Brouille au sommet de l’Etat Ouattara-Soro : le malaise Blé Goudé !

Les derniers développements de l’actualité politique nationale, notamment le transfèrement de Blé Goudé à La Haye, semblent avoir plombé l’atmosphère dans le régime Ouattara. Le malaise est profond entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro.

Jeudi 27 Mars 2014 - 07:37


La méfiance du locataire du palais présidentiel du Plateau vis-à-vis du président de l’Assemblée nationale était déjà apparue au grand jour à la faveur du séjour médical d’Alassane Ouattara à Paris. En effet, le dimanche 2 février, l’ancien directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI) est évacué d’urgence en France après un malaise. Mais selon des sources proches de la présidence, alors que le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko et le cercle très restreint du chef de l’Etat préparaient précipitamment son évacuation, Guillaume Soro, qui aurait manifesté le souhait de le voir, a été curieusement écarté. «On l’a empêché de le voir», confie des sources crédibles. Mais le patron du Parlement ivoirien n'en démord pas. Une fois Ouattara interné à l’hôpital en France, c’est d’abord sa femme puis lui-même qui n’obtiendront pas le Ok du cercle restreint d’Alassane Ouattara pour rencontrer ce dernier. C’est finalement le 26 février qu’il s’est rendu à Paris pour voir celui qui a été opéré « de la sciatique » le 9 février dernier. Pourtant, son ‘‘rival’’ Hamed Bakayoko s’est rendu au chevet du chef de l’Etat seulement quelques 5 jours après son évacuation d’urgence en France le 2 février.
Blé Goudé à La Haye, une autre affaire Le transfèrement de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale ne va vraisemblablement pas arranger les choses. Habituellement très prolixe, Guillaume Soro a souvent anticipé sur les événements et pris de court les voies officielles autorisées. C’est ainsi qu’il donnait quasiment en temps réel l’évolution de l’attaque d’Akouédo en août 2012 ou encore annonçait la libération d’Affi N’Guessan sur Twitter le 5 août 2013 à 8 heures depuis Paris alors même que le Conseil des ministres au cours duquel cette décision a été entérinée ne s’était même pas encore réuni à Abidjan. Étrangement, il fait profil bas et s’est même enfermé dans un mutisme troublant depuis l’annonce puis le transfèrement du fondateur du Cojep à La Haye. En effet, c’est le jeudi 20 mars à l’issue du Conseil des ministres que le gouvernement a donné son «accord» pour le transfèrement du Général de la rue. Mais ce 20 mars, aucune réaction de Soro sur cette décision. Seuls trois posts sur son compte Twitter concernant le cinquantenaire de l’AIP et les résultats du concours international de nouvelles sur la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire. Pourquoi Soro est-il subitement devenu muet ? S’est- il senti directement visé par cette déci- sion d’Alassane Ouattara surtout qu’il serait déjà dans la ligne de mire de la CPI ? En tout cas, il fallu attendre jusqu'au… dimanche 23 mars pour que le président de l’Assemblée nationale refasse surface sur le réseau social et seulement lundi 24 mars pour publier la tribune incendiaire de son scribe officiel Franklin Nyamsi (son conseiller spécial) sur Charles Blé Goudé. Alors qu’il avait l’occasion de s’exprimer himself sur l’actualité ce mardi 25 mars à l’Assemblée nationale lorsqu’il recevait le G25 (un groupe de députés pro-candidature unique de Ouattara) et remettait également les prix aux lauréats du concours international de nouvelles, Guillaume Soro a soigneusement encore fait profil bas. Il s’est juste contenté d’annoncer qu’il va engager la sensibilisation de la société civile et des personnalités «pour que les élections présidentielles de 2015 se tiennent dans un climat apaisé et de tranquillité». Dans la soirée, il a pondu un texte encourageant les Ivoiriens à se faire recenser, après s’être fait enrôler à domicile, sans la moindre allusion à l’ «affaire Blé Goudé».

Par Benjamin Silué

Source: Le Nouveau Courrier N° 992 Du Mercredi 26 Mars 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !