Conseil des ministres à Korhogo : Le gouvernement butte sur le désarmement des ex-rebelles

Jeudi 4 Juillet 2013 - 10:36


Image d'archives
Image d'archives
Le conseil des ministres tenu mardi à Korhogo dans le cadre de la visite d’Etat qu’effectue Alassane Dramane Ouattara dans le District des Savanes, a reconnu ses limites sur le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des ex-rebelles. Il n’y aura pas de solution miracle dans le cadre du DDR. Ainsi peut-on résumer l’attitude affichée par le gouvernement, s’agissant de l’importante question de la démobilisation, le désarmement et la réinsertion des ex-rebelles communément appelés démobilisés ou ex-combattants. Le conseil des ministres tenu à la préfecture du chef-lieu de la région du Poro, dans le cadre de la visite d’Etat qu’Alassane Ouattara effectue dans le District des Savanes, a reconnu les énormes difficultés éprouvées par le gouvernement pour solutionner le problème. Qui à la base de l’insécurité galopante dans le nord du pays et à travers toute la Côte d’Ivoire. « Le gouvernement a déploré l’attaque de Kong. Le gouvernement va faire de la démobilisation son cheval de bataille. Mais on ne peut réinsérer en même temps », a avoué Affoussiata Bamba-Lamine, ministre de la Communication, qui s’est présentée devant les journalistes pour faire le point du conseil des ministres. Le ministre Koné Bruno, porte parole du gouvernement, n’a dit pas autre chose. Il a reconnu qu’il y a une forte insécurité parce que « les jeunes ont appris le maniement des armes ».

F. T. D.


Publié le jeudi 4 juillet 2013  |  Notre Voie




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !