CPI / Après le verdict de maintien en détention de Gbagbo: Tristesse et espoir de la diaspora ivoirien

Mardi 29 Octobre 2013 - 15:48


Patriotes ivoiriens manifestant devant la CPI ce 29 octobre 2013
Patriotes ivoiriens manifestant devant la CPI ce 29 octobre 2013
Une fois de plus, des patriotes ivoiriens ne voulaient manquer cette énième audience de la Cour Pénale internationale dans l'affaire Gbagbo contre le Procureur. Malgré l'effet de surprise et le court délai de préparation, suite à  l'annonce de la tenue de l'audience de ce mardi 29 octobre, des patriotes ivoiriens se sont rendus à La Haye pour manifester devant la CPI. Ainsi, comme les précédentes fois, ils ont manifesté leur détermination à aller jusqu'au bout. Ils étaient un peu plus de 200 manifestants devant la Cour Pénale Internationale pour exiger la libération de l'illustre prisonnier de la CPI. Ils avaient espoir d'entendre la bonne nouvelle, celle qu'ils attendent depuis longtemps, à savoir la libération de Laurent Gbagbo.  C'est la nouvelle contraire qui leur est parvenue. Une nouvelle qui a mis quelques manifestants KO. Des manifestants  étaient abattus, attristés, en larme. Le verdict déconcertant,  de maintien en détention de Gbagbo a affecté plus d'un manifestant. C'est dans cette atmosphère maussade que quelques leaders sont intervenus pour rassurer les affligés. Les Principaux leaders intervenus ont tenté, chacun à sa manière, de rassurer les  ivoiriens, les invitant à garder espoir quant à une prochaine libération du président Gbagbo. Ils considèrent que le verdict de ce jour, même s'il était prononcé en faveur du Président Gbagbo en accordant une liberté provisoire, n'était pas souhaitable. Car selon eux, Gbagbo a plus besoin d'une liberté définitive que d'une liberté provisoire. Dans cette perspective, le verdict prononcé en faveur du maintien en détention du Président Gbagbo est de moindre importance. Ce qui compte le plus, c'est l'audience de confirmation ou d'infirmation des charges.  Seule cette audience pourra décider d'une véritable liberté du Président Gbagbo. Et pour les résistants, une liberté définitive qui efface toutes les charges est préférable à une liberté provisoire qui continue de les faire peser sur l'accusé. Aussi longtemps que Gbagbo sera maintenu dans la prison de Scheveningen, les patriotes ivoiriens et les panafricanistes soutenant leur cause, soutiennent qu'ils seront toujours déterminés et mobilisés pour exiger sa libération.

Zéka Togui




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !