CPI : Comment Blé Goudé a préparé l’audience de lundi

Selon l’un de ses derniers visiteurs à La Haye, Charles Blé Goudé a minutieusement préparé l’audience de lundi qui va se terminer, pour ce qui est de la procédure de confirmation de charges, par son discours.

Vendredi 26 Septembre 2014 - 01:41


«Il est très solide moralement et est prêt à faire face » à ses juges. Dès ce lundi, Charles Blé Goudé, ancien ministre de la jeunesse fait face à ses juges, dans le cadre de l’audience de confirmation des charges. Comme lors du passage de Laurent Gbagbo, le prévenu va d’abord écouter le procureur et ses avocats avant d’avoir droit, le 2 octobre, à la parole. Et cela, l’ancien leader de la galaxie patriotique semble l’avoir soigneusement préparé. Car c’est ce qu’affirme l’un de ses derniers visiteurs qui juge l’état d’esprit de l’ancien ministre de très bon. « Il est prêt à faire face », dit- il et « sa fidélité au président Laurent Gbagbo ne fait aucun doute ». Car selon  François Mattéi qui a cosigné avec le Président Gbagbo, « Côte d’Ivoire, pour la vérité et la justice, révélations sur un scandale français » un livre important sur la crise ivoirienne, l’ancien leader de la galaxie patriotique s’est retrouvé à La Haye à la demande de la France. Ses dirigeants espèrent obtenir des aveux accablant Gbagbo, c’est-à-dire ce que les enquêtes de la procureure de la CPI Fatou Bensouda n’a pas pu leur donner. Car il n’y a aucune preuve que Laurent Gbagbo ait ordonné des massacres à Abidjan pendant la crise posté- lectorale, et encore moins organisé une armée parallèle pour exterminer les partisans d’Alassane Ouattara. D’abord parce qu’aucun acte ne fait remonter les déprédations à l’ancien président, mais aussi parce qu’Alassane Ouattara a promu la plupart des officiers ac- cusés d’avoir servi de bras armés à Gbagbo. Enfin, parce qu’il n’ya pas de témoignages décisifs parce que ceux obtenus sont soit anonymes soit ne résistent pas à l’analyse. Cette situation avait alors donné l’un des spectacles les plus ubuesques que la CPI ait connus, le ministre des affaires étrangères français Laurent Fabius en l’occurrence s’étant finalement rendu à La Haye pour y exercer des pressions directes sur cette cour. C’est ainsi que selon François Mattéi, la France a demandé aux autorités ivoiriennes qui détenait encore le ministre Charles Blé Goudé de le transférer à La Haye, certain qu’avec lui il pourrait négocier un accord. Ainsi, l’ancien ministre de la jeunesse livrerait Laurent Gbagbo de qui il a toujours été proche en confirmant toutes les accusations qui sont portées contre lui. Principalement les réunions en petits comités par lesquels la CPI espère  prouver l’existence d’un plan commun. Mais selon notre interlocuteur, il va être difficile d’arracher ce type d’aveux au leader de la galaxie patriotique, car la fidélité de Blé Goudé à Gbagbo ne fait aucun doute. Pouvait-il en être autrement ? L’audience de confirmation des charges s’annonce donc comme une défaite programmée pour les ennemis du Président Laurent Gbagbo. De toute façon, Blé Goudé l’avait promis : il ne sera pas la honte de sa génération. Il a désormais tout le loisir de le prouver.

S.B
 
Publié dans Aujourd’hui / N°733 du 25 septembre 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !