CI-Ghana-frontière maritime : Le gouvernement ivoirien saisit les juridictions internationales

Samedi 27 Septembre 2014 - 16:44


Abidjan - Le gouvernement ivoirien a décidé, vendredi, de saisir les juridictions internationales compétentes pour le règlement du différend relatif à la délimitation de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et la Ghana, rassurant que la solidité des liens séculaires entre les deux pays ne doit, de quelque manière que ce soit, être perturbée par cette faire.

Dans un communiqué dont l’AIP a reçu copie, le gouvernement ivoirien, comme celui du Ghana, souhaite que cette voie contribue à apporter une solution définitive à cette question, soulignant que l’histoire commune entre les deux pays est au-dessus de toutes préoccupations.

Il tient donc à rassurer les Ivoiriens et la Communauté internationale que l’évolution actuelle du dossier, latent depuis les indépendances des deux Etats, n’entame en rien les excellentes relations d’amitié, de fraternité et de coopération qui unissent les deux peuples et leurs chefs d’Etat.

Le président de la République, Alassane Ouattara, a été saisi, en marge de la 69ème Assemblée générale de l’ONU, par son homologue ghanéen, John Dramani Mahama, de la décision du Ghana de porter devant les instances judiciaires internationales le différend frontalier avec son voisin de Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire, notant que les plus hautes autorités, par décision unilatérale, ont choisi de résoudre la question du tracé de la frontière maritime en privilégiant le dialogue et la concertation, a décidé à son tour de porter plainte devant les juridictions internationales pour une issue définitive de cette affaire.


Publié le samedi 27 septembre 2014  |  AIP




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !