Assemblée Nationale: Un député joue avec l’argent des Ivoiriens !

Ivoiriens, vos députés assument-ils tous pleinement les fonctions pour lesquelles vous les avez élus? L’infernal quadrupède dont chacun sait à présent qu’il adore se mêler de ce qui regarde les Ivoiriens, vient de mettre la patte sur des pratiques peu honorables au sein de l’Assemblée Nationale. Dont celle du député de Hiré, l’honorable Koffi N’guessan Justin.

Lundi 10 Mars 2014 - 07:22


Parlementaire et fonctionnaire international

L’Honorable  Koffi N’guessan Justin a eu le sommeil troublé après la proclamation des résultats des Législatives 2011. En effet, son élection a été très controversée et a même fait l’objet de réclamations de ses adversaires, notamment Kacou Mathias du Parti pour le progrès social (PPS).  En réalité, si les enquêtes avaient été faites dans les règles de l’art, M. Koffi Justin aurait eu quelques difficultés. Parce qu’on aurait découvert qu’il a caché son statut de fonctionnaire international et qu’il ne pouvait pas être député en raison de l’incompatibilité entre ce statut et celui de député de la nation. Il exerçait à ce titre dans une structure internationale appelée «Corridor-Sida» financée par la Banque mondiale, et résidait régulièrement à Cotonou, au Bénin, depuis une dizaine d’années. Pour preuve, voici un extrait d’un avis de recrutement lancé par ses soins au nom de cette structure sous-régionale, en 2011.  «Description: AVIS DE RECRUTEMENT   L'organisation du corridor Abidjan- Lagos cherche à recruter pour son Secrétariat Exécutif basé à Cotonou, République du Bénin, personnel quali- fié parmi les ressortissants des pays membres : Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigeria pour pourvoir au dif- férents postes ci-après : Un Auditeur Interne. Poste : Auditeur Interne. Lieu d'affectation : Secrétariat Exécutif de l'OCAL / Cotonou-Bénin ;Durée du contrat : 7 mois. Langues de travail : Français et Anglais. Date d'entrées en fonction : Décembre 2011. Profit requis et compétences : - Être titulaire d'un diplôme universitaire (BAC + 5 au minimum) ou DECF en gestion, Comptabilité/Finance ou Audit - Justifier d'un minimum de dix (10) ans d'expérience professionnelle dont cinq (5) ans à un poste similaire ou dans un cabinet d'expertise comptable ; - Avoir de bonne connaissances en comptabilité générale et analytique (francophone et anglo-saxonne ; - Avoir la maîtrise par- faite de l'anglais et du français; - Avoir une bonne maîtrise de l'outil informatique. Pièces à fournir: - Lettre de motivation et prétention salariale; Curriculum vitae; Copie des diplômes et attestations de travail. Les candidats intéressés doivent déposer ou poster leur dossier de candidature sous plis fermés avec mention du poste concerné sur l'enveloppe au plus tard le 4 novembre 2011 à 9 heures à l’adresse : Dr Justin KOFFI, Secrétaire exécutif – OCAL Immeuble Alapimi rue 234 camp Guezo ; 02 BP 23 02 Cotonou-Bénin». Après son élection quelque peu labo- rieuse, l’honorable n’a pas voulu choisir entre sa fonction de Député de la nation et celle de fonctionnaire international. Il a choisi de garder ses deux fonctions et de toucher des salaires entre deux frontières. Gourmand, hein, l’honorable ?

Et la promotion onusienne!

 Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Dr Koffi Justin dont les compétences en gestion ont apparemment dé- passé nos frontières, va taper dans l’œil des dirigeants de grandes structures internationales intervenant dans le domaine de la santé.  Ainsi, du Secrétariat Exécutif de «Corridor-Sida», il va passer Représentant Résident de l’UNFPA (Fonds des Na- tions Unies pour la Population) Togo, en lieu et place de Mme Cécile Muka- rubuga, admise à faire valoir ses droits à la retraite après avoir été la directrice du Bureau togolais pendant quelques années. Un confère en ligne a dit innocemment un mot sur cette belle promotion: «Trente jours après le départ à la retraite de Mme Cécile Mukarubuga qui dirigeait le Bureau togolais du FNUAP, son remplaçant a pris fonction ce 2 septembre (2013). Il s’agit de Dr Justin Koffi. Ce dernier travaille dans le monde de la santé en Afrique depuis deux décennies. Un parcours, une spécialisation qui lui ont permis, pendant dix ans, d’occuper les fonctions de Secrétaire Exécutif du «Projet Corridor Abidjan-Lagos». (…). Avant de faire ses preuves à l’échelle internationale, Dr Koffi a été respectivement Conseil- ler Résident du Projet Santé Familiale et Prévention du Sida (SFPS) de l’USAID pour la Côte d'Ivoire, Direc- teur Technique du Programme Natio- nal de Lutte contre le Sida, les IST et la Tuberculose (PNLS/MST/Tub) en Côte d'Ivoire et médecin au Département de pneumologie du CHU de Treichville, à Abidjan, en Côte d'Ivoire…». («afriquinfos.com»,5/9/13). Quelques semaines seulement après avoir pris fonction, et à la fin d’une tournée effectuée par une délégation de l’Agence onusienne (UNFPA) conduite par Dr Justin Koffi, à partir du 28 octobre 2013, dans la Région des Savanes du Togo, le député ivoirien a accordé une interview à «Afreepress». A la question de Afreepress : «Bonjour Dr Justin Koffi, quels sont les objectifs assignés à cette tournée que vous avez entamée depuis le 28 octobre dernier dans la région des Savanes ?» Voici la réponse de Dr Koffi Justin : «Comme vous le savez, je viens de prendre fonction à la tête de l’UNFPA au Togo. Je viens donc toucher du doigt les réalités du terrain. Au cours de cette tournée, nous avons eu des rencontres avec les autorités administratives et politiques et aussi nous avons eu des séances de travail avec les directeurs régionaux, les directeurs préfectoraux, les médecins, infirmiers et sages- femmes. Nous avons rendu des visites aux leaders d’opinion, aux centres d’écoute et à des hôpitaux. Nous avons été à Naki-Est où nous avons visité le centre de santé de cette localité. Nous avons eu dans cette localité une séance de travail avec nos partenaires communautaires qui sont les clubs des mères et les comités d’hommes. Notre intention, c’est d’augmenter de façon significative les indicateurs liés à la santé de la mère et de l’enfant, mais aussi les indicateurs liés à la planification familiale et de réduire la prévalence des infections sexuellement transmissibles en même temps que nous prenons les dispositions pour garantir l’équité et l’égalité entre les genres. Aujourd’hui nous pouvons noter que tous les partenaires sont in- formés et sont motivés et nous observons aussi que les actions de l’UNFPA sur le terrain ont un impact significatif sur les indicateurs de santé et partant sur les indicateurs de développement. Vous savez aussi que je suis venu pour non seulement toucher du doigt les réa- lités du terrain, mais aussi pour comprendre le terrain et partir avec des recommandations pertinentes en vue d’enrichir notre planification actuelle. Aujourd’hui nous sommes en pleine discussion avec le gouvernement sur notre 6ème programme de coopération qui est un plan d’action quinquennal. En ce sens, les informations très riches que nous avons recueillies, mes collaborateurs, collaboratrices et moi, nous permettront de mieux aiguillonner notre appui au gouvernement togolais.»(«AfreePress»,4/11/13). Et les électeurs de Hiré ?

Au Togo, l’histoire a retenu…

Effectivement, avant la tournée, Dr Koffi Justin avait pris le soin de rencontrer les autorités togolaises à son arrivée au Togo. En ces hauts lieux, on dit joliment, «dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Togo et ses partenaires étrangers, diverses personnalités étrangères avaient été reçues à la primature par le Premier ministre Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu». C’était le lundi 14 octobre 2013. En effet, sur l’agenda du Premier ministre, on notait trois rendez-vous importants, à son cabinet, dont le premier était le représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Dr Koffi Justin N’guessan. Ensuite, la représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr Impoua Lucie, et enfin l’ambassadeur d’Egypte au Togo, Mohamed Ibrahim Elnokaly. Et la télévision nationale to- golaise en a dit un mot, accompagné de belles images. Attention, ça tourne: «Dr Koffi N’guessan est allé rendre une visite de courtoisie au chef du gouvernement en sa qualité de nouveau représentant résidant de l’UNFPA accrédité au Togo depuis le 2 septembre dernier. Il l’a félicité au nom du directeur régional et exécutif de l’UNFPA pour sa reconduction à la tête du gouvernement. Dr N’Guessan a également dit avoir exposé à M Ahoomey-Zunu les grandes lignes des travaux de planification de Kpalimé organisés de concert avec l’unité de coordination des actions du Système des Nations Unies et du gouvernement». («tvt.tg», 16/10/13) Ça fait vraiment plaisir de voir un Ivoirien aussi important à l’étranger ! deux jours plus tard, il était chez le président de l’Assemblée nationale et là, c’est la radio nationale qui a immortalisé l’événement. Ecoutons: «Le Président de l’Assemblée Nationale, Dama Dra- mani, a reçu en audience le mercredi 16 octobre 2013, deux personnalités. Il s’est d’abord entretenu avec Talla FAAL, Ambassadeur du Sénégal au Togo. Le diplomate sénégalais est allé discuter avec le Président de l’Assemblée nationale du Togo du renforcement de la coopération entre les deux pays. En seconde audience, le Président de l’Assemblée nationale a reçu le représentant-Résident du Fonds des Nations Unies pour la Population, FNUAP. Docteur Justin N’Guessan KOFFI est allé demander le soutien de la représentation nationale dans l’exercice de ses fonctions.»  («radiolome.tg», 20/11/13).  

Et au parlement ivoirien: une école buissonnière?

 Sans doute  pour  toutes ces raisons et compte tenu des nombreuses occupations du député de Hiré à l’extérieur de la Côte d’Ivoire, au nom aussi de l’Onu (?), Dr Koffi Justin se fait systématiquement excuser lors des travaux en Commission et lors des Sessions du Parlement où il ne fait que des apparitions sporadiques. Du coup, cela soulève quelques points qui méritent qu’on s’y attarde. L’Honorable Koffi N’guessan Justin est absent aussi bien lors des travaux en commission que pendant les débats en session plénière de l’Assemblée nationale. En plus, son suppléant, Yao Adia, qui devrait être donc le véritable député en siégeant à sa place ne peut pas le faire; certainement parce que le titulaire ne lui en a pas donné la possibilité. Le plus grave est  que les populations de la circonscription de Hiré et Zego Communes et Sous-préfectures sont privées de représentation à l’Assemblée. Une autre préoccupation concerne les indemnités mensuelles et indemnités de session. L’article 43 de l’Assemblée est clair sur la question. On y lit, que «toute absence non justifiée à une session extraordinaire emporte privation des indemnités liées à cette session». Est-ce pour éviter cela que Koffi Justin est toujours excusé lors des appels nominatifs à l’ouverture des séances de l’Assemblée? Pourquoi excusé ? Parce que le doute perdure sur la légi- timité de l’absence de l’Honorable aux séances du parlement. Et c’est l’article 11 alinéa 2 qui se veut  très instructif: «Lorsqu’un membre de l’Assemblée Nationale, au cours de son mandat, manque à trois (3) séances plénières d’une session ordinaire sans excuse lé- gitime admise par l’Assemblée natio- nale, il est interpellé par le Bureau de l’Assemblée Nationale et invité à justifier son absence. Si la session suivante s’ouvre sans qu’il ne manifeste sa présence, il est procédé à la suspension de ses indemnités. Si au terme de ladite session, il ne manifeste toujours pas sa présence, il est considéré comme démissionnaire d’office par l’Assemblée Nationale.» Bénéficierait-il d’une complicité dans l’Administration du Parlement? En tout cas, très proche du député PDCI de Port-bouët, Kouadio Konan Bertin (KKB) , l’on s’interroge désormais sur son cas : qui protège ce député dans ces actes à la limite de la tricherie? A l’Assemblée nationale où une session extraordinaire s’est ouverte depuis le lundi 17 février, on ne fait que constater chaque jour son absence. Mais le cas de ce député ne serait pas un cas isolé. Mais comme saint Soro Guillaume est occupé à entretenir ses relations extérieures, il s’occupera de ce  genre de cas en 2017.  

W.A

Source: L’éléphant déchaîné N°232 du vendredi 7 au lundi 10 mars 2014 / 3ème année




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !