Constitution ivoirienne : jusqu'où l'horreur s'arrêtra?

CIVOX.NET
Samedi 9 Juillet 2016 - 19:49


Joel Ettien
Joel Ettien

De tout temps, on n'a de cesse d'attirer son attention et celle des autres sur la mission de M. Alassane Dramane Ouattara, sans jamais le faire stopper dans son élan de décapitation et d'achevement de sa mission. Jusqu'où l'horreur poura trouver son issue?
 
Depuis que M. Henri Konan Bédié nous avait prévenu sur le cas Ouattara et que certains, autrefois politiquement se sont joués de lui que ce monsieur était un danger pour le pays, personne n'y avait accordé aucune importance. La politique mal appliquée dans notre pays, qui fait que nous sommes toujours dans l'impasse, qui consiste à tout faire pour se rassasier au maximum, si ce n'est pour devenir un Dieu par certains de nos leaders politiques toujours en poste sans jamais être bien remplis, fait de nous des Hommes courts sur tous les plans. Le même Ouattara avait prévenu que s'il n'était pas président de notre pays, il le rendrait ingouvernable. Il l'a rendu invivable jusqu'à nos jours. De coup d'état manqué, il nous a servis une rebellion qui s'est muée dans une guerre civile avec l'appui de ses donneurs d'ordres qu'on ne voit jamais pour discuter.

C'est sous M. Ouattara que les victimes paient le lourd tribut et que les coupables se la coulent douce. Il développe la corruption à des dégrés tels qu'un jour, ça va l'emporter puisqu'il ne supporte pas la vérité, encore moins la contradition. La Côte d'Ivoire est le seul pays au monde, où les médias d'état sont à la solde du pouvoir, où il n'y a pas de marche, de prostations sociales, de débats d'idées, de critiques, ect. Les meneurs sont toujours arrêtés et emprisonnés. La violence, l'oppression, l'humiliation et les atrocités sont devenus ce plat à servir à qui veut apporter un avis contraire. Il organise toutes les écheances électorales et il se les offre tous les résultats. Dis donc, quel champion!

En quoi, la constitution ivoirienne serait sujette à infecter le développement de notre pays? C'est dans quel pays au monde, on ne se protège pas ou du moins, préserver tout au moins le poste de président de la république? M. Ouattara se croit-il immortel à se tailler une constitution sur mesure pour sa perrénité? Nous avons plus de 40% de notre population qui est d'origine étrangère, si notre constitution doit-être livrée à tous, cela voudra dire que demain, un libanais, français, anglais et j'en passe, peut devenir président de la republique de la Côte d'Ivoire, mais alors où allions-nous? De quoi M. Ouattara a peur au juste ou que veulent ses cautions?

La future configuration de notre assemblée nationale, l'effraie, parce qu'il y aura plus de députés indépendants que cela gênerait sa politique de peuplement. Cette année, les partis politiques vont empêcher les vrais cadres valables de se présenter sous leur bannière. Le PDCI RDA est entrain de se préparer à cela, déjà. Et nos valeureux cadres ne sont pas des idiots, ils iront en candidature indépendante et ils seront nombreux.

Quelle est la taille de ce pays la Côte d'Ivoire pour se créer un poste de vice-président? Si la tête de Soro Guillaume qui déplait, ce n'est pas au peuple ivoirien d'en subir ses conséquences. A l'idée de voir qu'un jour, Soro Guillaume sera peut-être assis dans son fauteuil avec tant de privilèges qu'honneurs, lui est inconcevable. Pourquoi déshabiller notre pays pour le rendre vilipendable ou politiquement assissible? Si ce n'est pas Soro Guillaume qui gênerait, quelles sont les raisons de la modification mordicus de notre constitution dont le peuple n'en veut pas et qu'il s'osbtine à lui imposer ses affreuses marques? C'est une grosse horreur si le président de certains ivoiriens corrompt pour réviser notre constitution. 

Déjà, plusieurs partis politiques et nous, qui sommes dans la diaspora, nous disons NON à cette poufiace mascarade et qu'il n'en a rien à foudre. Pour une fois, que le peuple ivoirien n'exprime pas dans ses futurs bureaux de vote pour l'encourager. C'est maintenant qu'il faut lui montrer qu'en face de lui, c'est la vie des milliers d'ivoiriens et que s'il s'est imposé monarque, son temps passera, alors qu'il laisse notre constitution en l'état, ça ne nous dérange pas.

C'est vraiment, le moment de se poser la question du rôle de nos députés. Faut-il les former une fois élus de la nation pour que rien ne compte si ce n'est la vie et le bien-être de leurs électeurs. C'est quel comportement moutonnier et suiveur, ils nous démontrent, nos élus? Vraiment!

Pour une fois, ne laissons pas passer cette piqure qui fera de nous les ivoiriens et de notre pays, les plus ridicules au monde, comme une femme facile qui s'ouvre à n'importe qui. Nous avons encore un peu d'honneur et de dignité, mettons les en valeur et en pratique. 

L'économie de notre pays est à 80% détenue par les étrangers, si on s'amuse à de tels jeux, ceux-là mêmes qui se laisseront corrompre, auront leurs yeux pour pleurer et tard sera trop tard. On ne va tout de même pas se permettre de réviser notre constitution à la tête de chaque président, bon Dieu. Alors qui sommes-nous à la fin?

En un mot, si l'assemblée nationale n'aura plus sa place, alors c'est simple, que M. Ouattara le dise que de créer un poste de vice-président pour contenter ses amis. Est ce que pour portéger les Blaise Compaoré, et autres avec nos humilités qu'il veut coûte que coûte réviser notre constitution? Quelle est la vraie raison en fait?

Et si nos partis politiques n'étaient pas effilochés, désorganisés, emiettés, est ce que le président de la république pouvait se permettre de telles forfaitures? Le vrai débat de fond dans notre pays, ce n'est pas de nous distraire, mais de s'occuper des vrais problèmes de société, tels la sécurité, la santé, l'école, les infrastructures, le bien-être pure et simple. Comme il n'y arrive pas, alors, il crée de la diversion pour masquer ses carrences.

On l'interpelle sur nos parents emprisonnés injustement dans ses géôles, le retour sans aucune contrainte de venter ses louanges, comme le font déjà, certains colibris devenus pour la circonstance des griots. La libération des prisionniers politiques, le dégêle de leurs avoirs, la restitution des biens à leurs propriétaires, le retour des exilés, ne doit pas des conditions d'une reconnaissance absolue pour dénaturer ces actions. Le pays est bloqué. Rien n'y fonctionne. Tout y est comique et théâtral. Le mensonge, la délation, ont tellement fagocité nos concitoyens que la méfiance et le doute se sont hérigés en mode de vie. On ne sait plus en qui faire confiance et cela plait au pouvoir.

Si ce n'est pas une horreur de réviser notre constitution qui ne souffre en rien, alors M. Ouattara occupez-vous des vrais problèmes des ivoiriens. Vous faites tout avec la force pour passer  avec  tous  les  moyens,  pour une fois ça ne passera pas, alors arrêtez s'il vous plait. Vous continuez de faire mal aux ivoiriens, dont vous savez que beaucoup ne vous portent pas dans leur coeur, si ce n'est pour jouer à l'hypocrisie, parce qu'ils font la politique du vendre.vivant en France 

Joel Ettien , cadre Ivoirien vivant en France




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !