Christiane Taubira victime de propos racistes :Et si la France autorisait la parole raciste ?

Dimanche 10 Novembre 2013 - 20:49


La première question qui me vient en esprit est de savoir si la race noire faisait vraiment partie de la  déclaration des droits de l’homme de 1789 ?
Voici ce que disait déjà le Général De Gaulle à Faucard en 1968 :<<Cela suffit comme cela avec vos nègres…Il y a des nègres à l’Elysée tous les jours…Vous me les faites recevoir. Vous me les faites inviter à déjeuner….Mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur.>>
Jacques Chirac en 1991 "Il est certain d’avoir des Espagnols, des Portugais, de Polonais et des Italiens travaillant chez nous ,ça pose moins de problèmes que d’avoir des musulmans et des noirs". A cela il ajoute les mauvaises "odeurs et le bruit des noirs."
Sarkozy en 2009 devant les Dakarois:<<Le drame de l'homme Africain, c'est qu'il n'est pas assez entré dans l'histoire>>
Il y a quelques jours à Angers une fille de 12 ans a brandi une peau de banane à l’endroit de Christiane Taubira ,ministre de la république:<<C’est pour qui la banane ?c’est pour la guenon.>>
Cette jeune fille a certainement hérité ce discours raciste de certaines  autorités Françaises et de sa famille biologique. Car pour un enfant, les parents représentent tout d'abord une référence et  un chef d’Etat un modèle pour toute une nation.
Mais ce qui est surprenant, c’est l’absence de réactions  de la part des intellectuels Afro-Antillais et de la communauté noire de France  en général. Ce manque de solidarité dans la communauté afro-antillaise va de plus en plus isoler et fragiliser l’homme noir quel  que soit son rang social .Pourquoi l'homme noir aime t-il s'enfermer dans un mutisme sans raison? Je pense que c’est le fait d'avoir été aliéné culturellement qui fait  de lui un être impuissant, peureux et désinvolte à tout ce qui touche et humilie son semblable. Autres caractéristiques du noir: c’est son obstination à se renier et à ressembler à l’homme blanc. Par exemple la dépigmentation de la peau, l’utilisation des cheveux artificiels par les Afro-Antillaises  et le fait de vouloir à tout prix se sentir proche des occidentaux par le comportement et les gestes quotidiens. Nous sommes un peuple qui refuse de se remettre en cause, incapable de s'organiser afin de donner un sens à notre existence sur terre. Aujourd’hui les rôles sont renversés, les blancs sont de  plus en plus solidaires que les noirs. Si c’était une Française  de couleur blanche qui avait été victime de propos racistes venant d’un noir ou d’un arabe, c’est toute la classe politique Française qui se serait mobilisée  pour la soutenir et condamner avec fermeté les auteurs des propos racistes.Avec la ministre Taubira c'est un calme plat, pourtant la solidarité est une démarche humaniste qui fait prendre conscience que tous les êtres humains appartiennent à la communauté d'intérêt. Ce qui arrive à Taubira peut nous arriver tous et encore plus inquiétant c’est l’avenir d’une jeunesse Afro-Antillaise qui est souvent victime de racisme dans les écoles, Lycées et sur les lieux du travail.Je me pose la question de savoir où sont passés SOS racisme et en particulier  les organisations de défense des droits de l'homme qui ont l'habitude d'aller enseigner aux peuples africains le vivre ensemble dans des discours rhétoriques.
Soutenons et disons tous "Yako à la ministre Christiane Taubira qui est aujourd'hui humiliée et déshonorée sur la place publique.

Une Contribution de Liadé Gnazégbo




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !