Aux populations de Duékoué, samedi / Nestor Dahi (S.N Jfpi) : «Réveillez-vous ! Gbagbo revient»

Lundi 8 Juillet 2013 - 08:10


Nestor Dahi
Nestor Dahi
La Jeunesse du Front populaire ivoirien (Jfpi) se remobilise sur tout le territoire national pour la reconquête du pouvoir d’Etat. Samedi dernier, sa caravane "Opération éveil des consciences", conduite par Nestor Dahi, secrétaire national, est arrivée à Duékoué, l’un des nombreux fiefs du parti de Laurent Gbagbo. Après avoir constaté, lors d’une réunion technique avec les bureaux des fédérations des jeunes, dans un domicile privé, que les fédérations de la Jfpi de Duékoué, Bangolo, Guiglo, Bloléquin et Toulepleu existent toujours, sont mobilisées et au travail, Nestor Dahi les a félicités pour la poursuite de la lutte politique. «La peur est finie.

Le Fpi a la majorité en Côte d’Ivoire. Nous allons reconquérir le pouvoir présidentiel par les urnes. Miaka et Gbagbo sont fiers de vous. Gbagbo revient bientôt en Côte d’Ivoire, c’est pour cela que nous sommes en tournée pour vous remettre au travail». Après quoi il a mis les fédéraux de la Jfpi des régions du Cavally et du Guémon en mission : «Visitez et renouvelez les sections défaillantes. Organisez ou réorganisez les comités de base. Nous ne comptons pas sur autre chose que les structures de base pour revenir au pouvoir», a insisté le secrétaire national de la Jfpi.
La réunion technique terminée, la délégation du bureau exécutif national et les bureaux des fédérations des deux régions se sont rendus à la mairie où les attendaient de nombreux jeunes du Fpi, dans une ambiance festive, pour leur apporter le message de mobilisation du bureau national de la Jfpi.
Dans la salle de mariage qui a refusé du monde, une minute de silence a été observée à l’endroit des indénombrables personnes assassinées depuis la rébellion de 2002 jusqu’à la crise postélectorale. C’est que ceux qui ont attaqué la Côte d’Ivoire ont reproché le patriotisme du peuple wê, sa résistance face à la rébellion des Forces nouvelles, son attachement à la République et son soutien à Laurent Gbagbo.
Face à ces jeunes, Gnahoré Achille, président des parlements et agoras de Côte d’Ivoire, a souligné le fait que Laurent Gbagbo est aujourd’hui une icône mondiale qu’il ne faut pas décevoir. «Participez tranquillement à la vie du parti pour le faire avancer. Celui qui ne participe pas à la vie du Fpi trahit Laurent Gbagbo. Laurent Gbagbo ne nous a pas trahis, alors ne le trahissons pas».

Emboîtant le pas au membre de sa délégation, Nestor Dahi a demandé que tous se mettent à la tâche pour redonner le sourire aux Ivoiriens qui souffrent actuellement sous l’actuel régime. «Au niveau de l’agriculture, les prix ne valent plus rien. Il y a une grande différence entre Gbagbo et Ouattara, car, sous Gbagbo, les prix étaient meilleurs». Puis, Nestor Dahi s’est interrogé en prenant le peuple à témoin : «Où sont les milliards promis par région? Où sont les universités construites ? Où sont les écoles et les maternités ?» La réponse a été immédiate. «Que de mensonge ! Le pays va mal. Il n’y a pas de sécurité. Le panier de la ménagère est vide. Il n’y a rien à manger. Le nord et le centre sont dans la misère». Cependant, a-t-il poursuivi, l’espoir d’un lendemain meilleur, c’est le Fpi. «Nous sommes dans la vérité. Soyez dignes dans la douleur, car Gbagbo sera avec nous pour la campagne présidentielle de 2015», a-t-il conclu, avant de remercier le préfet de région Sory Sangaré pour l’audience accordée et Traoré Adama, 2ème adjoint au maire de Duékoué, pour la mise à disposition de la salle de la mairie.

Herman Bléoué


Publié le lundi 8 juillet 2013  |  Notre Voie




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !