CPI: Journée avec Blé Goudé dans sa cellule

L'ex-leader des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé, arrêté en janvier 2013 au Ghana après plus d'un an et demi d’exil, puis transféré à la Cour Pénale Internationale (CPI), le samedi 22 mars 2014, a reçu mardi dernier la visite d’une autre patriote, Hanny Tchélley Etibou. Celle-ci a passé toute la journée dans la cellule avec Charles Blé Goudé qu’elle appelle affectueusement « youayou » qui signifie « enfant béni » ou encore « bien aimé ».

Vendredi 20 Février 2015 - 02:29


Charles Blé Goudé
Charles Blé Goudé
L’objet de la visite : s’informer de son état et lui apporter son soutien ainsi que celui des Ivoiriens.  Elle raconte dans les moindres détails son séjour aux côtés du jeune prisonnier le plus populaire d’Afrique.  « Je l’ai trouvé debout, en forme, combatif, matur, sage. Moi qui pensais le réconforter, c’est plutôt lui qui m’a réconfortée », assure-t-elle. Parlant de la situation actuelle de notre pays, Blé Goudé s’est plutôt  voulu rassurant et a prodigué des conseils aux Ivoiriens.  « Je vous demande de considérer ces épreuves du moment comme un temps de remise en cause, de bilan individuel et collectif.  Car pendant cette traversée du désert, chacun doit accepter courageusement de regarder ses erreurs et ses faiblesses en face, pour pouvoir reprendre et bien reprendre le chemin du combat ! » En fait, pour l’ex-ministre du président Laurent Gbagbo,  « il n’y a pas de hasard avec Dieu. Et seul lui (l’Eternel des Armées)  sait pourquoi, c’est le président Gbagbo  et moi qui nous retrouvons ici, à La Haye et non les vrais coupables.  Mais Dieu utilise toujours la nuit pour nous faire apprécier les délices de la lumière du jour, les nuages pour nous faire goûter l’éclat du soleil... », a-t-il précisé, philosophe. L’ancien ministre a surtout gardé intact son sens  d’humour et des proverbes. A ce sujet, il a d’ailleurs ajouté : « tant que le crapaud n’est pas tombé dans l’eau chaude, il ne sait pas qu’il y a deux sortes d’eau » ! Explication : la vie réserve souvent des surprises mais c’est la fin qui compte.  Sacré Gbapè ! A ceux qui s’impatientent  et s’apitoient sur son sort, l’ancien ministre a encore ceci : « la révolution a son propre calendrier qui fait souvent mentir nos petits calculs ». Et les exemples sont légion… Charles Blé Goudé a tenu à saluer tous les ivoiriens et leur dire qu’il tient, qu’il est debout et il sait que la Côte d’Ivoire s’en sortira après cette parenthèse. En le quittant dans la soirée, Hanny Tchelley affirme qu’elle s’est sentie ragaillardie et plus forte. C’est sans doute aussi cela, le miracle Blé Goudé.

Georgette Affi

Source: Aujourd’hui / N°831




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !