CPI: La libération provisoire de Gbagbo réclamée

Vendredi 7 Mars 2014 - 08:00


L’avocat de l’ancien président Ivoirien Laurent Gbagbo détenu à la Cour Pénale Internationale a demandé aux autorités Ivoiriennes de donner leur position sur la mise en liberté provisoire de son client. «Puisque, la Chambre ne dispose d’aucun élément qui conforterait la vision du Procureur alors, pourquoi ne se tournerait-elle pas vers les autorités ivoiriennes et ne leur demanderait-elle pas si la liberté provisoire du président Gbagbo constituerait de leur point de vue un risque, notamment parce qu’elle pourrait entraîner une éventuelle fuite ou une possible obstruction à l’enquête. Après tout, les autorités ivoiriennes disposent probablement de plus d’éléments concernant cette question que le Procureur» a écrit Me Altit dans son adresse à la chambre préliminaire I de la CPI . Me Altit, avocat de l’ancien président de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo détenu à La Haye depuis 2011, soutient que la réponse des autorités Ivoiriennes sera déterminante dans le cas de son client. «Les conditions de l’article 58 (1) ne sont plus remplies par conséquent, il faut prononcer la mise en liberté provisoire du président Gbagbo. À titre subsidiaire, il faut demander aux autorités ivoiriennes quelle est leur position concernant une éventuelle libération provisoire du président Gbagbo», a conclu Me Altit. La liberté de l’ancien président Ivoirien a toujours été la condition principale posée par ses partisans pour une amorce de la réconciliation nationale prônée par l’actuel président Alassane Ouattara : Laurent Gbagbo, âgé de 67 ans, est soupçonné par la CPI d'être "co-auteur indirect" de quatre chefs de crimes contre l'humanité, notamment meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains commis pendant les violences postélectorales de 2010-2011.

Publié le vendredi 7 mars 2014  |  Le Democrate




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !