Après sa défaite aux législatives: Niamien N'Goran rénonce à la présidentielle 2020

Vendredi 10 Mars 2017 - 19:19


La présidentielle de 2020 pourrait se dérouler sans Niamien N'Goran. Le vice-président du PDCI semble appréhender cette échéance électorale depuis sa mémorable défaite aux élections législatives à Daoukro face à un gendre d'Henri Konan Bédié et candidat indépendant, Olivier Akoto.

L'actuel inspecteur général d'Etat dont des rumeurs disent être le ''bon petit'' du Président du PDCI, Henri Konan Bédié, et donc susceptible d'être choisi pour porter les couleurs du parti en cas d'alternance en 2020, semble ne pas être intéressé par la présidentielle. Dans une interview accordée au journal Le Mandat dans sa livraison de ce vendredi 10 mars 2017 N° 2085, l'ancien ministre de l'Economie botte en touche toute velléité de candidature provenant de lui. « On ne peut pas se lever et dire de manière solitaire qu'on est candidat. Candidat à quoi ? », ironise-t-il lorsque le confrère lui demande s'il confirme la rumeur sur sa probable candidature en 2020.

 

 

Et pour se donner l'image d'un militant discipliné, Niamien N'Goran dit se référer à l'Appel de Daoukro. « Pour 2020, il faut se reporter à l'Appel de Daoukro lancé par le Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. C'est notre boussole (…) Nous faisons confiance aux Présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. Ils traceront le chemin qui nous conduira aux échéances politiques de 2020. Fort de tout cela, on ne peut pas se lever et dire de manière solitaire qu'on est candidat. Candidat à quoi ? Le PDCI-RDA, membre du RHDP, groupement politique au pouvoir, est comptable de la gestion des affaires de l'Etat. Je n'aime pas le désordre », dit-il comme pour justifier sa non candidature.

 

 

Mais on comprendra mieux la réaction du ministre Niamien N'Goran un peu plus loin dans l'interview, lorsque le journaliste va lui demander de revenir sur les raisons de sa défaite électorale aux législatives à Daoukro. L’inspecteur général d'Etat répond de façon laconique: « Je préfère ne pas en parler sur la place publique ». Alors qu'au RDR, les choses bougent dans la case avec des candidatures qui s'annoncent dont la plus illustre est celle qui fait débat actuellement de Guillaume Soro, au PDCI, pour voir un cadre parler de ses ambitions pour 2020, il faut repasser un autre jour.

David YALA





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017