Attribution de marchés de gré à sous Ouattara: Jeunesse sans frontière s'insurge !

Lundi 22 Septembre 2014 - 10:46


Déclaration N°028ST-2014 de JSF relative à gouvernance des marchés publics

La 6ème séance de restitution d’audits organisée en quatre ans d’existence par l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) a rendu publique une partie de ce que nous subissons depuis belle lurette  :
sur «un ensemble de 60 marchés passés de 2011 à 2013, par les ministères de la Construction (12), des Infrastructures économiques (14), de la Santé (11), de l’Education nationale (5) et des transports (1), de Salubrité urbaine (17), dans 95% des cas, les raisons évoquées pour passer les marchés de gré à gré ne sont pas fondées au regard de la réglementation en vigueur (art 96. Du Cmp)».
«  24 marchés soit 40% ont eu l’autorisation préalable du ministère en charge des marchés publics avant leur approbation en vue d’exécution contre 32 soit 53% qui n’ont pas reçu l’autorisation préalable.  »
«  Les marchés de gré à gré passés et exécutés durant les exercices budgétaires 2011 à 2013 l’ont été de manière insatisfaisante dans 58% des cas.  »
Pour Jeunesses Sans Frontières, ces données reflètent déjà un malaise de gouvernance à ne point minimiser. Surtout quand nous savons combien les Ivoiriens sont adeptes de la corruption, et comment nos dirigeants eux-mêmes sont champions des mélanges de genres, les conflits d’intérêts et n’hésitent pas parfois à verser dans la corruption active. En effet cette propension de gré à gré n’est que l’arbre derrière laquelle se trouve une forêt sombre et affreuse. Depuis l’accession du Président Ouattara au pouvoir, des Ministres et des cadres du RHDP ont vite fait de créer des entreprises  ici et là. Fait à priori salutaire, puisque cela est censé contribuer à l’essor socioéconomique du pays. Cependant le triste et alarmant constat est que ces entreprises naissantes profitent du gré à gré pour s’accaparer de la quasi-totalité des marchés publics. Jeunesses Sans Frontières s’interroge  ! Comment l’on peut avoir dénoncé des pratiques hier dans l’opposition, et venir les décupler une fois au pouvoir  ?
L’instauration systématique du gré à gré favorise par ailleurs le racket des opérateurs économiques. Le plus offrant auprès des décideurs emporte les marchés disponibles. Si les contrats de gré à gré ne constituent pas en soi des violations du code des marchés publics le gré à gré, dans le contexte singulier de la Côte d’Ivoire, il convient de reconnaitre qu’ils sont vecteurs de favoritisme, de conflit d’intérêt, de corruption et de racket.
De ce fait,
Conscient que la problématique de la bonne gouvernance reste entière en Côte d’Ivoire  ;
Vu les dérives graves imputables à la l’utilisation systématique du gré à gré  ;
Soucieux de l’assainissement du milieu des affaires, gage de croissance durable  ;
Jeunesses Sans Frontières  :
 1-    Se réjouit de cet audit quoi que tardif. En effet il aurait fallu agir en amont pour éviter les dérives du gré à gré, au lieu de venir les commenter en aval. La gouvernance, la vraie, consiste à prévenir et NON à constater.
 2-    Exige la prise de mesures  idoines pour démasquer et sanctionner toutes ces personnes qui se sont rendu coupables de conflits d’intérêts, de favoritisme, de corruption et de racket dans l’attribution des marchés publics et autres.
 3-    Interpelle le Président de la République, qui de façon injustifiable a rattaché l’ANRMP à la présidence. En tout état de cause, le président OUATTARA est comptable des insuffisances de cette institution. Et nous réitérons notre appel pour la séparation de l’ANRMP de la présidence de la République. Dans une démocratie les institutions sont censées fonctionner de façon démocratique.
Au demeurant, Jeunesses Sans Frontières demeure saisie de toutes les questions relatives à la gouvernance. Et entend intensifier ses initiatives pour la promotion des valeurs républicaines, morales, éthiques et démocratiques.

 Abidjan, le 20/09/2014

Pour Jeunesses Sans Frontières
Par le Présidium
Le Président
DIAKITE Tawakkal




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !