Conférence-débat sur les enjeux de la candidature de Laurent Gbagbo: Les vérités de Innocent Akohi et Nicolas Lavry

Innocent Akohi, président de la Commission Organisation du Mouvement "Solidarité pour Laurent Gbagbo" et Nicolas Lavry Secrétaire général dudit Mouvement ont principalement co-animé hier dimanche une importante conférence de presse sur le thème: "candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI, quels enjeux?". A leurs côtés se trouvaient Willy Bla président du Cri panafricain, Liadé Gnazégbo, Guigui Claudel, Georgette Nékalo. Tous sont du Front populaire ivoirien, parti créé par Laurent Gbagbo auquel Pascal Affi N'Guessan est farouchement opposé pour le contrôle du Parti. En attendant de revenir sur d'autres aspects importants de cette conférence, nous publions pour nos lecteurs la principale déclaration des conférenciers, qui a introduit le débat. Une déclaration dans laquelle, ils présentent les véritables enjeux de la candidature de Gbagbo, afin d'apporter un éclairage dans le débat qui a cours sur le sujet.

Lundi 24 Novembre 2014 - 13:29




Conférence publique
 
 
 
 

23 novembre 2014
 
 
 
 

Salle AGECA, 177 rue de Charonne, paris 11ème France
 
 
 
 

Thème  : candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI, quels enjeux  ?
 
 
 
 

Chers amis de la résistance africaine
 
 

Démocrates de tous horizons,
 
 

Camarades militants du Front Populaire Ivoirien
 
 
 
 

Merci de répondre à cette conférence publique initiée par le mouvement Solidarité pour Laurent Gbagbo, en liaison avec la représentante du FPI France, la Camarade ADE ASSALE Hortense, toute la galaxie de la résistance en action en France et bien d’autre bonne volonté.
 
 
 

Votre présence signifie qu’on continue de lutter contre l’injustice faite au président Laurent Gbagbo et que la solidarité doit demeurer un instrument de conquête des libertés confisquées.
 
 
 

Vous le savez tous, le président Laurent Gbagbo est candidat appelé à la présidence du FPI, son parti au prochain congrès de décembre 2014. Le Mouvement Solidarité voit là une opportunité d’échanger avec tous les sachant pour que nul n’en ignore. 
 
 
 

Le thème qui nous réuni ici nous en dit assez long sur les enjeux de cette candidature.
 
 

Avant, permettez que nous vous indiquions ce qu’est le mouvement Solidarité pour Laurent Gbagbo.
 
 

Ce mouvement tire son essence de la définition même de la solidarité. En effet, la "solidarité", perçue et vécue comme élan de compassion envers autrui, est une des valeurs d’expérience universelle, même si les causes qui en motivent l’activation peuvent être différentes d’une communauté à une autre ; d’une époque à une autre ; d’un espace à un autre. 
 
 

Déterminée par l’environnement social, la solidarité est également un témoignage d’humanisme interindividuel ou social. Elle peut opérer pour le bien et en situation de bonheur ; mais ses buts peuvent hélas contrarier la conscience du bien et l’éthique quand elle est au service d’intérêts "obscurs". 
 
 

Ainsi, l’injustice ; les situations de triomphe à peu de frais de l’argument de la force sur la force de l’argument ; de l’assujettissement du faible par le puissant, etc., sont quelques-unes des causes au nom desquelles, des hommes et des femmes que rassemble un idéal commun, peuvent décider d’activer cette valeur, la Solidarité, en l’occurrence, Solidarité pour et autour de Laurent GBAGBO, victime expiatoire d’un « Système de domination occidentale » fidèle à sa vocation et son mode opératoire. 
 
 
 

Pour manifester cet élan plusieurs démocrates de pays différents ont créé par décision du Président du Congrès National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD) du 31 Mai 2014, une commission technique spécialisée dénommée Mouvement «  Solidarité pour Laurent Gbagbo  ». sa présentation au public s’est faite le 8 juin 2014 au cours d’un déjeuner de presse en Côte d’ivoire.
 
 

Le Mouvement est ouvert à toute personne partageant les valeurs de la Résistance pour la démocratie sans distinction de nationalité, de sexe, de religion, d’opinion ou de race.
 
 
 

Il regroupe des hommes et des femmes épris de justice et de liberté ; de la société civile ; de divers milieux socioprofessionnels de Côte d’Ivoire, d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, qui prennent le pari et l’engagement de tirer le meilleur parti de la mutualisation de leurs expériences et atouts multiformes en matière de mobilisation de l’opinion en faveur de Laurent Gbagbo.
 
 

Le Mouvement a pour vocation d’organiser des activités de solidarité pour Laurent Gbagbo en vue de sa libération. A terme, il pourrait déboucher sur la mise en place d’une fondation.
 Le Mouvement Solidarité pour Laurent Gbagbo poursuit les objectifs suivants :
 
 
 

Constituer un lobby susceptible d’incliner le Système de domination en faveur de la libération du Président Laurent GBAGBO, injustement détenu à la Cour Pénale Internationale;
 
 
 

Faire éclater la vérité sur l’affaire Gbagbo.
 
 

Rendre possible la participation de Laurent GBAGBO au processus de paix sociale et de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire tel que réclamé par les populations qui le positionnent soit comme une condition préalable, soit comme une condition propitiatoire  ;
 Coordonner les soutiens à la cause de la libération de Laurent Gbagbo qui étaient d’abord circonscrits à la diaspora africaine en France, et aujourd’hui, ont atteint plusieurs espaces européens, africains et américains avec de plus en plus de participants non africains  ;
 
 
 

Promouvoir les idées et visions panafricanistes défendues par Laurent Gbagbo  ;
 Entretenir des relations mutuellement profitables avec tout autre mouvement ayant les mêmes buts.
 
 
 

Voici en substance, présenté le mouvement Solidarité pour Laurent Gbagbo dont le siège se trouve à Abidjan Cocody et qui a besoin de votre soutien de tout genre.
 A présent, chers amis, nous aborderons le thème lui-même.
 
 
 

Vous êtes sans ignorer que le président Laurent Gbagbo a fait acte de candidature à la présidence du FPI, sur proposition de plus de 60 secrétaires généraux de fédérations du FPI.
 
 
 
 

 


Conférence-débat sur  les enjeux de la candidature de Laurent Gbagbo: Les vérités de Innocent Akohi et Nicolas Lavry

Le Mouvement Solidarité Pour Laurent Gbagbo qui travaille à favoriser sa libération, à lisser son image et à pérenniser son action politique dans le temps, y voit une occasion toute rêvée pour continuer le combat et atteindre ainsi son but, en synergie avec son parti politique le FPI, les résistants ivoiriens et africains, les démocrates de toutes les nations.
 

Il soutien cet élan collectif pour plusieurs raisons. Nous en donnerons trois et montrerons les enjeux de cette candidature.
 

Les raisons profondes  :
 
 

Premièrement, nous nous souvenons qu’en 2008 le président Laurent Gbagbo, encore en exercice, a été choisi par le FPI et des partis et mouvements politiques formant La Majorité Présidentielle (LMP) comme candidat à l’élection présidentielle. Après avoir accepté cette invite (comme aujourd’hui), il a été investi candidat de cette coalition pour l’élection présidentielle de 2010. Il a gagné ces élections et a prêté serment devant le Conseil Constitutionnel en décembre 2010.
 

Comme vous le savez, il a été évincé du pouvoir par des forces coalisées composées de l’ONU, la CEDEAO et la rébellion armée ivoirienne et la Licorne de la France. 
 

Depuis le 11 avril 2011, il a été déporté à Korhogo puis à La Haye.
 

Or, chers amis démocrates, vous le savez, depuis 2001, Laurent Gbagbo incarne la souveraineté des peuples de Côte d’ivoire et d’Afrique. Il est devenu le porte étendard du besoin de ces populations toujours dépossédées de leur droit et de leur dignité de les reconquérir. 
 

Toute la nébuleuse internationale tente de l’écarter du jeu politique en Côte d’ivoire et en Afrique afin de mieux asservir ces peuples , lui qui, comme ses prédécesseurs, Um NYOBE  ; Félix MOUMIE  au Cameroun; Patrice Emery LUMUMBA au Congo, Abdel El NASSER  en Egypte ; KWAME N’Nkrumah au Ghana; Thomas SANKARA au Burkina Faso; Nelson MANDELA en Afrique du sud; etc. tous, des Nationalistes lucides qui ont eu des fortunes diverses mais qui sont unis par le même destin, celui de victimes ciblées du Système de domination occidentale.
 

Alors que ce système politique international pensait l’avoir mis hors de porter du champ politique national et international, il nous revient de lui rappeler qu’il s’est lourdement trompé et que toute cette mobilisation tous azimuts à travers la planète montre que Laurent Gbagbo garde en sa possession les instruments de la libération de l’Afrique. L’un des instruments essentiels dans ce jeu politique impitoyable demeure son propre parti et son propre peuple. C’est pourquoi. Vous et nous, résistants, démocrates africains et européens, militants du FPI, nous devons nous employer contre vents et marées à le mettre au cœur de l’appareil de combat, le Front Populaire ivoirien.
 

Deuxièmement, Laurent Gbagbo est fondateur du FPI. La solidarité militante et plus, la solidarité africaine et les valeurs cardinales du socialisme inclinent les militants de son parti et les populations ivoiriennes à lui manifester un soutien sans faille et sans faiblesse. En mettant la solidarité a tout prix au cœur de la stratégie de reconquête des droits et libertés confisqués, l’instrument qu’est le FPI se présente comme un arsenal politique imparable au service non pas de l’individu Laurent Gbagbo, mais de la conscience collective qu’il incarne momentanément.
 

Ce ne sera pas nouveau, cette solidarité envers leurs leaders a été le fort des 3 ex-colonies françaises du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc) et les 4 ex-colonies françaises d'Indochine (Laos, Vietnam, Cambodge, Thaïlande) qui aujourd’hui jouissent d'une indépendance réelle qui ne souffre pas de la mainmise d'un État tiers. 
 

En ce qui nous concerne, la solidarité impose que les peuples se mettent en lutte et exige que l’injustice n’ait pas droit de cité dans l’affaire qui implique Laurent Gbagbo et les autres prisonniers politiques. 
 

C’est la voie de la lutte sans relâche qui montrera notre solidarité à l’icône de la souveraineté, le président du plus grand parti politique de Côte d’ivoire, Laurent Gbagbo et lui ouvrira les portes de la liberté. C’est avec lui que nous triompherons et que nous nous installerons dans notre indépendance vraie. Le peuple a toujours besoin d’un visage pour lutter, et ce visage là c’est Laurent Gbagbo. 
 

C’est cette voie là qui offrira le vent de la liberté à tous ceux des ivoiriens dont la citoyenne Simone Gbagbo qui sont injustement dans les liens de la détention politique dans les goulags du régime en Côte d’ivoire, C’est la voie de la raison, c’est la voie de l’efficacité, c’est la voie de la souveraineté, c’est la voie de la paix irrémédiable. C’est la voix du peuple meurtri.
 

Troisièmement, vous êtes sans ignorer que le FPI traverse une crise sans précédent dont une partie a été réglée par une médiation en août 2014. L’autre partie reste entière. Sans en décrypter l’essence, nous devons reconnaitre que cette crise porte un arrêt inacceptable au fonctionnement de ce parti de lutte, de ce havre d’espoir des peuples de côte d’ivoire et d’Afrique. Elle laisse les militants du FPI, les démocrates et résistants de partout dubitatifs. Elle détruit petit à petit la cohésion interne à ce parti et réduit les raisons d’espérer des peuples en lutte. Elle n’est pas tolérable. Car en effet, a travers cette immonde crise, il faut voire la visée que le pouvoir et ses parrains ont à faire main basse sur ce parti afin d’accompagner le régime dans sa quête inlassable de légitimité et sa volonté morbide de le contrôler et d’annihiler la dynamique de lutte émancipatrice, par «  collabo  » interposés. Cette frénésie des collabos à vouloir coute que coute contrôler ce parti ne fait qu’approfondir le faussé du doute, et isoler ce grand outil politique. Elle acerbe la rupture au sein de ce parti. Il faut y mettre fin par l’action et le refus de l’inertie. La solution idoine, c’est de remettre cet outil à son géniteur afin de créer l’équilibre des forces en présence dans ce jeu politique. Eux ils ont l’appareil de l’Etat, lui il a l’appareil de combat qu’il s’emploiera à rendre uni, fort et propice pour l’adversité.
Comme on le voit, soutenir la candidature et l'élection de Gbagbo à la tête du FPI est nécessaire et essentiel. Cette candidature révèle les enjeux suivants  :
 

1- Il s’agit de rétablir la vérité d'une machination contre un homme et une nation indépendante et souveraine. L'usurpation par la force du pouvoir de ce Chef d'État africain et son éloignement de la sphère politique ivoirienne et africaine est une épine enlevée au pied de la Françafrique. Gbagbo n'est pas seulement un prisonnier politique, il incarne aussi le symbole d'une Côte d'Ivoire et d'une Afrique soucieuses d'une indépendance totale. Gbagbo est le dernier des résistants africains. Il faut l’accompagner, le soutenir et le fortifier sans compter.
 

1- Il s’agit aussi de maintenir les valeurs socialistes et africaines de solidarité comme prétexte de mobilisation des peuples pour la lutte contre l’injustice en évitant de la sorte à la population ivoirienne et africaine de s’affaiblir, de ne plus avoir confiance en elles-mêmes et se trouver incapable de résister. Les gens ont souvent trop peur de partager leur haine de l’injustice et leur soif de liberté, même en famille et entre amis. Ils sont terrifiés à l’idée même de résistance publique. À quoi cela servirait-il ? Au lieu de cela ils vivent une souffrance sans but et envisagent l’avenir sans espoir. Surtout quand des leaders de partis politiques et non des moindre affirment que l’adversaire est trop fort, armés jusqu’aux dents, soutenu par le monde entier, par la communauté internationale, il est invincible. Laurent Gbagbo, président du FPI a mettra fin à tout cela.
 

2- Il s’agit enfin, de donner un instrument de conquête des libertés démocratiques à Laurent Gbagbo. En effet, en l'élisant à la présidence du FPI, un parti qui pèse de tout son poids sur l'échiquier politique ivoirien (à défaut de son ancien statut usurpé), nous l'imposerons comme un acteur et un interlocuteur incontournable du processus de reconciation. Le parti qui le propulsera à la tête du pays deviendra aussi l'arme de sa propre libération. 
 

Chacun est interpellé et devra se mobiliser, mobiliser son entourage et convaincre les membres statutaires du FPI sur les enjeux de cette candidature et les attentes des peuples ivoiriens et africains sur l’icône Laurent Gbagbo.
 

Plus qu’une question de personne Laurent Gbagbo, c’est le porte- étendard d’une lutte de survie des peuples opprimées qui est en jeu.
 

Plus qu’une présidence d’un parti politique, c’est une question de stratégie de lutte émancipatrice des peuples africains contre le système colonial international pour la prise en main de leur destin commun. La liberté, la justice, le bonheur partagé.
 
 
 

 
Lavri Nicolas
Akoi innocent
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !