Ces enlèvements d’enfants qui terrorisent les Ivoiriens

Mercredi 28 Janvier 2015 - 15:37


Ces enlèvements d’enfants qui terrorisent les Ivoiriens
« Ne parle surtout pas aux inconnus dans la rue », répète fermement Fatou à sa fille avant qu’elle quitte la maison. Rokia a 6 ans et doit marcher quelques centaines de mètres dans le quartier d’Adjamé, à Abidjan, pour se rendre à l’école. « Ces histoires d’enlèvements, ça nous terrorise », soupire la mère de famille, entourée d’autres mamans.

Depuis le mois de décembre 2014, vingt et un cas d’enlèvements d’enfants ont été signalés aux autorités ivoiriennes ; un seul a été retrouvé vivant. « Le phénomène est réel et inhabituel », s’est ému le général Bredou M’Bia, lors d’une conférence de presse vendredi 23 janvier.

Le directeur général de la police nationale a ensuite précisé la manière dont les corps ont été retrouvés, « mutilés, avec la disparition de leurs parties génitales ou décapités ». Des informations qui laissent penser à des pratiques occultes, liées à la sorcellerie. « Il peut s’agir de sacrifices, explique une source policière proche de l’enquête. Les gens avaient besoin d’argent pour les fêtes, et nous sommes au début d’une année électorale. Il y a aussi le phénomène des brouteurs qu’il ne faut pas négliger. »
Les « brouteurs », ces cybercriminels qui arnaquent les gens sur Internet. Beaucoup font appel à de faux marabouts pour leur donner des conseils afin de leur « porter chance ». C’est ce qui avait mené un jeune « brouteur » à tuer un petit garçon de 5 ans à Bonoua, près d’Abidjan, en septembre 2012. L’enfant a été retrouvé dans un champ, l’abdomen ouvert, avec plusieurs organes disparus. À l’époque le meurtrier, visiblement déséquilibré, a avoué avoir pratiqué ces mutilations et bu le sang de l’écolier pour mieux réussir dans ses opérations sur Internet. Lire la suite....
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !