Charles Konan Banny relance le débat sur les doublons du fichier électoral...

Jeudi 7 Janvier 2016 - 01:34


Charles Konan Banny
Charles Konan Banny
 Charles Konan Banny relance le débat sur les doublons du fichier électoral et invite les opposants à prendre leur responsabilité avant la tenue des élections législatives et municipales.
     Dans sa lettre du 29 décembre 2015, adressée   à Youssouf Bakayoko de la CEI,monsieur CKB "continue d’interpeller le pouvoir d'accepter de discuter avec l'opposition et de convenir avec elle de règles consensuelles pour l'organisation de la compétition". Dans la conclusion de son enquête , il dénonce de nombreuses irrégularités contenues dans le fichier   électoral.voire,la présence des doublons,personnes décédées et   électeurs qui ne sont pas encore nés ou qui sont en cours de naissance".Or, l'opposition qui devrait susciter le débat s'est subitement enfermée dans un endormissement irréversible.D'ailleurs,nous sommes très surpris devant ce silence,et beaucoup d'Ivoiriens se posent la question de savoir s'il y a encore des opposants dans notre pays? Sinon comment voudriez-vous que les citoyens prennent part aux élections ou au débat politique, s'ils ne possèdent pas des moyens institutionnels pour interpeller le pouvoir ou la majorité(le vote égalitaire) ?. 
     C'est pourquoi,Je félicite et salue, sans considération partisane, le courage de Charles Konan Banny qui vient de relancer le débat sur le contentieux électoral qui fait obstruction à notre processus démocratique.Car le système démocratique se construit et sa construction est un exercice permanent.Donc il n'est pas normal que l'opposition attende les derniers jours de l'ouverture du scrutin pour soulever toutes ces revendications administratives et électorales.C'est maintenant qu'il faut dénoncer   les anomalies contenues sur les listes électorales et revoir la composition des membres de la CEI,dont 96 % sont des partisans de Ouattara ou du RDR.Les Burkinabés viennent de donner une leçon de démocratie à toute la sous région Ouest-Africaine où l'opposition à jouer un rôle déterminant et responsable. Pourquoi nos opposants sont incapables de s'attendre sur l'essentiel,c'est à dire l'intérêt général? Les Français l'ont aussi démontré pendant les élections régionales contre le FN qu'ls qualifient de dangereux pour la république.Quand leurs intérêts sont menacés ,il n'y a plus de gauche et droite.Les Ivoiriens doivent arrêter de s'enfermer dans des idéologies partisanes qui n'apportent rien à la construction nationale.L'opposition doit créer une véritable   coalition   républicaine avec des femmes et des hommes de qualité à l'image de l'opposition Burkinabé.Si nous estimons que Ouatttara est dangereux pour la république,alors mettons nous ensemble pour le mettre hors d'état de nuire.
 

                                                                       Liadé  Gnazégbo.
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !