Avant la présidentielle de 2015: Ce que Ouattara prépare contre le FPI

Mercredi 25 Septembre 2013 - 00:05


Avant la présidentielle de 2015: Ce que Ouattara prépare contre le FPI
Le dynamisme politique affiché par le président du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition socialiste), l’ex-Premier ministre, Pascal Affi N’ Guessan, depuis sa libération des geôles du régime Ouattara, le 5 août dernier, suscite la peur au niveau de l’actuel Pouvoir. C’est ce que nous a confié récemment, une source crédible proche du Pouvoir. Qui ajoute que « même si le Fpi ne s’est pas encore prononcé sur sa participation à la présidentielle de 2015, les discours et l’attitude d’Affi N’Guessan sont des indicateurs à prendre au sérieux » . C’est pour cela, poursuit notre source, que le pouvoir Ouattara a concocté un plan pour neutraliser le président du Fpi. En effet, le régime Ouattara aurait préparé un plan consistant à éliminer le Fpi de la course au pouvoir dans la perspective d’octobre 2015. La cible visée est Pascal Affi N’Guessan. « Il ne retournera plus en prison. C’est valable pour tous les autres pro- Gbagbo libérés. Mais Affi N’Guessan sera condamné avec sursis au terme d’un procès qui devra se tenir bientôt relative ment aux chefs d’accusation qui portent sur les pro-Gbagbo. Cette condamnation sera inscrite dans son casier judiciaire et celui de tous les autres pro-Gbagbo afin de les écarter de la course à la présidentielle de 2015 » , révèle la source proche du régime Ouattara. Celle-ci précise : « Affi et le Fpi font peur au Pouvoir ». Interrogé sur le cas de l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny,  président de la commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), dont les ambitions présidentielles se cachent de moins en moins, notre source s’est voulue formelle : « il n’est pas courageux et puis, ce n’est pas certain que le Pdci-Rda actuel le désigne comme son candidat pour l’élection présidentielle de 2015 » . Avant d’affirmer sur un ton ironique  à propos des récentes déclarations de Banny sur le Pdci sous Bédié : « ce sont des banniades ». Une façon sans doute de dire que Charles Konan Banny raconte des fadaises.

Didier Depry

didierdepri@yahoo.fr
Source: Notre Voie N°4527 du mardi 24 septembre 201 3




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !