Coalition nationale pour le changement KKB: ‘‘C’est l’instrument d’espoir du peuple de Côte d’Ivoire’’

Vendredi 15 Mai 2015 - 08:52


Konan Kouadio Bertin
Konan Kouadio Bertin
Les formations politiques, les organisations de la société civile et des candidats à l’élection présidentielle, membres de la coalition nationale pour le changement ont travaillé avant-hier sur la mouture finale du document. A la fin des travaux, Kouadio Konan Bertin, candidat à la présidentielle s’est réjouit de la naissance de cette coalition politique. « On peut retenir une seule chose. Comme le disait le président Banny, nous venons de sceller notre volonté politique de travailler ensemble qui va être concrétisé ce vendredi à 14heures par la signature de notre charte. La coalition nationale pour le changement est l’instrument d’espoir du peuple de Côte d’Ivoire ». Face au péril qui guette la démocratie sous la gouvernance de Ouattara, des forces vives de la nation ont décidé d’unir leurs forces pour exiger des conditions justes et transparentes des élections. La Coalition nationale pour le changement exige notamment « l’application effective de l’article 35 de la constitution ;La révision de la liste électorale ,la mise en place d’une commission électorale consensuelle, la clarification du rôle des forces conventionnelles de défense ; le retour des dozos dans leurs lieux de résidence habituelle ; la sécurisation des élections et la sécurité des candidats et de leurs états-majors ; le respect des droits de l’Homme et des libertés civiles et politiques ; la libération des prisonniers politiques et la fin des arrestations arbitraires ; le choix consensuel de la société chargée de produire la liste électorale et tous les autres documents électoraux ; le consensus sur le mode de compilation et de centralisation des résultats ,la fin de l’interférence de la justice dans les affaires internes des partis politiques ; la fin de l’immixtion du pouvoir en place dans la vie des partis politiques ; l’accès des partis politiques, des candidats indépendants et des forces vives aux médias ; le rôle des forces de sécurité ; la tenue des rassemblements des partis politiques tels que consacrés par la constitution », indique clairement le document qui pourrait être, sauf changement de dernière minute, paraphé ce jour dans un complexe hôtelier de la place. A 5 mois de la présidentielle, l’opposition n’entend pas laisser le champ libre à Ouattara qui prépare un passage en force selon des sources concordantes. Un processus électoral taillé sur mesure au regard des instruments juridiques et institutionnels mis en place. Et l’on annonce des manifestations publiques les jours à venir du coté de la coalition nationale pour le changement.


K.Y

Publié le vendredi 15 mai 2015  |  Le Belier Intrépide
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !