Ce requin qui peut vivre quatre siècles

CIVOX.NET
Lundi 15 Août 2016 - 19:10


Ce requin peut vivre 4 siècles
Ce requin peut vivre 4 siècles
 

C’EST le plus gros poisson de l’Arctique et le seul squale capable de vivre en permanence dans les eaux glaciales de la région la plus septentrionale du globe. Et pourtant, malgré sa taille imposante qui ne le fait pas passer inaperçu, le requin du Groenland est un mal connu de la zoologie. Certes on sait que ces animaux mangent un peu tout et n’importe quoi, y compris les charognes qu’ils trouvent dans la mer, mais un élément important de leur vie n’avait jusqu’à présent pu être déterminé, à savoir leur longévité. Comme les adultes sont capables de dépasser les 5 mètres et que leur croissance est extrêmement lente, de l’ordre du centimètre par an voire moins, certains chercheurs supputaient que le requin du Groenland pouvait être le vertébré à la longévité la plus importante, battant en cela un autre costaud des mers, la baleine boréale, et ses 211 ans.

Encore fallait-il pouvoir le démontrer. D’ordinaire, pour estimer avec précision l’âge d’un poisson, les zoologistes se basent sur les otolithes, des petites concrétions que l’on retrouve dans l’oreille interne – y compris chez l’homme. Tout au long de la vie, des couches concentriques de carbonate de calcium s’enrobent autour de ces minuscules éléments et, de la même manière que l’on peut dire l’âge d’un arbre coupé en comptant les anneaux de croissance de son tronc, il est possible de déterminer l’âge des poissons en examinant les otolithes. Le problème, c’est que les requins n’étant pas des poissons osseux mais cartilagineux, ils ne fabriquent pas ces petites « boîtes noires » et l’otolithométrie n’est d’aucune aide pour qui veut établir leur longévité.

Il a donc fallu trouver un autre procédé et celui que présente, dans une étude publiée jeudi 11 août dans Science, une équipe internationale emmenée par le Danois Julius Nielsen (université de Copenhague) est véritablement ingénieux. Ces chercheurs ont travaillé sur… le cristallin de 28 requins du Groenland pêchés entre 2010 et 2013 lors de campagnes scientifiques dans l’Arctique. Le cristallin, cette lentille naturelle située dans l’œil, présente  en effet une particularité intéressante pour qui s’intéresse à l’âge d’un animal, une structure en oignon faite de couches successives de cellules sans noyau, fibreuses et transparentes. Le cristallin n’étant pas vascularisé, rien n’en est évacué. Des couches nouvelles se fabriquent à la périphérie et les éléments les plus anciens, ceux qui ont été créés lorsque l’animal était à l’état fœtal, sont confinés et conservés en son centre.

Un spécimen né sous Louis XIII

Les auteurs de cette étude ont donc analysé le carbone 14 contenu dans cette partie du cristallin, ainsi que d’autres marqueurs de datation (carbone 13, polluants anthropiques). Ils ont ainsi pu établir une courbe reliant la taille des requins du Groenland à leur âge. Selon leurs données, le plus grand spécimen qu’ils avaient pêché, une femelle de 5,02 mètres était âgée de 392 ans ! Ce qui la fait naître sous le règne de… Louis XIII. Même si l’on prend en compte l’importante marge d’erreur (120 ans de plus ou de moins), cet animal avait au moins 272 ans au moment où il a été sorti de l’eau, soit bien plus que la baleine boréale citée plus haut. Le requin du Groenland emporte donc haut l’aileron le titre de vertébré à la plus importante longévité.
Dans leurs conclusions, les chercheurs vont au-delà de ce « record ». Etant donné que la maturité sexuelle des femelles de cette espèce n’intervient que lorsqu’elles mesurent au moins 4 mètres, cela signifie qu’elles ont plus de 150 ans au moment de leur première portée, soit un âge auquel les individus de la plupart des espèces animales vivant sur Terre sont déjà morts depuis longtemps. Pour les auteurs de l’étude, cette découverte doit inciter les spécialistes de la biodiversité à réfléchir vite à la conservation du requin du Groenland, grand prédateur situé au sommet de la chaîne alimentaire, qui est très souvent pris par accident dans les filets des pêcheurs à un âge où il n’a pas encore commencé à se reproduire.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !