Changeons un jour!

Lundi 28 Septembre 2015 - 01:39


Et le monde  nous regarde, nous africains de tout bord. Oui, les autres nations ne comprennent pas comment et pourquoi nous acceptons ce que même, leurs animaux domestiques, n'osent pas admettre? Ils ont raison, parce que nous ne faisons rien pour éclairer nos lanternes et trouver les mots justes pour nous faire comprendre des autres.
Le désordre en Centrafrique, en passant par le Mali, La guinée et la Côte d'Ivoire, tout cela frise, l'immaturité et la politique du troisième homme. Pendant que les autres nous regardent bas, nous les encourageons à le faire, sans même apporter, un seul jour, la moindre intelligence pour nous faire grandir.
Les élections approchent dans certains pays comme la Côte d'Ivoire, la Guinée, la Centrafrique et j'en passe, qu'est ce qu'on assiste? Le langage de la violence, de la barbarie, de la mendicité, de la dénonciation, de la calomnie, de la médisance, de la tuerie, des emprisonnements sordides et toutes les calamités, les plus honteuses ont droit de cité chez nous en Afrique.
Parlant de l'élection en Côte d'Ivoire, dont le président sortant a mis tout en oeuvre pour passer en force au premier tour, les ivoiriens ont encore une petite chance de renverser cette vapeur: la rue. Le pouvoir ivoirien n'a de cesse de servir de la violence à ses compatriotes, son seul langage, la violence, pourquoi ne pas lui retourner un jour, ce langage de la violence? Voilà, un pays où la moitié de la population, celle qui participe aux votes, c'est à dire, donner son avis sur le choix de celui qui est censé conduire sa destinée, se trouve, si ce n'est pas dans les prisons, en exile et on  regarde ce pouvoir faire. Aujourd'hui, le mensonge est devenu un mode de gouvernance et c'est le théâtre de la honte qui déprave ce beau peuple. Pour certains candidats que je respecte, aller à une telle élection, c'est accompagner Dramane Alassane Ouattara dans sa course effrénée de l'abominable, car son intention ,n'est guère de la sauvegarde du bien-être de ses concitoyens, mais plutôt, les asservir.
Je voudrais saluer le courage des burkinabé. Quand ils ne veulent pas de quelque chose, personne ne peut leur imposer un diktat et c'est merveilleux. Les seuls en Afrique qui savent où ils vont et avec qui, et puis ils se donnent les moyens. Bravo peuple intègre! La patrie ou la mort vous vaincrez et vous l'avez prouvé, félicitations!
Enfin, je voudrais m'incliner sur la mémoire des musulmans tombés en héros devant la consécration du 5ème pilier de leur religion. Que leurs âmes reposent dans la paix de leur prophète et que leurs parents vivants reçoivent à leur tour, notre compassion.
Si Dieu est amour, qu'il nous ouvre les yeux et fortifie notre courage!
Changeons au moins un jour chers frères et soeurs, changeons un jour car nous en avons la capacité, ne cédons pas au désespoir sinon, un jour, notre terre nous filera entre nos mains et nous serons un flux migratoire.
                                                                                                                                                            Joël ETTIEN




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !