Christian Vabé demande la démission de Cissé Bacongo et interpelle Alassane Ouattara : « Président, je vous demande d’arrêter de manger ». « Nous serons au pouvoir en 2020 mais pas pour manger »

Mardi 22 Août 2017 - 10:49


Christian Vabé, Président du RPCI-AC
Christian Vabé, Président du RPCI-AC

Importante déclaration à la Nation concernant l’affaire « nous sommes au pouvoir pour manger » selon Cissé Bacongo, Conseiller spécial du Président Alassane Ouattara


Monsieur le Président, votre conseiller spécial chargé des Affaires juridiques, institutionnelles et politiques, le ministre Cissé Bacongo, a affirmé mardi dernier au cours d’un meeting à Abidjan-Adjamé que vous étiez au pouvoir pour manger.

Et que vous mangiez avec le Président du Pdci-Rda, M. Henri Konan Bédié, lequel mangeait plus que vous, était devenu clair, avait grossis, au point d’avoir des difficultés pour respirer.

Monsieur le Président, devant ces propos d’une extrême gravité, et devant votre silence assourdissant, le RPCI-AC vous demande solennellement de vous dissocier des propos de votre très proche collaborateur, car ils portent atteinte à votre honneur et à votre prestige, de même qu’ils ternissent durablement l’image de la Côte d’Ivoire.

Monsieur le Président, le RPCI-AC exige la démission immédiate du Ministre Cissé Bacongo, votre Conseiller spécial, car ses propos sont dignes d’un arriviste et d’un aventurier qui n’a d’yeux que pour son ventre. Avec de tels propos, il n’a pas les qualités et les compétences requises pour assumer des fonctions à vos côtés.

Monsieur le Président, par les propos de votre proche collaborateur, les ivoiriens découvrent avec colère et consternation que vous êtes en réalité arrivés au pouvoir pour manger, pour vous servir, et non les servir pour améliorer leurs conditions de vie.


Les ivoiriens découvrent qu’en réalité, vous n’avez pas pris le pouvoir pour mettre fin à une quelconque ivoirité, concept crée par Henri Konan Bédié, ni pour réparer de quelconques torts et injustices faits aux ressortissants du nord.

Vous vouliez juste manger, mettre en place le rattrapage ethnique, remplir les prisons de prisonniers politiques, et contraindre vos adversaires à l’exil, afin de pouvoir manger en paix.

C’est la raison pour laquelle les bandes de voyous microbes sévissent dans notre pays en toute impunité, tuant, volant, et violant au grand jour et au vu et au su de tout le monde, sans que les forces de l’ordre ne daignent les arrêter, obligeant les paisibles citoyens à se faire justice eux-mêmes.

C’est aussi la raison pour laquelle le chômage a atteint des niveaux records et l’école ivoirienne dans la rue sans que cela ne vous émeuve outre mesure.

C’est également raison pour laquelle le monde paysan s’est effondré, avec la baisse du prix du kg de cacao de 1100Fcfa à 700 Fcfa, sans que cela ne vous perturbe le moins du monde.

C’est par ailleurs la raison pour laquelle vous préférez apporter une solution immédiate aux revendications des soldats mutins de votre armée, à qui vous donnez sans compter des millions car ils pourraient vous empêcher de manger en paix, alors qu’il a fallu des années de grève et des semaines de journées ville morte, des bastonnades et des arrestations, pour que les fonctionnaires ivoiriens obtiennent juste un accord avec votre gouvernement.

Peuple de Côte d’Ivoire, c’est la raison pour laquelle nous serons de retour au pouvoir en 2020, non pour manger, mais pour vous servir. Notre détermination est totale, la votre aussi.

Ivoiriennes et ivoiriens, le RPCI-AC et la grande coalition de l’opposition EDS (ensemble pour la démocratie et la souveraineté) vous annoncent qu’ils seront de retour au pouvoir en 2020 pour mettre fin à vos souffrances, au règne des microbes, des mangeurs, et pour apporter la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire.


 

Vive la Côte d’Ivoire.

Que Dieu bénisse et protège la Côte d’Ivoire.

Fait à Bruxelles le 18 août 2017

Christian Vabé


 

Président du RPCI-AC

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017