Communiqué du Front Populaire Ivoirien relatif à la démission du camarade Amani N’guessan Michel des organes de direction du parti

CIVOX.NET
Mercredi 22 Février 2017 - 21:25


 
     
 
 

Le Premier ministre Pascal Affi N’guessan, Président du Front Populaire Ivoirien, a reçu en audience ce mercredi 22 février 2017, en sa résidence sise à Cocody Riviera 3, le Vice-président Amani N’guessan Michel, à sa demande. Ont pris part à cette rencontre, les Vice-présidents Gossio Marcel, Komoé Augustin, Christine Konan et Gnepa Barthelemy.

Prenant la parole pour exposer l’objet de sa visite, le camarde Amani N’guessan Michel a dit qu’après une analyse personnelle de la situation de crise que vit le FPI depuis plus de trois années, il a décidé de démissionner des organes de direction du parti pour n’en conserver que le statut de militant de base.

Selon le camarade Amani, sa décision est la conséquence de l’échec des différentes tentatives de réconciliation au sein du FPI. De fait le dernier groupe de contact mis en place par le Président Affi et dont il a été l’un des principaux animateurs a buté sur l’intransigeance des dissidents qui refusent tout dialogue avec la direction du parti.. 

Bien que reconnaissant la légalité et la légitimité de la direction actuelle du FPI, le camarade Amani N’guessan pense que l’efficacité de sa stratégie pour parvenir à l’unité du parti lui impose une attitude de neutralité le mettant à équidistance entre la direction du parti et les dissidents.

Après des échanges francs et courtois, le Président du FPI a salué le courage et la démarche du camarade Amani N’guessan et pris acte de sa décision. Il est toutefois resté dubitatif sur l’efficacité de la nouvelle stratégie du camarade Amani pour réconcilier les différentes tendances au sein du parti. 

Pour le Président, les conditions dans lesquelles nous avons perdu le pouvoir en 2011, d’une part et la gestion autocratique actuelle du régime RHDP, avec ses conséquences dramatiques sur la cohésion sociale et la paix d’autre part, appellent les camarades à plus de responsabilité pour que le FPI se présente en véritable force alternative politique. Les luttes de positionnement personnel au sein de l’opposition ne doivent pas occulter notre engagement à œuvrer pour une Côte d’Ivoire unie, solidaire et prospère.

Fait à Abidjan, le 22 février 2017

La Secrétaire générale
Porte-parole du FPI

Agnès Monnet




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA