Autoroute du Nord : Les montants retenus pour le pesage

Mardi 31 Décembre 2013 - 08:11


Abidjan.net par Atapointe Infrastructures économiques: A la découverte de l`autoroute du Nord Vendredi 13 décembre 2013. Axe Singrobo-Yamoussoukro.
Abidjan.net par Atapointe Infrastructures économiques: A la découverte de l`autoroute du Nord Vendredi 13 décembre 2013. Axe Singrobo-Yamoussoukro.
Le pesage sur l’autoroute du nord coûtera 2000 FCFA. Ces frais qui seront payés au poste de contrôle d’Attinguié serviront pour l’entretien des installations de l’autoroute. Les transporteurs qui feront la surcharge en auront pour leur compte. Pour le fret national, les camionneurs qui seront pris en infraction de surcharge payeront 4.000 FCFA/tonne de surcharge. Ceux qui font le fret Inter-états payeront 11.000 FCFA /tonne en cas d’infraction. Les transporteurs de Côte d’Ivoire, les commerçants et ceux de la sous-région qui entrent sur le territoire ivoirien savent, désormais, les sanctions qui les attendent, en cas de non respect des poids de chargement. Ces décisions ont été arrêtées, hier, au terme de trois jours (28, 29 et 30) d’un séminaire qui a réuni le Fonds d’entretien routier (Fer) et tous les acteurs du transport. Le pesage débutera en janvier 2014, et le péage sera officiel à partir du 1er février 2014, après fixation des coûts. Selon le directeur général de la commercialisation de la route du Fer, Jean-Philippe Kouamé, c’est un important effort qui a été fait pour fixer les amendes des infractions à 4.000 FCFA et 11.000 FCFA. Car, selon le règlement de l’Uemoa, relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle de gabarit, du poids et de la charge à l’essieu, les amendes sont, normalement, fixées à 20.000 FCFA, pour le fret national et 60.000 FCFA, pour le fret inter-état. Concernant le péage, les transporteurs ont décidé de s’en remettre au gouvernement ivoirien pour fixer un prix. Mais pour Diaby Ibrahim, Secrétaire général du Haut patronat des entreprises de transport, et Koné Vafi, président de la Confédération des syndicats de conducteurs routiers de l'Afrique de l'Ouest (Cscrao), le gouvernement devra tenir compte des difficultés qu’ils traversent. Notamment les effets de la crise et le vieillissement du parc automobile. Outre ces leaders syndicaux, tous les transporteurs présents à la rencontre ont souligné leur adhésion au mémorandum signé, au terme des travaux, par acclamations. Une décision saluée par le directeur général du Fer, Siandou Fofana. Selon qui, le caractère participatif du séminaire est le témoignage de la volonté de l’ensemble des transporteurs, des conducteurs et des commerçants, d’aider l’Etat à protéger les infrastructures routières. Il leur a promis de transmettre leurs doléances au gouvernement pour qu’il en tienne compte dans la fixation du coût du péage.

B.S


Publié le mardi 31 décembre 2013  |  Le Mandat




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !