Bamba Moriféré à Paris avec une forte délégation : Et si la coalition du "NON" était en mission pour le pouvoir? ( Par Joel Ettien)

CIVOX.NET
Dimanche 20 Novembre 2016 - 17:12


Et si tout ce vacarme politique en Côte d'Ivoire ces derniers moments, n'était que des farces pour distraire la population déterminée à prendre son destin en main? Je viens porter un regard, d'un homme de conviction, qui se méfie de ce qui est trop beau pour être vrai. Mon regard, va se tenir sur l'essentiel et l'important pour un peuple pris en otage par un pouvoir hideux, sanguinaire, dictatorial qui, une fois, dans les cordes, met en mission, des COLLABOS, pour malicieusement détourner l'attention collective vers une fausse destination, en un mot, vers un chemin sans issue, pour permettre au pouvoir de prendre d'autres dispositions pour enfoncer le peuple dans la misère.

Au regard donc, du soudain intérêt de voir se bousculer nos " futurs élus de leur 3ème république", à la CEI, ma tête n'arrête pas de tournoyer. Parlons un peu du FPI de M. Pascal Affi Nguessan qui a présenté une de 210 candidats pour une fois encore accompagner cette parodie d’élection pour jouer encore le jeu de Ouattara. Sur quoi, M. Affi compte pour  remporter un seul suffrage, après avoir lancé un boycott  très suivi pendant la période de l'enrôlement? La question que je pose, quels sont les électeurs qui iront élire ses candidats? Trop de contradictions dans le jeu trouble de la politique ivoirienne et dommage que c'est toujours les mêmes qui font et c'est toujours les mêmes qui reviennent toujours faiblir les engagements.

Si l'Union Africaine ne s'était pas un temps soit peu, tournée le regard sur la souffrance électorale de ce peuple, ce qui reste à vérifier, le doute sur la crédibilité de la CEI, la commission électorale indépendante ivoirienne, on serait toujours dans la malice du pouvoir. Peut-on  croire ou faire confiance encore à toutes institutions sous-régionales et régionales( CEDEAO, UEMOA, UA) à la solde de l'impérialisme, prendre des décisions allant dans le sens, de la normalisation et de la prise de conscience du peuple africain?

Il aurait fallu que M. Jean Ping échoue pour faire des déclarations de dénonciations sur la vraie fonction de ces institutions africaines, qui, tirent leurs subventions financières de l'occident. Pourquoi, c'est maintenant que M. Ping critique?

Revenons à nos moutons. A la veille du vote de leur référendum, le peuple s'est levé et était à un seul pas de franchir le portail du palais pour remettre le couvert, du coup il y a eu une prolifération de personnalités et de partis politiques, se saisir de notre palabre et à la fin, le vote a eu lieu.

Pourquoi monsieur Bamba Moriféré, président de la Coalition du “Non” s’est il retrouvé à Paris, alors que le combat pour le retrait de la coalition n’est pas encore terminé?  Je n'ai jamais dit que je n'ai pas confiance, mais mon doute s'est transformé en une méfiance.

Un adage africain dit et je cite:" Qui a bu, boira". La coalition du NON, n'est pas un parti politique, mais plutôt, un comité temporaire pour une situation bien précise. A quoi, rime tous ces manèges, puisque la constitution a été promulguée? Et si tout ça n'était qu'un leurre? On ne sait plus qui est qui et qui fait quoi et où on va? Alors?

Et si demain, mon doute devenait réalité, que ferions-nous? Pourquoi, en Côte d'Ivoire, c'est quand on est si près du but, qu'on capitule pour tout reprendre? Et voilà que nous n'avons plus de force et le pouvoir de Ouattara va toujours sacrifier nos corps habillés et traîner le peuple dans la boue et l’humiliation.

J’invite les Ivoiriens à rester vigilants et prudents pour la suite du combat.

                                                                                  Joël ETTIEN

                                                         Membre du Comité de crise du PDCI RDA France

 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !