Blaise Pascal Logbo: "Le NPR exige la libération immédiate et sans condition du Dr Assoi Adou..."

Samedi 10 Janvier 2015 - 08:57


Image d'archives: Le président Logbo rendant visite au Docteur Assoi Adou
Image d'archives: Le président Logbo rendant visite au Docteur Assoi Adou

DECLARATION DU NPR RELATIVE A L'ARRESTATION DU Dr ASSOI ADOU

1-Dans la nuit du mercredi 7 Janvier 2015, le Docteur Assoi Adou a été arrêté à son domicile par des éléments des FRCI (Forces Républicaines de Côte d'Ivoire), puis incarcéré à la MACA (Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan) depuis quelques heures. Son arrestation ferait suite à un projet de déstabilisation du régime Ouattara dans lequel il serait impliqué.

2-Face à cette situation, le Nouveau parti pour le Rassemblement (NPR) tient à rappeler que depuis l'avènement de l'actuel régime, des centaines de leaders et militants de l'opposition sont incarcérés, dont plusieurs sont en attente de jugement.. Par ailleurs des militaires et des civils, dont plusieurs militants et leaders de l'opposition, ont été contraints à l'exil, pour échapper à la terreur qui avait cours.

3-Le NPR note que les prisonniers politiques ont entrepris deux grèves de la faim pour protester contre les conditions inhumaines et avilissantes de leur détention aux antipodes du respect de la dignité et de la vie humaines . A la suite de leur seconde grève de la faim ayant duré 25 jours, 13 prisonniers politiques avaient été libérés sans jugement les mercredi 24 et vendredi 26 décembre 2014. Bien avant, une cinquantaine de prisonniers politiques avaient été libérés sans jugement le samedi 31 mai 2014, selon une logique de « marchandage » politique à l'initiative du pouvoir.

4-Le NPR considère que ces faits sont suffisamment constitutifs de l'existence réelle de prisonniers politiques dans notre pays . Cette existence de prisonniers politiques constitue une violation manifeste de la Constitution de la République de Côte d'Ivoire. Celle-ci garantit, en effet, dans ses articles 9, 10, 11, 12, 13 et 14 les libertés fondamentales essentielles à la démocratie.

5-Le NPR rappelle que dans le cadre de la réconciliation nationale, le pouvoir n'avait cessé de prôner le retour des exilés et réfugiés politiques. Or ces appels au retour ne montraient aucun signe de la bonne foi du pouvoir qui maintient jusqu'à ce jour tous les mandats d'arrêts internationaux lancés contre des réfugiés et exilés politiques.

6-Cependant, comme répondant favorablement à ces appels, à l'approche du 4ème Congrès ordinaire du Front Populaire ivoirien, des exilés et réfugiés politiques ont pris le chemin du retour en Côte d'Ivoire. C'est dans ce contexte que le Docteur Assoi Adou a mis fin à son exil au Ghana. Une fois rentré d'exil, le Docteur Assoi a été désigné par le président Laurent Gbagbo comme son Directeur de campagne pour l'élection à la présidence du Front populaire ivoirien.

7-Cette arrestation du Docteur Aisoi Adou, faisant suite à celle de Lida Kouassi Moïse survenue le vendredi 24 octobre 2014, est hautement attentatoire à la démocratie, aux libertés, à la réconciliation et à la paix sociale.

8-Le NPR considère que la Côte d'Ivoire n'a pas besoin de prisonniers et de réfugiés politiques. Elle a plutôt besoin de démocratie, de liberté, de justice et de prospérité au bénéfice de tous les ivoiriens et des populations étrangères vivant sur son sol.

9-Le NPR, considérant ce qui précède, exige par conséquent la libération immédiate et sans condition du Docteur Assoi Adou, de Lida Kouassi Moïse et de tous les autres prisonniers politiques injustement incarcérés et victimes de l'arbitraire du régime Ouattara. Cette libération s'impose pour, la paix, la réconciliation nationale et la bonne marche de la démocratie dans notre pays.

 

Fait à Paris le 10 Janvier 2015

Pour le NPR
Le président Blaise Pascal LOGBO

 

 

 

 

 

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !