Après son arrestation, Blé Goudé confie à ses avocats qu’il subit une torture morale

Jeudi 31 Janvier 2013 - 10:12


Après son arrestation, Blé Goudé confie à ses avocats qu’il subit une torture morale
Après son arrestation, Blé Goudé confie à ses avocats qu’il subit une torture morale
 Charles Blé Goudé a confié à ses avocats qu’il ignore son lieu de détention et a par ailleurs soutenu qu’il subit une torture morale. C’est du moins l’information qu’a rapporté maitre N’Dri Claver à l’issue de son audition avec la doyenne des juges d’instruction Delphine Cissé Makouéni.

Face donc à cette situation, le leader de la galaxie patriotique sous Gbagbo a refusé selon ses avocats d’aborder toutes questions de fond lors de sa nouvelle comparution.

« Monsieur Charles Blé Goudé se trouve aujourd’hui dans une maison quelque part comme il nous l’a dit lui-même. Il n’arrive pas comme il nous l’a dit lui-même encore géographiquement à identifier le lieu où il est détenu. Il nous a dit qu’il est dans une maison. En tout cas sachez, il n’est pas dans une maison d’arrêt. Nous avons estimé nous en tant qu’ivoirien en tant qu’avocat que notre client subissait une injustice qu’il faut dénoncer. Il nous a dit en plus qu’il subit une véritable torture morale, » a déclaré maitre N’Dri Claver à la fin de l’audition de son client.

La suite des choses, c’est qu’il a refusé dans ces conditions d’aborder toutes questions de fond, a insisté l’avocat précisant au passage que son conseil n’a pas voulu réagir malgré les insistances du juge d’instruction de vouloir aborder le fond des choses.

Maitre N’Dri Claver a également soutenu que son client n’a pas eu cette attitude pour se soustraire de la justice.

« Je voudrais dire qu’il ne s’agit pas pour lui en le faisant de se soustraire à la chose de la justice. Il a dit lui-même. Je suis là je suis en Côte d’Ivoire, je me veux respectueux comme j’ai toujours été des lois de mon pays. Je veux en retour lorsqu’on me reproche quelque chose, qu’on soit respectueux soit même de la chose de la loi, » a-t-il expliqué.

La polémique alimentant l’arrestation et l’extradition de son client à Abidjan n’est pas du goût de l’avocat qui n’a pas hésité de répondre à tous ceux qui pensent qu’il aurait signé un deal avec les autorités ivoiriennes.

« Pour finir dans ces conditions il est mal à propos de parler d’un quelconque deal en ce qui concerne sa venue en Côte d’Ivoire. Il a été appréhendé sans son avis et conduit en Côte d’Ivoire. Je tenais à le dire. Et je voudrais que l’opinion publique nationale le sache. Il n’y a jamais eu de busines entre Charles Blé Goudé et une quelconque autorité en Côte d’Ivoire, » s’est justifié l’avocat.

La maltraitance morale et la torture morale dont a fait cas Charles Blé Goudé à l’entame de l’instruction est quelque chose d’extrêmement dangereux selon maitre Gohi Bi Irié.

« Ce n’est pas seulement Blé Goudé qui subit cette maltraitance morale. Même ses conseils que nous sommes, vous serez étonnés depuis qu’il est sous mandat de dépôt le 21 janvier nous avons seulement été autorisés aujourd’hui à communiquer avec lui dans les locaux du violon et encore que pendant que nous communiquions, si ce n’est pas manu militari qu’ils sont venus le chercher, parce que nous avons eu un temps record pour communiquer avec lui. Vous comprenez que c’est manifestement des situations qui ne sont pas honorables pour un pays qui se dit de droit. Parce qu’à la limite on peut être dans un état de droit et il faut encore que l’état de droit lui-même soit respecté Et quand des avocats à qui on cache le lieu de détention d’un client, vous comprenez qu’après des vas et viens dans le bureau du procureur de la république à qui nous avons adressé des courriers avec décharges, il n’est pas capable de nous dire où est notre client et qu’après avoir reçu avis de ce qu’il sera interrogé sur le fond de la question aujourd’hui qu’on retourne voir le procureur qui exécute le mandat de dépôt incapable de nous dire où est détenu le client et que seulement c’est le jour de son audition qu’on nous donne quelques heures. Vous comprenez que l’horizon s’assombrit sur ce procès, » a dénoncé maitre Gohi Bi Irié.

Notons pour finir que le leader de la galaxie patriotique aura passé au moins six heures dans le bureau de la doyenne mais sans résultat.

Wassimagnon

Source: http://koaci.com/articles-79962




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !