COTE D’IVOIRE : Alassane Ouattara, la fin d’un régime sanguinaire? ( Bernard Doza)

CIVOX.NET
Mardi 16 Mai 2017 - 11:32


.  "je serai à Abidjan bientôt, en direction de Bouaké pour rencontrer les mutins"…

Issus de la rébellion de 2002, dirigée par Guillaume SOrO, Alassane Ouattara leur avait promis monts et merveilles, pour accéder au pouvoir, au nom de la tribu.

Devenus FRCI (forces républicaines de côte d’Ivoire), ces soldats qui ont porté le sanguinaire au pouvoir, sont-ils des soldats ivoiriens qui, offusqués par le concept de l’Ivoirité, ou sont-ils simplement des soldats de fortune (en fait des mercenaires) qui vendent leurs forces pour un pécule aux plus offrants…….?.

Dans les deux cas, aujourd’hui, les ivoiriens sont fatigués des tirs à répétitions, qui deviennent la marque de fabrique du pouvoir Ouattara.

Je rappelle à Alassane Ouattara que : la Côte-D’ivoire n’est pas la Somalie et ne deviendra Jamais la Somalie. D’Abord, un gouvernement RESPONSABLE qui dirige un pays, doit respecter : SA PAROLE DONNEE.

Ouattara a promis la somme de 5 MILLIONS de francs CFA, plus une villa, depuis 2002, aux combattants du nord, pour renverser Gbagbo. Il faut qu’il solde ce contentieux financier, pour en finir avec les tirs récurrents qui traumatisent le peuple ivoirien depuis 2002. Parce que de l’argent , aujourd’hui, Alassane Ouattara, en a.

Des journaux américains ont annoncé, aux services secrets français et à l’Elysée, que la Côte-d’Ivoire, (principalement, Alassane Ouattara), à Ouvert un compte dans une banque américaine où est versé depuis bientôt Cinq ans, (en dehors du trésor publique ivoirien) la somme totale de 27 MILLIARDS de dollars américains, c’est l’argent des Ivoiriens, issu de nos matières premières  énergétiques ( pétrole, gaz etc...). 

Des fonctionnaires du trésor public  ivorien,  me l'ont effectivement confirmés, que l’argent du pétrole n’a plus réapparu dans le trésor public depuis l’arrivée de Ouattara au pouvoir politique de Côte-D’ivoire.

Alors, Alassane Ouattara a donc de l’argent, assez d’argent en Côte-D’ivoire, pour payer les mutins, gérer le pays et nourrir convenablement ces habitants.

Car, les milliardaires du RDR, qui pillent la Côte-d’Ivoire SANS VERGOGNE depuis cinq ans, ont investi  des milliards en Euros dans la ville de Nantes, en achetant  littéralement la moitié de cette ville, pour soustraire frauduleusement, investir, en cachant l’argent volé, à notre pays, pour créer une bourgeoisie parasitaire ou alimentaire.

Alassane Ouattara, ce pseudo « grand banquier du FMI, » n’est en vérité qu’un spéculateur nauséabond, en fait un prédateur au dessein funeste.

En cinq ans, il a appauvri notre pays et ses habitants. Là où ses laudateurs, défilent dans les clubs « Adoïstes de soutiens ».

Il avait promis, apporter de l’avenir prospère à la Côte-d’Ivoire, il n’a apporté que la misère du tribalisme, de la faim et de la dictature, en s’enrichissant.

En effet, tous les gouvernements Ouattara, à majorité, composés d‘irresponsables, n’ont pas apporté la paix en Côte-d’Ivoire, encore moins la prospérité, si ce n’est le rattrapage ethnique, grossière philosophie coloniale : « du diviser pour régner », qui échoue toujours dans notre pays.

Trop c’est trop, voilà pourquoi, Alassane Ouattara doit partir du pouvoir, en cette année 2O17 et il partira. Pour la mise en place d’un gouvernement de transition, vers la réécriture des libertés démocratiques. Et pour cela, je serai à Abidjan bientôt, en direction de Bouaké pour rencontrer les mutins enfin de trouver une solution définitive à leur solde, après le départ d’Alassane Ouattara.

Bernard DOZA, journaliste d’investigation,

 

président du Comité Actions Ivoirien pour la Liberté (CAIPL).





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA