé à Ahoua. Il a reçu des balles au cou et au dos avant de voir sa résidence pillée par ses visiteurs.

Evacué d’urgence à Abidjan, le parlementaire issu du parti Lider de Mamadou Koulibaly se porte mieux comme, il l’a indiqué ce mercredi à KOACI.COM.

« Je me porte mieux. J’attends mon billet de sortie », nous a –t-il confié au téléphone, avant de pousuivre. « Je vais au village pour ramener le calme. J’apprends que le peuple Abbey veut se lever pour se venger, ce qui n’arrangerait pas les choses. Mon bar, restaurant, domicile et hôtel ont été pillés, mais le plus important c’est que j’ai eu la vie sauve », a-t-il indiqué, avant de s’adresser aux autorités. « Que l’Etat prenne ses responsabilités pour que pareil cas ne se reproduise plus à Azaguié. »

En ce qui concerne l’information circulant sur la fermeture du corridor et l’instauration d’un couvre-feu dans la localité, l’honorable a signifié ne pas être informé, ainsi qu’une source jointe sur place.

Des affrontements intercommunautaires opposants les autochtones Abbeys  et allogènes Malinkés, ont survenu lundi et mardi dans cette localité du sud du pays. 

Ils ont occasionné officiellement un mort, de nombreux blessés dont des éléments de la gendarmerie.

Donatien Kautcha, Abidjan

 

Source : Koaci





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017