Congo-Brazzaville: pas de contact, pas de négociation, pas de compromis, avec le régime de Sassou Nguesso.

CIVOX.NET
Lundi 27 Juin 2016 - 16:38


Saliou Diallo
Saliou Diallo

La Coordination Afrique pour l’alternance démocratique au Congo Brazzaville est une plateforme de lutte pour consolider la démocratie au Congo Brazzaville.

La Coordination se fixe pour mission légitime, dans l’unité et le rassemblement du peuple Congolais, de sortir le pays de la crise politique, institutionnelle, sociale et économique créé par l’obstination de Sassou Nguesso à conserver le pouvoir, après 32 ans de règne sans partage, de népotisme et de mal gouvernance.

En effet, depuis le 20 mars 2016, date des élections présidentielles perdues par Sassou Nguesso, le pouvoir s’est engagé dans une logique de violence et de passage en force par des opérations de sécurité illégales menées contre les opposants et la société civile.

Autrement dit, Sassou Nguesso oppose un refus manifeste de respecter l’alternance démocratique malgré les recommandations des Nations Unies par la voix du haut-commissaire aux droits de l’homme Monsieur Zeid Ra’ad Al Hussein dans son rapport du Genève (13 avril 2016) qui dit : «J’exhorte le gouvernement ,les responsables politiques et leurs partisans, à s’efforcer de résoudre tous leurs différents de manière pacifique et dans le cadre de la loi, et à éviter tout recours à la violence dans l’exercice de leurs libertés d’expression, d’association et de rassemblement pacifique».

Sassou Nguesso est devenu le dirigeant que personne ne veut et il est véritablement seul. Il est en quasi guerre contre son peuple.

C’est pour ces raisons que, soutenu par le réveil des peuples Africains et le sursaut citoyen des congolais et la détermination de la diaspora, la coordination Afrique pour l’alternance démocratique au Congo Brazzaville décide :

Tant que le régime de Sassou Nguesso

1.    Occupe tout le territoire national par des milices armées et des mercenaires à sa solde
2.    Bombarde à l’arme lourde la population du Pool, refuse une intervention humanitaire et terrorise les quartiers sud de Brazzaville
3.    Emprisonne et torture les opposants politiques et les membres de la société civile.
Alors,

1.    Pas de contact
2.    Pas de négociation
3.    Pas de compromis
Par ailleurs, la coordination Afrique pour l’alternance démocratique au Congo Brazzaville appelle :

·         au maintien de la pression diplomatique et politique en alertant les organisations internationales à l’instauration de la pression économique par des boycotts et la suspension des transferts vers le pays à l’amplification de la pression populaire par des appels à la désobéissance civile et par des manifestations pacifiques.

C’est seulement dans ces conditions que l’organisation d’un dialogue inclusif, en dehors du Congo, sous l’égide de la communauté internationale, sera l’approche la plus efficace pour sortir le peuple du Congo Brazzaville de la tragédie qu’il vit.

Nous vous invitons à la grande conférence de presse pour sortir le peuple congolais de la tragédie.
Le jeudi 30 juin de 13 à 16 heures à la Mairie du XXème place Gambetta 75020 Paris - métro Gambetta 
Salle du conseil au troisième étage.
Fait à Paris le 25 juin 2016
Saliou DIALLO
Coordonnateur
Ancien Maire Adjoint de Evry




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !