Côte d’Ivoire: 6 mois avant la présidentielle. Que vaudrait la caution de Laurent GBAGBO ?

En octobre prochain doit se tenir l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire après celle de 2010. Mais avant, les préparatifs vont bon train et de chaque côté les forces politiques s’activent.

Dimanche 19 Avril 2015 - 00:38


La Haye : une destination prisée Depuis son transfèrement à la prison de Scheveningen en novembre 2011, outre ses partisans, l’ex-président Laurent Gbagbo n’avait autant fait l’objet de convoitise.
Depuis le début de cette année, en tout cas, cette tendance qui faisait de Laurent Gbagbo cet homme à bannir de la société a été inversée. Une tendance qui aurait sans doute été occasionnée par le « fameux » appel de Daoukro lancé le 17 septembre 2014 par le président du Pdci, Henri Konan Bédié. Depuis lors, la Haye est devenue une destination prisée des opposants ivoiriens ou du moins « les irréductibles » du Pdci-Rda.
Ils sont en effet quatre à s’être opposés à une candidature unique à la prochaine présidentielle : le député Kouadio Konan Bertin dit KKB, l’ex-président de la CDVR, Charles Konan Banny, l’ancien ministre des affaires étrangères Essy Amara et Kablan Brou  Jérôme. Des visites subites qui n’ont rien de fortuites d’autant plus qu’elles visent un  objectif bien précis. Il faut noter que pour ceux qui s’y sont déjà rendus, ils sont candidats déclarés à la présidentielle prochaine.


Obtenir le soutien  de Laurent GBAGBO


 Au mois de mars, le député KKB et l’ex président de la CDVR, après s’être rencontrés à Paris se sont rendus à la prison de Scheveningen. Inéluctablement chacun avec le même objectif : celui d’avoir sa bénédiction pour  cette présidentielle à laquelle le PDCI a choisi de donner ses voix au candidat Alassane Ouattara, de la coalition RHDP. Comme il l’a lui-même révélé après leur rencontre, KKB et Laurent Gbagbo ont eu quatre heures d’échanges le 23 mars dernier.  Même si rien n’a filtré de cette rencontre, les supputations quant à elles varient d’un individu à un autre. Le lendemain de cette visite, c’est l’ex-gouverneur de la BCEAO, Charles Konan Banny qui selon ses propres dires est allé voir un ami, un fils du pays. Mais cette visite, à n’en point douter avait pour ordre du jour la Côte d’Ivoire et inévitablement la présidentielle à venir. Quant à Essy Amara qui pour l’heure n’a pas son nom dans le registre des visites de cette prison hollandaise, il revient que sa démarche est autre. Il procéderait par message et serait en contact permanent avec Laurent Gbagbo.


Que vaudrait la caution de Laurent GBAGBO ?


Laurent Gbagbo en dépit de son incarcération demeure un poids lourd sur l’échiquier politique en Côte d’Ivoire. L’on en veut pour preuve hormis les différentes manifestations de soutien à son endroit, les résultats de la précédente présidentielle. Celle-ci, lui attribuant 47% des voix. Un score non négligeable. C’est donc à juste titre qu’il fait l’objet en ce moment de convoitises de la part des potentiels candidats à la présidentielle. A voir ce ballet, l’on est tenté de s’interroger sur ce que vaudrait un éventuel appel de Laurent Gbagbo en provenance de sa cellule ? En effet, il faut compter avec Laurent Gbagbo, ou du moins, cette carte serait la meilleure à jouer pour l’opposition. Si appel, il y a. Mais après, ce ne sera qu’à une seule condition, celle de voir l’opposition parler d’une même voix. L’on a vu une première rencontre entre des leaders de l’opposition le 18 mars dernier qui a réuni, Lider de Mamadou Koulibaly, FPI version Aboudrahamane Sangaré et des représentants des irréductibles du PDCI-RDA. Cette rencontre qui, dans les normes, devrait être la première d’une série, serait un signe fort si et seulement si ceux-ci parviennent à désigner un candidat. Chose qui ne serait pour l’instant pas à l’ordre du jour. Une équation qui pourrait s’avérer difficile d’autant que chacun d’entre eux a des ambitions. Mais, comme a-t-on coutume de dire, en politique tout est possible. Si ce n’est cela, il ne faut pas se voiler la face car une opposition en rang dispersé quelque soit l’appel lancé par Laurent Gbagbo se fera laminer par Alassane Ouattara très en confiance depuis l’appel de Daoukro.


Hermann DJEA

Rouche: N°62 - AVRIL 2015 DIASPORAS NEWS
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !