Communiqué du FPI sur la candidature unique de Banny pour la CNC

Lundi 12 Octobre 2015 - 08:57


Le 1er Secrétaire Général Adjoint, Porte-parole par intérim,  Koné Boubakar
Le 1er Secrétaire Général Adjoint, Porte-parole par intérim, Koné Boubakar
Communiqué de presse suite à la proclamation du Premier ministre Charles Konan Banny comme «  Candidat unique de la Coalition Nationale pour le Changement, CNC  »



   Le Front Populaire Ivoirien (FPI) a appris, par voie de presse et avec surprise, que le ministre Jean-Jacques Béchio a proclamé comme «  Candidat unique de la CNC  » le Premier ministre Charles Konan Banny, président en exercice de la Coalition, le jeudi 8 octobre, devant des journalistes.

   Le ministre Béchio, Porte-parole principal de la Coalition Nationale pour le Changement (CNC),  aurait aussi déclaré que les deux autres candidats issus de la Coalition, le Pr. Mamadou Koulibaly et le Député Kouadio Konan Bertin dit KKB, restent autant Candidats de la CNC que   le Candidat unique  proclamé  !

        Les réactions et interpellations enregistrées montrent que cette proclamation est inopportune  parce qu’elle met à mal la cohésion au sein de la Coalition  et perturbe profondément la sérénité des populations mobilisées et en ordre de bataille pour l’obtention  de conditions d’élections justes, transparentes, crédibles et apaisées.

Cette malheureuse proclamation intervient au moment où  :
⦁    Le processus de désignation d’un  Candidat unique et consensuel de la CNC a été suspendu par le Présidium de la Coalition pour donner la priorité à la lutte pour des conditions d’élections démocratiques, transparentes et équitables  ;
⦁    Des candidats et des partis politiques, non membres de la CNC font le même constat, à savoir que les conditions démocratiques de l’élection présidentielle prévue pour le 25 octobre 2015 sont loin d’être réunies  ;
⦁    Des candidats indépendants, des partis politiques et des organisations de la société civile s’associent à la CNC pour dénoncer l’attitude anti-démocratique du régime Ouattara et pour réclamer unanimement l’obtention de conditions justes, transparentes, crédibles et apaisées de l’élection présidentielle, comme l’a parfaitement démontré le meeting de la CNC du mercredi 7 octobre 2015  ;
⦁    Monsieur Alassane Dramane Ouattara, le plus dangereux et cynique dictateur que la Côte d’Ivoire ait  connu, refuse, avec mépris et arrogance, de discuter avec la principale opposition et avec les candidats indépendants significatifs  ;

Au vu de ce qui précède, le Front Populaire Ivoirien, membre fondateur de la CNC  :

⦁    Réaffirme son ferme attachement aux dispositions de la Charte de la CNC préalables à l’organisation de la présidentielle, à savoir  :
⦁    La Réconciliation nationale  ;
⦁    Les Conditions justes, transparentes, équitables et démocratiques du scrutin  ;
⦁    Le strict respect de la Constitution  ;
⦁    L’amélioration des conditions de vie des travailleurs et de la population  ;
⦁    Rappelle que le Premier ministre Charles Konan Banny, désigné Président de la CNC, continue de bénéficier de la confiance de tous, mais pour faire aboutir d’abord les objectifs prioritaires et préalables de la Coalition, à savoir les conditions d’élections transparentes pour la victoire de la CNC  ;
⦁    Informe la population qu’il a déjà commencé à œuvrer, suite à la proclamation inopportune, pour ramener très rapidement et par tous les moyens éthiques de l’arbitrage, la cohésion au sein de la Coalition en vue de l’atteinte des objectifs communs  ;
⦁    Se déclare de nouveau convaincu que la CNC demeure l’incarnation de l’espoir des populations ivoiriennes en lutte  ;
⦁    Réaffirme qu’il n’y aura d’élection présidentielle en Côte d’Ivoire pour personne tant que les conditions revendiquées par les candidats indépendants, les partis politiques de l’opposition significative, les organisations de la société civile, la CNC et par le peuple de Côte d’Ivoire ne seront pas réunies  ;
⦁    Appelle à nouveau toutes les forces politiques et sociales au rassemblement pour empêcher une mascarade d’élection présidentielle qui conduira inéluctablement le pays à un chaos  ;
⦁    Appelle, enfin, tous les membres de la CNC, les alliés de la Coalition, les militants du FPI et le peuple de Côte d’Ivoire en lutte au calme, à la sérénité, à la vigilance et à la détermination.
⦁    

Fait à Abidjan, le 11 octobre 2015


Pour le Front Populaire Ivoirien
Le 1er Secrétaire Général Adjoint,
Porte-parole par intérim
Koné Boubakar
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !