Ça chauffe en Côte d’Ivoire…tensions et opacité garantie

Lundi 22 Octobre 2012 - 08:00


Ça chauffe en Côte d’Ivoire…tensions et opacité garantie
Que se passe-t-il en Côte d’Ivoire ?
Entre les attaques que subissent les forces militaires du régime Ouattara les déguerpissements qui tournent mal(http://www.connectionivoirienne.net/abobo-deguerpissement-des-coups-de-feu-creent-la-panique/ ) et la psychose qui commence à s’emparer de la population, la sérénité fout le camp pour peu qu’elle ait un jour existé. Le régime Ouattara affiche toutes ses contradictions et ses faiblesses au su et vu de tous, et cela inquiète toute personne sensée.
Nul besoin de revenir sur l’odieuse crise postélectorale qui en Côte d’Ivoire a fait des milliers de morts (3000 parait-il), et causé de nombreux dégâts matériels et psychologiques. Le bras de fer entre les deux ex-amis que sont Gbagbo et Ouattara a mis à mal le pays qui est dit-on exsangue. Ouattara grâce à ses réseaux a pris le dessus et a relégué son adversaire Gbagbo au fond de la prison de La Haye. Mais il semble que la CPI réclame non seulement d’autres pro-Gbagbo à savoir Simone Gbagbo (épouse de Laurent Gbagbo), Blé Goudé (ex-leader de la jeunesse patriotique et aboyeur en chef du clan Gbagbo) et Dogbo Blé (ex-chef de la garde républicaine et redoutable soldat qui a mis à mal les hordes pro-Ouattara lorsque celles-ci tentaient de s’emparer de Gbagbo).
La CPI réclamerait aussi la tête de pro-Ouattara tels que Soro Guillaume (ex-chef de la rébellion et successivement premier ministre des régimes Gbagbo et Ouattara, actuellement président de l’assemblée nationale), Soumaïla Bakoyoko (ex-chef d’état major de la rébellion et aujourd’hui Chef d’état-major des « FRCI »), Chérif Ousmane (redoutable chef de guerre à qui il est reproché des exécutions sommaires dans le quartier majoritairement pro-Gbagbo de Yopougon) et Fofié Kouakou (ex-commandant rebelle actuel chef militaire de la région du nord-est à qui il est reproché d’avoir enfermé des humains dans des containers et les avoir laissé mourir au soleil).
Dans tous les cas, il semble évident si ces informations sont fondées que Ouattara devra lâcher un gros poisson à la CPI pour « équilibrer la balance » (Gbagbo étant déjà à La Haye). Certains pensent que ce gros poisson serait Soro Guillaume et cela expliquerait entre autres les mystérieuses attaques que subissent les militaires ivoiriens en ce moment.
Soro Guillaume (http://www.abidjan.net/qui/profil.a…), cet ex-syndicaliste est un homme à l’ambition démesurée et c’est un secret de polichinelle qu’il vise le poste de président de Côte d’Ivoire. Il n’a pas hésité à trahir Gbagbo et nul doute qu’il n’hésitera pas à trahir Ouattara le moment opportun. Certains disent même qu’il est pressenti pour succéder à Ouattara bien qu’il ait les mains très sales.
Ainsi donc, certains le voient à l’origine des nombreuses attaques contre le régime Ouattara alors que celui-ci accuse à tort ou à raison les pro-Gbagbo de ces attaques. Il faut dire aussi que les pro-Gbagbo n’ont jamais brillé par leur finesse et ce manque de tact leur coûte cher. Il suffit souvent de flatter un pro-Gbagbo et il vous dira une bonne partie de ce que vous voulez savoir. Nombre d’entre eux ne cesse d’insulter Ouattara à longueur de journées et de le menacer. Beaucoup de pro-Gbagbo vouent une haine farouche à Ouattara qu’ils accusent entre autres de ne pas être ivoirien (vaste débat), d’être le pion des occidentaux (assez vrai) et de vouloir détruire la Côte d’Ivoire (en tant que mondialiste ça coule de source).
Il y aurait aussi beaucoup d’agitations, notamment chez les pro-Gbagbo refugiés au Ghana et au Togo (ces deux pays proches géographiquement de la Côte d’Ivoire). Le Ghana justement où feu le président Atta Mills et son mentor Jerry Rawlings (ex-président du Ghana) étaient des amis de Laurent Gbagbo. Il est aussi clair que la majorité des policiers, des gendarmes (qui est un corps d’élite), des commando-marins (un autre corps d’élite) ne portent pas Ouattara dans leur cœur (d’autant plus que celui-ci en bon ex-cadre du FMI a baissé leurs salaires). Et lui empoisonner le mandat, comme la rébellion de 2002 a empoisonné le mandat de Gbagbo ne serait pas pour leur déplaire. Néanmoins je pense que les pro-Gbagbo aussi gueulards qu’ils soient, n’ont sans doute (quoiqu’il faille être prudent) les moyens de renverser Ouattara. Alors comme certains, je pense qu’une partie du problème pourrait venir des forces pro-Ouattara elles-mêmes.
Il ne faut pas oublier que Ouattara a pris le pouvoir avec les forces de la rébellion, de l’ONUCI, des français de Licorne et l’aide de dizaines de milliers de jeunes dont nul ne connait le nombre exact. A ces jeunes des promesses faramineuses auraient été faites et ceux-ci attendent toujours. Une bonne partie de ces jeunes est concentrée dans le quartier d’Abobo, quartier ouvertement pro-Ouattara. Mais les déguerpissements qui ont récemment tourné mal dans ce quartier, (d’après ce que je sais de sources militaires on parle de plusieurs militaires blessés par balles et certains seraient même morts) montrent à mon avis une partie du problème, ces jeunes s’estimant trahis par Ouattara.
Or ces jeunes sont armés et même lourdement armés, alors ils sont une menace potentielle pour le régime. J’en connais certains et ils ne sont pas contents du tout. Ouattara il est vrai semble plus occupé de satisfaire FMI et Banque Mondiale, ou de se faire bien voir par les dirigeants occidentaux que de s’occuper du bien-être des populations et de ses partisans. Quant à son clan il semble plus préoccupé par s’enrichir (avec une voracité effrayante) que de s’occuper des problèmes concrets des ivoiriens. Les déguerpissements sont certes une nécessité pour des raisons de salubrité publique, mais il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas d’emplois et donc les gens se débrouillent comme ils peuvent pour se nourrir et nourrir leurs familles. Le problème est en fait complexe, mais le clan Ouattara ne semble pas s’en rendre compte à moins qu’il soit dans une logique de fuite en avant.
Mes amis pensent que ce clan essaie de piller le plus rapidement possible avant que les choses ne se gâtent et que le pays plonge dans le chaos ! Probable…. Certains pensent donc que les attaques pourraient être le fait de pro-Ouattara frustrés. Soro lui aussi pourrait commanditer ses attaques pour faire comprendre que c’est entre autres grâce à lui que Ouattara est sur le trône et qu’il ne serait pas bon qu’il soit lâché par Ouattara afin de contenter ses amis occidentaux. Parce que Soro a fait le « sale boulot » notamment en endossant la responsabilité de la rébellion alors que certains documents (http://www.youtube.com/watch?v=XQiFp6qx6_E) tendent à prouver que le vrai commanditaire n’était autre que Ouattara. En tout cas le cas Soro est à prendre au sérieux.
Ouattara est donc semble-t-il pris entre plusieurs feux. Entre la pression de ses « amis » occidentaux, de son clan de corrompus, des pro-Gbagbo qui le verraient chuter avec plaisir et les jeunes qui l’ont aidé s’asseoir sur le trône et qui sont déçus. Nul ne sait comment ça peut finir mais à mon humble avis des nuages noirs planent sur la Côte d’Ivoire. Personnellement je pense comme le professeur Pierre Hillard que les mondialistes excellent dans la « gestion des contraires » et qu’il est dans leur intérêt de maintenir la tension dans un pays comme la Côte d’Ivoire riche en ressources naturelles. Je pense qu’aussi bien Ouattara, que Soro et Gbagbo sont des pions que les mondialistes utilisent. Pendant dix ans la Côte d’Ivoire a été séparée en deux, ce qui a permis notamment une opacité totale dans la gestion de ce pays où il y a eu des pillages aussi bien au sud qu’au nord. Et la tension qu’il y a actuellement permet encore une opacité dans la gestion, disons même que c’est le bordel complet.
Une telle situation arrange parfaitement les rapaces internes et externes pour le malheur des populations ivoiriennes.

Par Jean-Claude POTTIER
source: blogs.mediapart.fr#




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !