Avant le repport du Congrès du FPI: Voici les chiffres qui ont fait trembler Affi et ses parrains

Vendredi 19 Décembre 2014 - 01:18


Image d'archives: Affi N'Guessan au centre, aux côtés d'Hamed Bakayoko, Ministre de l'intérieur
Image d'archives: Affi N'Guessan au centre, aux côtés d'Hamed Bakayoko, Ministre de l'intérieur
Après le report du congrès du Fpi par les parrains d’Affi, la vérité se dévoile finalement dans  toute sa beauté. Et elle met à nu, Affi N’guessan qui s’enfonce  au bout du compte dans les contradictions. Pendant que l’homme soutenait  qu’il a la majorité des fédérations du Fpi avec lui, il demandait au même moment,  que le congrès de ce parti soit reporté. Mais pire,  que la candidature du Président  Gbagbo  que Affi N’guessan combat  en vrai,  soit annulée  par la justice de Ouattara. Alors qu’il continuait de soutenir dans la presse du régime qu’il a la majorité avec lui. Affi sert tout ce spectacle déshonorant, car en réalité,  il  sait bien qu’il ne pèse rien au Fpi. Ce sont d’ailleurs les derniers chiffres sortis tout droit des préparatifs du dernier congrès du Fpi qui le disent clairement. Par  exemple, au niveau des différents délégués qui devaient participer à cette rencontre, le nombre total des personnes attendues était de 5568. C’est-àdire, 5568 votants.  Mais   les organisateurs  ont enregistré  un total de 4094 délégués. Ce qui donne un taux de participation de 73, 53 %.  Le quorum est donc atteint à ce niveau. La preuve que ce congrès a fortement mobilisé toutes les bases du Fpi. Parce qu’il s’agit quand même de l’avenir de la Côte d’Ivoire. Voyant Affi qui dans sa démarche, ne se cache plus pour livrer le Fpi au régime Ouattara. Mais ce qui est le plus important dans cette affaire, c’est la grande mobilisation qui a été faite autour de la candidature du Président Gbagbo. Sur les 4094 délégués enregistrés, Affi avait juste: 1 474 délégués   qui se proposaient encore de voter pour lui. Plusieurs  personnes parmi ces responsables du Fpi  étaient encore victimes de la campagne de l’intox qui  a été expressément entretenue  autour de la candidature du Président Gbagbo. Ce qui veut déjà tout dire… C’est au secrétariat général qu’Affi s’est fabriquée une majorité fictive, avec  le fameux réaménagement de cette instance,  le  04 juillet dernier. Une décision qui a provoqué toute cette crise que le Fpi connait aujourd’hui.  Affi s’offre 72 personnes contre  65 pour le Président Gbagbo. C’est tout. A part ça, le Président Gbagbo est le choix du Fpi dans toutes les autres structures de  ce parti. Ce qui n’est d’ailleurs pas étonnant. Par exemple sur 512 personnes qui composent le Comité central, le Président Gbagbo est largement favoris en recueillant 410  membres qui ont ouvertement  pris l’engagement  de voter pour lui.
Au point même qu’ils se sont investis  dans la promotion de sa candidature. Affi se contente juste de 102 personnes parmi lesquelles beaucoup ont déjà  tourné leurs vestes, parce qu’il s’agit quand même de la  question de la libération du Président Gbagbo. Au Comité de contrôle, c’est pratiquement le même vœu de voir le Président reprendre le Fpi qui s’exprime. Sur 20 membres qui composent cette institution, seulement 3  se sont égarés avec Affi. Sinon tout le reste est pour le Président Gbagbo. Pour les représentants du Fpi à l’étranger, il n’y a qu’un seul candidat : le Président Gbagbo. C’est  lui que  ces 10 représentations que ce parti  revendique   à l’étranger et qui devaient  participer au vote, ont à l’unanimité décidé,  de voter. C’est bien en connaissant  tous ces résultats qu’Affi est allé appeler la justice de Ouattara  à son secours. Car au niveau des tendances, le Président Gbagbo vient très largement en tête avec 73, 57%. Ce qui représente un score  sans appel. Selon ces  mêmes résultats, Affi se contentera juste de 26, 43 % des voix.   Mais ça, c’était avant sa décision de report du congrès du Fpi. Car, depuis qu’il a trainé le Président Gbagbo devant la justice et après son appel au régime de  reporter le congrès du Fpi, tous   ceux qui soutenaient encore Affi de bonne  foi ont commencé à le  lâcher. « La situation donnée  est celle qui prévalait avant le report du Congrès. Maintenant avec l'évolution des évènements, il y aura une chute en dessous de 15 % pour le sieur Affi N'Guessan selon des sources crédibles. Laurent Gbagbo est actuellement accrédité de 88,57 % des suffrages à venir", fait savoir un spécialiste qui suit de près ce congrès du Fpi. Heureusement que la presse  française qui pourfendait Gbagbo hier, se rend de plus en plus à l’évidence, que l’homme est  très  présent dans le quotidien des Ivoiriens.

Guehi Brence
gbrence02063193@ yahoo.fr

Source: L e Te m p s   N ° 3 3 6 9   d u   m e r c r e d i  17  d é c e m b r e   2 014
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !