Attaque répétées contre sa personne: KKB rafraîchit la mémoire au RDR

Le leader de la jeunesse du Front populaire ivoirien (JFpi), Konaté Navigué, a rendu visite à Kouadio Konan Bertin du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) à son cabinet sis à Cocody II-Plateaux, hier lundi. Les deux personnes ont abordé les perspectives du retour définitif de la paix en Côte d’Ivoire. Occasion pour le député de répondre aux attaques du RDR.

Mercredi 4 Juin 2014 - 01:38


Konan Kouadio Bertin (KKB)
Konan Kouadio Bertin (KKB)
«La nouvelle vision de KKB relative à la question de la Commission électorale indépendante (CEI), le dialogue entre les acteurs politiques ivoiriens et bien d’autres sujets liés à la vie de notre pays intègrent les axes du Front populaire ivoirien (Fpi), c’est pourquoi nous sommes venus le saluer et lui dire que tant qu’il milite pour une atmosphère sociopolitique apaisée, il aura toujours notre soutien», a justifié Konaté Navigué avant d’indiquer son souhait d’enregistrer la présence effective du député de Port-Bouët à la veillée œcuménique que la JFpi organise dans la nuit du 12 au 13 juin à la place Ficgayo de Yopougon en faveur du président Laurent Gbagbo. Konaté Navigué a en outre voulu expri- mer sa reconnaissance tout en présen- tant ses condoléances – il a perdu un parent – à KKB qui, pendant son exil, lui a rendu visite.   «Je suis un homme qui assume ses amitiés. Je fais la part des choses entre la politique et les relations humaines», a précisé l’ex-président de la jeunesse du Pdci avant de poursuivre en ces termes : «Je suis un élu de la nation ivoirienne, je suis député. Je ne peux pas être fier de savoir que des Ivoiriens sont à l’extérieur contre leur gré. C’est pourquoi je m’implique comme ma fonction l’exige dans la réconciliation. Comment est-il possible de se réconci- lier si on ne se parle pas, on ne se rencontre pas ?»
 
Le RDR remis à sa place
 
 L’actuel député de Port-Bouët n’a pas hésité à faire une mise au point concernant les reproches à lui faits par le Rassemblement des républicains (Rdr), l’allié de son parti politique. «Le Rdr nous reproche de rencontrer les Ivoiriens qui militent au Fpi. Je voudrais rappeler à mes amis du Rdr que je ne remets pas en cause forcément notre alliance, que c’est le même Pdci qui a demandé que son secrétaire, à l’époque, Alphonse Djédjé Mady, aille se mettre à genou à Bouaké devant la rébellion pour demander pardon. C’est le même Pdci qui demande aujourd’hui qu’on écoute le Fpi, qu’on le rencontre, qu’on tienne compte de son avis. Les agissements que nous avons eus hier en faveur des rebelles ne faisaient pas de nous forcément des rebelles. Le Rdr n’avait aucun député à l’Assemblée nationale et Dieu seul sait que le groupe parlementaire Pdci, sous Gbagbo, a été la caisse de résonnance, je ne dirai pas du Rdr, mais de la rébellion», a rappelé Kouadio Konan Bertin. Mieux, il a fait remarquer à ses amis du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) que cette façon de faire la politique (dans l’animosité) n’est pas profitable au peuple de Côte d’Ivoire. «Nous ne sommes pas des ennemis, nous voulons améliorer les conditions de vie de nos concitoyens. Aujourd’hui, Ouattara veut la réconciliation mais comment peut-il l’obtenir ? Aujourd’hui il parle avec Pascal Affi N’Guessan parce qu’il n’est plus en prison. S’il était encore en prison, à qui il aurait parlé ?», a le député de Port-Bouët avant de poursuivre : «Notre discours n’est plus audible auprès des Ivoiriens. Il n’y a qu’à voir le taux de participation aux élections municipales, aux législa- tives pour s’en convaincre. On ne peut pas continuer de faire de la politique le théâtre de la mort. Si la politique doit être le lieu de la mort, il est clair que les Ivoiriens vont s’en éloigner. Donnons donc des signes qui démontrent qu’on peut la faire autrement.»
 
S ylv ain D a k o u ri 
 
 Source: Le Nouveau Courrier N°1042 Du Mardi 3 Juin  2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !