Communiqué du Conseil de la Diaspora pour la Restauration de la démocratie et la Défense des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (CDR-CI)  :

Mercredi 7 Août 2013 - 03:52


Image d'archives: Etats généraux de la résistance du 30 mars 2013
Image d'archives: Etats généraux de la résistance du 30 mars 2013
Les états Généraux de la résistance se sont tenus le 30 mars à Paris avec la participation des représentants des Ivoiriens de provinces, d’Europe et d’Amérique. A la suite des travaux en ateliers, les Ivoiriens se sont accordé sur la nécessité de poursuivre le combat dans un esprit d’union en vue de donner plus d’envergure aux manifestations publiques pour la libération du Président Laurent GBAGBO, de tous les prisonniers politiques et le retour de la démocratie en Côte d’Ivoire. Ainsi, a-t-il été convenu de la mise sur pied d’une structure de rassemblement au sein de laquelle  les organisations actives de la diaspora (partis politiques et mouvements de la résistance) se retrouveront désormais pour agir ensemble. Cette structure a été dénommée Conseil de la Diaspora pour la restauration de la démocratie et la défense des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (CDR-CI). Elle s’est donnée pour mission de coordonner les actions et initiatives des organisations membres afin de pourvoir à la mobilisation générale, d’éviter les chevauchements de dates et surtout de définir ensemble les objectifs et stratégies du combat.
Conscients qu’une telle structure fédératrice ne peut atteindre les objectifs qu’elle s’est donnée sans une organisation cohérente, conventionnelle et capable de concilier l’autonomie de ses membres et la nécessité impérieuse de constituer un bloc solide, les responsables des organisations ont procédé à des séances de travail successives afin de doter le CDR-CI de Statuts et d’un règlement intérieur. Ces textes ont mis en place un système de fonctionnement articulé autour des organes suivants  :
L’Assemblée Générale  : elle réunit périodiquement tous les ivoiriens en vue de réfléchir sur l’actualité et s’accorder sur la ligne directrice de la résistance  ;
Le Conseil des Représentants (C.R.)  : constitué des responsables des organisations membres  ; il oriente les actions et exécute les résolutions de l’A.G  ;
Le Porte-parole  : chargé de porter la voix des organisations  ; membre du C.R et élu par les membres du C.R.  ;
Le Secrétaire général  : élu par le C.R. sur candidature, il est à la tête d’un secrétariat général chargé de la gestion administrative du CDR-CI  ;
Le Commissaire aux comptes  : élu par l’Assemblée Générale, il contrôle la gestion financière du CDR-CI  ;
Le Conseil Consultatif  : constitué en 9 pôles techniques, il analyse les situations et fait des propositions d’actions et de stratégies au C.R.  ;
Le C.R., a respectivement élu, en sa séance de travail du 24 mai 2013 le Porte-parole en la personne du Docteur Claude KOUDOU, et en sa séance du vendredi 26 juillet le Secrétaire Général en la personne de M. Arsène TOUHO.
Lors de la réunion de restitution des Statuts et règlement intérieur tenue ce samedi 3 août 2013, le CDR-CI a fixé la date de la prochaine Assemblée Générale de la résistance au samedi 7 septembre 2013. Au cours de cette AG, sera élu le Commissaire aux Comptes et arrêté le programme des principales actions des mois à venir. Une séance de travail ultérieure procédera à l’enregistrement et à l’harmonisation des activités prochaines des organisations membres.
Le CDR-CI remercie le Comité d’Organisation, le Comité scientifique, le Comité ad-hoc ainsi que toutes les personnes qui ont pris – à des niveaux divers – une part active aux travaux. Il tient à remercier les Ivoiriens pour leur confiance tout en les exhortant à rester mobilisés dans la consolidation de notre union et pour les actions à venir.

Fait à Paris le samedi 3 août 2013
 
Pour le CDR-CI
Le Secrétaire Général

Arsène TOUHO




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !